fistule périanale du chien

La fistule périanale du chien est une pathologie difficile à traiter et souvent très douloureuse .

Une fistule anale est un trajet provoquant une communication anormale entre le conduit anal et la peau . Il arrive que le sphincter anal soit impliqué dans ce trajet avec des répercussions parfois irréversibles.

fistule_perianale

Ces fistules peuvent développer des graves lésions inflammatoires  autour de l’anus :

  • des ulcères qui sont très douloureux pour le chien
  • des fissures anales( furonculose anal )

Quelles sont les causes de la fistule périanale du chien ?

Malheureusement la véritable cause des fistules périanales n’est pas encore bien définie de nos jours (2015).

De nombreuses origines( théories) sont  évoquées :

  1. infection des glandes anales : il est possible que ce soit une extension de l’infection qui soit à l’origine d’une fistule
  2. infection des glandes sébacées et sudoripares autour de l’anus
  3. une allergie alimentaire provoquant une inflammation /infection à la zone anale
  4. la région sous la queue ,zone humide,mal aérée et chaude, est propice à la prolifération bactérienne point de départ d’une infection
  5. L’hypothyroïdie est une condition qui est susceptible de contribuer à la formation de fistules .
  6. Dysfonctionnement du système immunitaire : une maladie auto-immune impliquant les lymphocytes T auto-réactifs avec une composante héréditaire pourrait être la cause la plus probable d’après les dernières études .

Les fistules périanales sont probablement d’origine multifactorielle avec une très forte composante auto-immune activée par le stress et les différentes inflammations/infections locales.

Les glandes anales ne sont pas toujours impliquées dans les fistules !

glandes_anales

 

Existent –ils des races  prédisposées pour la fistule périanale du chien ? 

Oui , il semble avoir des races prédisposées pour ce type de pathologie:

  • Labrador Retriever
  • Setter Irlandais
  • Bobtail ( Berger Anglais)
  • Border Collie
  • Bouledogues
  • Epagneuls
  • Berger Allemand

Incontestablement,la race Berger Allemand est la plus citée et il existerait un facteur héréditaire ( associé à l’allèle DRB*00101 ) . Les chiens porteurs de l’allèle DRB*00101 sont plus à risque et devraient être retirer de la reproduction.

De plus le Berger Allemand  a une conformation anatomique au niveau de la base de la queue propice au développement de fistule périanale. En effet, il possède une large base et porte la queue très bas ,près du corps. Ce qui conduit à une mauvaise ventilation locale et à accrochage des matières fécales dans les plis anaux . De plus , chez le Berger Allemand , il existe ,à ce niveau,  des glandes sudoripares produisant une  sécrétion grasse ( humidité ) .

Il faut noter qu’il y a deux fois plus de mâles touchés par rapport aux femelles  

Quels sont les symptômes de la fistule périanale du chien ?

La présence de certains signes cliniques ou changements de comportement permettent aux propriétaires de suspecter leur compagnon d’être atteint d’une fistule périanale.

Voici ces symptômes :

  • Troubles de la défécation (  expulser les matières fécales ) et au niveau de l’anus  ( à la vision)
  1. l’animal ne peut pas ou ne veux pas déféquer par douleur . Le chien peut tourner en rond ,se mettre en position mais au dernier moment se raviser  .
  2. Alternance de constipation et de diarrhée
  3. le chien qui se lèche souvent,voir se mordre  au niveau de l’anus  est un animal qui peut souffrir d’une telle pathologie.
  4. Douleur lorsque le chien est en position assis .
  5. Présence d’une odeur caractéristique au niveau de l’arrière train du à la présence d’une infection (pus) qui suinte à travers le sphincter anal par exemple.

fistules_perianales

 

  • lésions anales visibles si vous soulevez la queue  ( à la manipulation)
  1. Douleur ( risque de morsure) lorsque vous tentez de soulever la queue .
  2. Saignements au niveau de l’anus avec présence d’ulcères dont les dimensions peuvent varier

Voici différentes photos de fistule périanale du chien ,certaines lésions sont très délabrantes 

fistule_perianale_chien_1

fistules_perianales_du_chien

fistule_perianale_chien

fistule_perianale_du_chien

 

Le vétérinaire , afin de confirmer la présence de fistule périanale,  cherchera à identifier ces mêmes symptômes ,surtout en inspectant la région anale  .

 

Quels sont les examens pour diagnostiquer une fistule périanale du chien ?

1) Inspection de la région anale du chien

Comme précisé plus haut , le vétérinaire lors d’une consultation se doit d’inspecter la région de l’anus du chien et ce  en soulevant la queue de l’animal. Au besoin,si cet examen s’avère délicat ,voir impossible , le vétérinaire peut proposer une sédation .

Au plutôt les lésions de cette région sont détectées ,meilleurs seront les résultats du traitement.

Douleur,odeur, saignements ,suintements, présence d’ulcère(s)et de pus et confirmation de la présence de fistule ( sonde)  sont d’autant de signes pouvant signifier la présence d’une fistule périanale du chien.

2) Biopsie

Une biopsie est nécessaire pour faire le diagnostic différentiel entre :

  • Fistule périanale
  • carcinome épidermoïde de l’anus ( tumeur maligne)
  • anus hyperplasique
  • adénome péri-anal ( tumeur bénigne autour de l’anus chez les chiens mâles non castrés)
  • rupture d’une glande anale (infection de la glande anale)

Quels sont les traitements possibles pour la fistule périanale du chien ?

Ils existent un traitement médical et chirurgical pour les chiens atteints de fistule périanale . Dans un premier temps , ce sera le traitement médical qui sera proposé et seulement en cas d’échec de celui-ci ,il sera proposé le traitement chirurgical .

Le traitement de la fistule périanale du chien est long, coûteux ,avec un taux de récidive important et exige motivation et persévérance de la part du ou des propriétaire(s).

Souvent , un traitement d’entretien à vie est nécessaire pour éviter ces récidives.

1) Traitement médical

Un traitement uniquement à base d’antibiotiques + une désinfection locale ( deux fois par jour ) n’est pas suffisant et sera voué à un échec .

Comme précisé plus haut, les causes de la fistule périanale du chien sont multifactorielles dont une très probablement  d’origine immunitaire.

Ils existent différents protocoles  pour pallier à ce déficit immunitaire  :

A) Protocole avec la cyclosporine

La cyclosporine  est un immunosuppresseur ,c’est à dire empêche l’activité du système immunitaire , et est utilisée en médecine vétérinaire en cas de:

  • fistule périanale
  • dermatite atopique
  • kérato-conjonctivite sèche ( KCS) (contre la sècheresse de l’oeil)

La cyclosporine a des effets secondaires qu’il faut surveiller :

  • toxique pour les reins ( contrôler les paramètres de la fonction rénale régulièrement)  , ne pas donner au chien  insuffisant rénal
  • prédispose à des maladies infectieuses ,fongiques, voir cancers … car il supprime l’effet bénéfique du système immunitaire
  • troubles digestifs : perte d’appétit , vomissement, diarrhée
  • produit un épaississement du pelage
  • oreilles rouges et épaississement des gencives
  • faiblesse musculaire, agitation
  • ne pas donner à des chiens souffrant de problèmes hépatiques( foie) car la cyclosporine s’élimine par cet organe
  • conseillé de faire des prises de sang de contrôle au moins 2 fois par an lorsque l’animal a un traitement à vie
  • surveiller la pression artérielle durant le traitement

Le traitement à base de cyclosporine est long et couteux !.

La dose moyenne de cyclosporine pour le traitement de la fistule périanale est de : 5,5 mg/ kg  deux fois par jour   et ce pendant au moins 16 semaines ! Quand la fistule semble guérie au bout de ce laps de temps , il est conseillé de poursuivre l’administration  pendant 4 semaines au moins.

La dose nécessaire est parfois difficile à déterminer  et peut varier entre 5 à 10 mg / kg  deux fois par jour . On peut évaluer la dose nécessaire en faisant des prises de sang pour évaluer la concentration de cyclosporine et l’ajuster en fonction des résultats cliniques ( entre 4,8 à 6,8 mg/kg) .

Une amélioration clinique doit être perceptible après deux semaines de traitement. Si ce n’est pas le cas , il faut éventuellement ajuster la dose de cyclosporine.

Pour diminuer le cout de ce traitement à base de cyclosporine , on peut administrer  en concomitance du ketoconazole  ( 8-10mg/kg/jour ) ( Nizoral*, Ketofungol* ) . Cela permet de diminuer sensiblement la dose de cyclosporine,cependant il existe des chiens intolérants au ketoconazole.

En définitive , actuellement, le protocole utilisé est : 

cyclosporine ( 2 mg/ kg deux fois par jour )  + ketoconazole ( 10mg/kg 1 fois par jour )  pendant 16 semaines minimum

Prise de sang après deux semaines , ajuster éventuellement la dose de cyclosporine ( entre 1 à 3,5 mg /kg habituellement lorsque associé à ketoconazole )

Atopica * ( Norvartis) , Cyclavance *( Virbac)  sont les noms commerciaux  utilisant  la cyclosporine en médecine vétérinaire.

Cyclavanceatopica

Bien sûr , en plus de ce protocole , il faut désinfecter localement deux fois par jour + antibiothérapie par voie orale.

D’après certaines études , le traitement à base de cyclosporine pour les fistules périanales  a un bon taux de réussite ( jusqu’à 85% de chiens guéris)

B) Protocole avec du tacrolimus, corticoïde et métronidazole

Ce traitement est beaucoup moins onéreux ( jusqu’à 6 fois moins cher) et utilise :

  1. application locale de crème à base de tacrolimus 0,1% ( Protopic*) 1 fois par jour ,pendant 16 semaines : le tacrolimus est une molécule ( immunomodulateur) avec des effets similaires à la cyclosporine mais avec moins d’effets secondaires .
  2. corticoïde ( prednisone ) par voie orale à la dose de 2mg/kg/jour pendant 2 semaines,puis 1 mg/kg/j pendant 4 semaines et ensuite 1 mg/kg/tous les 2 jours pendant 10 semaines
  3. Metronidazole ( Flagyl*) : 10 mg/kg/j pendant 2 semaines

protopic

Ce traitement , moins onéreux, a un taux d’efficacité un peu moindre par rapport à celui lié à la cyclosporine . Ce taux serait l’ordre de 50% , mais il peut être une bonne alternative pour les propriétaires avec des moyens financiers limités ou n’ayant pas assuré leur chien.

 

En plus de ces deux types de protocoles , il faut assurer  :

  • une désinfection locale ,2 fois par jour , avec un antiseptique cutané 
  • une antibiothérapie par voie orale en cas de’infection
  • une alimentation riche en fibres  pour avoir des selles molles . Une source de protéines inhabituelle ( lapin,canard,poisson,gibier,kangourou) pour éviter une allergie alimentaire qui aggraverait l’état clinique .
  • Des émollients fécaux peuvent être prescrit pour ramollir les matières fécales
  • une chirurgie pour enlever les glandes anales ( sacculectomie ) si celles-ci sont comprises dans les fistules .

2) Traitement chirurgical

Le vétérinaire peut vous proposer une chirurgie comme traitement lorsque le traitement médicamenteux est un échec.

C’est une chirurgie assez délicate , délabrante car elle consiste à enlever les tissus morts pour retrouver un environnement sain . Une ablation des glandes anales peut être exécutée si celles-ci sont comprises dans la fistulisation.

Dans cette région , il y a passage de beaucoup de nerfs et de vaisseaux qui peuvent entrainer des séquelles irréversibles lors de cette chirurgie .

Les complications sont :

  • sténose rectale et/ou anale  ( zones rétrécies du à la cicatrisation)
  • atteinte du sphincter anal avec incontinence rectale comme conséquence.

Le praticien peut utiliser le laser , le bistouri électrique ou la cryochirurgie ( froid) .

Dans certains cas rebelles ,  le vétérinaire peut proposer,en plus,l’amputation de la queue pour avoir une zone mieux aérée réduisant ainsi les risques d’infection.

Conclusion sur la fistule périanale du chien

La gestion de la fistule périanale du chien est difficile et demande beaucoup de persévérance dans les soins de la part des  propriétaires . Les récidives sont fréquentes( 40 à 50 %)   ,décourageant souvent les propriétaires qui peuvent demander l’euthanasie de leur chien ne sachant pas faire face au cout du traitement. Une assurance santé pour votre compagnon serait la solution pour vous éviter d’être confronté à cette situation.

Traiter le plus précocement possible avec le meilleur traitement médical est la meilleure attitude .Un traitement d’entretien à vie peut être aussi la seule solution pour éviter ces récidives.

Il est conseillé de faire stériliser son chien atteint de fistule périanale .

Enfin , il est également conseillé de ne pas vacciner ( rappel de vaccination) les chiens atteints , car nous sommes face à une pathologie du système immunitaire . Les vaccins risquent  de ne pas faire leurs effets,voir ils peuvent accentuer le problème .

Surtout ne pas utiliser des vaccins à virus vivants si la vaccination est maintenue.

Ainsi se termine ce tour d’horizon sur la fistule périanale du chien , j’espère que ces informations vous seront utiles et  n’hésitez pas à en discuter avec votre vétérinaire si vous  êtes concernés avec votre compagnon  à cette pathologie .

Commentaires Facebook

1 COMMENTAIRE