lapin nain

Le lapin nain est le 3ème animal préféré des Français, après le chien et le chat. Pourtant, c’est un animal encore mal connu du grand public. Avant d’adopter un lapin nain, il est essentiel de vous renseigner sur les besoins de cette boule de poils. 

En effet, les lapins sont des animaux fragiles qui nécessitent une alimentation, un habitat et des soins adaptés. Contrairement à ce que l’on peut penser, il demande autant d’attention et de frais de santé qu’un chat ou qu’un chien. 

Afin de mieux les comprendre, voici quelques explications concernant les principales maladies qui touchent les lapins nains et qui peuvent être mortelles pour eux. Nous aborderons aussi les éléments qui doivent vous alerter et comment prévenir certaines maladies. 

Les maladies mortelles chez les lapins nains

La myxomatose

La myxomatose est une maladie très répandue chez les lapins sauvages comme domestiques. À l’origine, cette maladie a été intégrée dans le milieu naturel par l’Homme afin de réguler la population de lapin en Australie.

Cette maladie a été tellement puissante, qu’elle s’est répandue largement sur l’ensemble du globe, décimant plus de 80 % de la population de lapins sauvages. En France, la maladie est aussi présente, elle se propage par les moustiques, les puces et le contact d’un animal infecté. 

La myxomatose ne laisse pas beaucoup de chances de survie aux lapins. Elle s’attaque aux organes causant des œdèmes et tumeurs, avant de se répandre et d’infecter les parties ORL du lapin.


Les symptômes sont des gonflements liés aux œdèmes, principalement aux niveaux des organes génitaux, des yeux, de la bouche. En seconde phase de la maladie, le lapin fait face à une conjonctivite aiguë, les yeux coulent fortement, ils sont gonflés. Les lapins infectés sont de moins en moins actifs.  

Un lapin en bonne santé décède généralement dans les 2 semaines qui suivent la contamination à la myxomatose.

Il n’existe pas de remède efficace pour soigner un lapin infecté par la myxomatose. Dans certains rares cas, si l’état du lapin est pris à temps, il est possible de réussir à le soigner. Cependant, le seul moyen de protéger vraiment les lapins est de les vacciner.

La vaccination du lapin est essentielle pour sa santé, elle doit être faite dès l’adoption du lapin et un rappel, chaque année, sera nécessaire.

lapin nain vaccination

Le VHD

Le VHD1 et son variant, le VHD2, sont des maladies hémorragiques. Elles se répandent très rapidement, via le contact, la terre, les végétaux, les animaux infectés, les insectes… Vous ne verrez pas de symptôme apparent, les lapins vont généralement bien, puis quelques heures après, il commence à montrer des signes de faiblesse.

En moins de 48h le lapin a de très fortes chances de décéder. Soigner un lapin du VHD est quasiment mission impossible pour un vétérinaire au vu de la rapidité de propagation.  

Aucun remède fiable n’est connu pour cette maladie, le seul moyen de protéger les lapins, c’est encore la vaccination.  

Attention, la plupart des vétérinaires vaccinent les lapins contre le VHD1 et oublient le VHD2 qui est encore plus dangereux. Faites bien attention à vérifier les deux vaccinations de vos lapins. 

Encéphalitozoonose

Aussi appelé e-cuniculi , c’est une maladie parasitaire. Il faut savoir que la grande majorité des lapins possèdent, naturellement, ce parasite logé dans le cerveau ou dans les reins. Un élément déclencheur, visible ou non, peut “activer” le parasite.

Le lapin va voir apparaître des symptômes neurologiques, comme le syndrome vestibulaire qui est très courant (tête penchée, perte d’équilibre), des uvéites, des problèmes urinaires ou encore de transit.

Cette maladie, détectée à temps, peut être soignée grâce à un traitement antibiotique et des soins appropriés (aménagement de l’espace de vie, ostéopathie…) . Il est important d’amener son lapin chez le vétérinaire dès les premiers signes pour pouvoir le soigner.

En effet, contrairement aux deux maladies précédentes, il n’existe pas de prévention pour l’encéphalitozoonose

Les états d’alerte du lapin nain

Comment savoir si son lapin est en pleine forme ou non ? Certains signes ne trompent pas et peuvent cacher une urgence vétérinaire. Il faut savoir que les lapins étant des animaux de proie dans la nature, ils montrent rarement leurs symptômes, sauf quand ils ne sont vraiment pas en forme. 

Le système digestif du lapin

Un lapin qui ne mange pas, qui reste prostré, c’est un signe de souffrance et cela cache généralement un problème au niveau du système digestif. 

En effet, l’arrêt de transit est un phénomène fréquent chez les lapins. Lors d’un ralentissement ou d’un arrêt de transit, le lapin nain souffre du ventre et il refuse de s’alimenter, ce qui risque d’entraîner rapidement son décès.

En effet, le stress, la mue, l’ingestion d’un corps étranger ou une autre maladie peuvent empêcher l’organisme du lapin nain de fonctionner correctement.

L’animal ne se nourrit plus, son transit ralenti et passe à l’arrêt, il ne fait plus de crottes. Chez les lapins, le bon fonctionnement du transit est essentiel et si celui-ci s’arrête, il sera très difficile de le relancer. 

Pour prévenir au mieux les arrêts de transit, il est important de bien brosser son animal durant sa mue, qu’il est un accès illimité à un foin pour lapin de qualité.

En cas de changement d’attitude, le lapin souffre et vous devez prendre un rendez-vous vétérinaire d’urgence. 

 Le système ORL du lapin

Les yeux, le nez et les oreilles du lapin peuvent vous donner des signes concernant sa santé. En effet, un lapin qui éternue peut avoir des soucis respiratoires, des problèmes dentaires et cela se traduit généralement par une rhinite.


Aussi, un lapin qui se gratte fréquemment et avec insistance les oreilles peut avoir une infection, une otite par exemple. Les yeux rouges, les yeux qui coulent, doivent également alerter le propriétaire du lapin. Si avec un peu de sérum physiologique et au bout de quelques heures, la situation n’évolue pas, il est important de prendre un rendez-vous chez un vétérinaire

1 COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.