Les vétérinaires ont la possibilité  de pouvoir détecter précocement une anomalie cardiaque chez le chat grâce à un simple test sanguin . Autant certaines pathologies cardiaques  sont relativement faciles à diagnostiquer , d’autres ,plus sournoises, mettent plusieurs années avant de se déclarer .

Avec ce test sanguin , les praticiens pourront détecter les signes précoces d’une anomalie cardiaque chez le chat  . D’après certaines études, près de 15% des chats souffriraient de problèmes cardiaques .

Les chats atteints de pathologies cardiaques peuvent déclarer des signes cliniques parfois très handicapants comme :

  • Difficulté respiratoire ( respiration sifflante)
  • toux émétisante (  présence de liquide dans les poumons )
  • léthargie avec une incapacité à l’effort
  • syncope  + trouble du rythme cardiaque
  • mortalité avec arrêt cardiaque

Il existe deux types de pathologies cardiaques :

  1. Maladies du muscle cardiaque ( cardiomyopathies) : les plus fréquentes chez le chat.
  2. maladies valvulaires ( valvules )

anomalie_cardiaque_chat.1

 

Anomalies cardiaques  chez le chat  ( cardiopathies)

Il faut bien  distinguer les anomalies cardiaques d’origine congénitales ( présent à la naissance ) des anomalies d’origine acquises ( qui s’installe au fil du temps )

A . Cardiopathies d’origine congénitales ( présent à la naissance)

Ces pathologies présentes à la naissance peuvent être soit dues à une malformation cardiaque , soit dues à des maladies héréditaires .

Bien souvent les signes cliniques des malformations vont se déclarer durant le jeune âge, alors que pour les maladies héréditaires cela peut prendre plusieurs années avant d’avoir des signes cliniques.

Les cardiopathies d’origine congénitales chez le chat sont relativement rares et seraient de l’ordre de 1 à 2% pour les chatons

Une des cardiopathies d’origine congénitales les plus fréquentes est  la malformation au niveau des valvules du cœur et plus précisément la valvule mitrale.

Le pronostic de ces cardiopathies congénitales dépend de la gravité et lorsque la cause est mineure , la vie du chat n’est pas affecté .

B. Cardiopathies acquises ( se développe avec le temps )

Ici on parle des pathologies dû à un endommagement des structures du cœur au fil du temps .

Il faut distinguer 4 types de cardiopathies acquises chez le chat :

  1. les cardiomyopathies
  2. les souffles cardiaques
  3. les arythmies cardiaques
  4. l’insuffisance cardiaque congestive

A cardiomyopathies

Ce sont donc les maladies dues à des atteintes de la structure musculaire cardiaque au niveau des cavités ( ventricule – oreillettes ) . Bien souvent c’est les muscles du  ventricule gauche qui sont atteints c’est à dire qu’ils s’épaississent et se dilatent .

Cela provoque une diminution de contraction, une diminution de la capacité à pomper le sang entraînant  une insuffisance cardiaque congestive avec présence de liquide dans et autour des poumons .

De plus cette atteinte musculaire cardiaque peut être à l’origine de formations de caillots de sang , provoquant une paralysie et /ou une mort subite.

Les causes de ces cardiomyopathies sont multiples :

  • Surpoids et le manque d’activité : ces facteurs jouent un rôle dans le développement de ces pathologies
  • L’hyperthyroïdie
  • hypertension artérielle
  • Anémie
  • certaines carences alimentaires : la taurine et la carnitine ( acides aminés) sont essentiels pour le développent cardiaque
  • Causes génétiques

Il existe 3 types de cardiomyopathies

  1. Cardiomyopathie hypertrophique : ce sont les pathologies cardiaques les plus fréquentes chez le chat ( 90%) et consiste en une hypertrophie des ventricules  . Le cœur se dilate avec une diminution de ses fonctions .  Il existe des races prédisposées :le persan,le siamois, le  Maine Coon ,le Ragdoll  et l’American Shorthair.
  2. Cardiomyopathie restrictive : c’est la présence de cicatrices ( suite à des lésions ) sur la paroi interne des ventricules qui empêche le muscle cardiaque de se détendre et interfère sur le débit cardiaque. Cette pathologie se voit principalement chez le chat âgé.
  3. Cardiomyopathie dilatée : c’est la dilatation du ventricule gauche principalement ,ne se contractant plus efficacement .C’est surtout une pathologie cardiaque du chien et ne se voit que dans 2% des cardiomyopathies primaires félines.

coeur-genindexe

B SOUFFLE CARDIAQUE

C’est votre vétérinaire qui fera ce diagnostic avec son stéthoscope , signifiant un bruit anormal du à un flux sanguin turbulent  dans le cœur ou les gros vaisseaux .

C Arythmies cardiaques

Ce sont des troubles du rythme cardiaque ( soit trop lent ,soit trop rapide) et qui peuvent être évalués par électrocardiographie. Certaines arythmies sont inoffensives  et ne nécessitent pas de traitement spécifiques.

Les causes des arythmies sont multiples :

  • hyperthyroïdie
  • déséquilibres électrolytiques
  • anémie
  • réactions à certains médicaments
  • tumeurs
  • traumatismes

D INSUFFISANCE CARDIAQUE CONGESTIVE

Suite à une cardiomyopathie ( bien souvent une hypertrophie ), le cœur ne peut plus pomper suffisamment de  sang  pour les besoins du corps  et s’installe alors une congestion avec  reflux de liquide qui peut envahir les poumons (œdème pulmonaire)

Les causes de ce type d’insuffisance sont:

  • cardiomyopathie hypertrophique
  • hyperthyroïdie
  • hypertension artérielle
  • anomalies congénitales

Anomalies cardiaques chez le chat:  types d’examens complémentaires

Après un examen clinique , votre vétérinaire pourrait vous proposer différents types d’examens complémentaires afin de confirmer et évaluer  une anomalie cardiaque chez le chat.

Ces examens sont :

  1. Radiographie
  2. électrocardiogramme
  3. échocardiographie
  4. examen sanguin spécifique : recherche d’un bio marqueur
  5. radiographie_chatecg_chat

Certains examens sont relativement coûteux ( pris en charge par les assurances santé animale)  et dans certaines pathologies précoces , elles peuvent être proposées après un examen sanguin qui a permis de détecter un bio marqueur spécifique de problèmes cardiaques .

Anomalies cardiaques chez le chat : test sanguin proBNP

Non, le test  proBNP n’est pas un produit de promotion pour une certaine banque française Sourire .. mais grâce au laboratoire IDEXX ,  les vétérinaires ont à leur disposition un test sanguin  qui leur permet de détecter ,de confirmer des signes précoces de pathologies cardiaques chez le chien et le chat . Chez le chat, c’est principalement la cardiomyopathie hypertrophique avec ou sans signes cliniques qui est dépistée  .

Ce test mesure un bio marqueur ( proBNP) ,précurseur d’une hormone peptidique secrétée par le myocarde et qui est en circulation dans le corps de nos animaux de compagnie.

La proBNP est le précurseur du BNP ( brain natriuretic peptide) , molécule présente au niveau du cerveau et qui a pour rôle d’excréter le sodium au niveau des reins  .Le BNP a un effet diurétique et vaso-dilatateur. La mesure du BNP est difficile car il a une demi vie très courte ( de l’ordre de quelques secondes) alors que son précurseur “proBNP”,forme inactive, est plus facile à mesurer.

La proBNP est secrétée,en temps normal, par certaines cellules cardiaques au niveau des oreillettes , mais lors de problèmes cardiaques( notamment lors d’hypertrophie musculaire cardiaque) son taux de sécrétion augmente non seulement aux niveaux des oreillettes mais également au niveau des ventricules.  

Ce précurseur est secrété quand le cœur est poussé hors de ses capacités et cette sécrétion est proportionnelle à la sévérité de la pathologie cardiaque.

Un des grands avantages de ce test est qu’il peut détecter des signes précoces de pathologie cardiaque qui déclencheront un taux de sécrétion anormalement élevée .

Le dosage du proBNP se fait sur un échantillon de sang ( 0,3 ml de plasma minimum dans un tube EDTA ) envoyé au laboratoire IDEXX . Le tube doit être réfrigéré si l’analyse ne peut se faire dans les 24 heures .

cardiopet-main

Les résultats sont fournis dans les 48 heures après réception  et exprimé en pmol/l ( c’est à dire en picomole par litre )

  • Si résultat inférieur à 100 pmol/l : cardiomyopathie improbable .
  • Si résultat entre 100 à 270 pmol/l :  présence de signes précoces de pathologies cardiaques mais pas de cardiomyopathie significative .  Par contre ,il est conseillé de recommencer le test au bout de 3 à 6 mois pour suivre l’évolution
  • Si résultat supérieur à 270 pmol/l : présence d”une cardiomyopathie  significative et la mise en place d’autres examens ( échocardiographie ) est conseillée pour évaluer l’anomalie cardiaque et instaurer un traitement .

Attention , les taux peuvent varier et être influencé par :

  • un traitement cardiaque
  • une insuffisance rénale : le taux peut être augmenté
  • lors d’arythmies : le taux peut être aussi augmenté
  • hypertension
  • hyperthyroïdie

 

Anomalies cardiaques chez le chat : conclusion sur ce test sanguin proBNP.

Ce test sanguin donne des informations précieuses sur l’état des cellules cardiaques chez le chat ou le chien et permet de prendre des décisions sur la suite des examens à faire pour évaluer le degré d’anomalies cardiaques.

La mesure de ce bio marqueur peut être utile pour déterminer si les signes de détresse respiratoire sont le résultat d’une atteinte cardiaque ou d’une maladie respiratoire ( asthme par exemple)

La sensibilité de ce test ,dans les cas de cardiomyopathies, chez le chat est de 90% . D’après certaines études ,tous les chats avec un taux proBNP  supérieur à  100 pmol/l  avaient des preuves de lésions cardiaques à l’échographie.

Ce test a une spécificité de l’ordre de 85% .

Cette mesure peut très bien faire partie de la série de tests mis en place lors d’un bilan annuel  et vous pouvez très bien le solliciter auprès de votre vétérinaire lors de cette visite annuelle .

Les anomalies cardiaques chez le chat ne sont pas toujours évidentes à diagnostiquer surtout dans leur phase débutante et ce test  sanguin peut apporter une aide précieuse aux vétérinaires et propriétaires dans leurs détections . N’hésitez pas à vous informer auprès de votre vétérinaire .

Commentaires Facebook

4 Commentaires

  1. bjr mais pour mon chat trop tard ,, mon mimi viens de mourir d un oedeme pulmonaire s a lui a pris d un coup ,, il etait plein d entrain :6 ans ,, si j avais eté informée de se test peut etre q uon aurait pu lui deceler a temps je suis tres triste ,,, un personnage se mimi adorable ,,je vais demander au ve to de me faire se test pour belle 13 ans ,,

  2. Bonjour
    Comme Monique Delaporte, si nous ayons été informée de ces tests par notre vétérinaire nous aurions pu déceler un éventuel problème cardiaque et sauver Ayumi.
    La minette de ma mère est décédée brutalement d’un arrêt cardio-respiratoire brusquement ce 15 décembre à l’âge de 5 ans.Elle était atteinte de coryza chronique depuis petite ( herpes virus) et nous avons pu la sauver grâce a notre persévérance,le vétérinaire et vos conseils qui m’ont beaucoup aidés en 2011 sur le sujet coryza.Depuis elle avait quelques rechutes, elle allait plusieurs fois par an chez le vétérinaire.Il y a un mois ,ma mère a précisé chez le vétérinaire qu’elle se fatiguait vite.Ca été mit sur le compte du coryza, elle a une injection d’antibio.Ce 15 décembre, elle semble faire une rechute et nous comptions l’emmener de nouveau chez son vétérinaire en fin de journée mais en attendant 2 cachés de doxyval 20 son traitement habituel, nous étions occupés par l’arrivée des fêtes, on avais l’habitude de ses rechutes et de la soigner….si nous avions su ….elle n’allait pas plus mal que ça, éternuements, œil qui coule..pas de signe de ce qui allait arriver..elle est allée dans la cuisine, ma mère lui sert ses croquettes, une caresse et au moment où ma mère sort de la cuisine on entend un hurlement, on se précipite vers elle, notre princesse s’est écroulée devant sa gamelle… morte…Le vétérinaire nous a dit que l’on aurais rien pu faire même si c’était arrivé sur sa table.Mais aujourd’hui on se dit que si on nous avait parler de ces tests nous les aurions fait surtout qu’elle avait une mutuelle.Et peut-être qu’elle serait toujours avec nous aujourd’hui et que nous ne passions pas ce mauvais noël 2016 dans peine.Elle n’avait que 5 ans.Et pour nous arrêt cardiaque c’est vague, incompréhensible,trop de question sans réponses.

  3. Bonjour,
    Je découvre votre site et je le trouve vraiment très intéressant ! Merci beaucoup pour vos conseils et informations. J’ai notamment lu avec intérêt cet article au sujet de ce test de sang, dont mon vétérinaire ne m’a pas parlé alors que cela aurait peut-être évité des examens plus stressant pour ma minette …
    Quoiqu’il en soit, après un bilan chimique, un dopler et une echocardiographie, il a été diagnostiqué une “Cardiomyopathie hypertrophique débutante avec uniquement épaississement du septum interventiculaire en systole”
    J’ai demandé à faire faire ces examens car j’ai perdu un de mes chats (c’était le frère de ma minette Nessy) en Février car il a fait une “décompensation” et le vétérinaire, qui était venu en urgence m’a dit qu’il devait souffrir d’une cardiomyopathie, pour laquelle il n’avait eu aucun symptôme auparavant …
    J’ai donc appris le mois dernier que ma petite Nessy, qui a 10 ans, souffre du même problème cardiaque mais heureusement à un stade moins avancé.
    Suite à ce diagnostic, mon vétérinaire a donc prescrit 1 comprimé en prise quotidienne par jour à vie de BENEFORTIN 2,5MG. J’ai commencé le traitement mais je viens de voir que ce médicament est préconisé dans les cas de maladie rénale chronique alors que, d’après mon vétérinaire, elle n’a aucun problèmes rénaux.
    Ma question est donc de savoir si ce médicament est bien adapté à son problème cardiaque ?