Jusqu’à 1999,  on parlait de chlamydiose  féline pour cette pathologie  due à une bactérie intracellulaire ( qui vit à l’intérieur des cellules).

Ensuite , nos amis  les microbiologistes  ont révisé  la famille des Chlamydiae et l’ont divisée en deux genres : Chamydia et Chlamydophila . 

Dans le genre Chlamydophilla , il y a 6  espèces  dont Chlamydophila Felis  responsable de cette maladie nommée,depuis lors, chlamydophilose féline  .

Toujours dans le genre Chamydophilla , il y a une bactérie que tous les propriétaires d’oiseaux se doivent de connaitre , c’est Chlamydophilla Psitacci . En effet, elle est responsable  de pathologies telles que la psittacose et l’ornithose.

La psittacose , la forme la plus grave, est une zoonose mondiale ( transmissible à l’homme) et peut être responsable d’une pathologie respiratoire parfois mortelle ( pneumonie atypique ) .

L’inhalation de poussières contaminées par les fientes d’oiseaux infectés ou simplement une morsure sont les voies principales de transmission de ces maladies.

La forme bénigne ( l’ornithose)  se limite à un syndrome grippal ( fièvre,courbatures,frissons,toux) qui passe généralement au bout d’une semaine . Par contre , la forme plus grave ( la psittacose) dure plus longtemps ( 2 à 3 semaines) avec des signes cliniques plus graves : hémorragies nasales ,essoufflement,pneumonie .

Certes cette zoonose n’est pas trop fréquente,mais elle est peut être sous diagnostiquée et  est qualifiée de “maladie professionnelle” pour les personnes exposées lors de leur exercice ( éleveurs, transporteurs d’oiseaux, travailleurs des abattoirs de volailles, vendeurs dans les magasins d’oiseaux, vétérinaires ). Des cas mortels ont déjà été constatés au sein de ces professions  .

Les oiseaux responsables de la psittacose sont les psittacidés ( perroquets, perruches, palettes, inséparables,…). Propriétaire de tels types d’oiseaux , soyez vigilant ! 

Mais revenons à la chamydophilose féline  pour vous  (re) préciser certaines informations qui pourraient prêter à confusion , notamment au niveau de la vaccination .

Infos sur la bactérie responsable de la chlamydophilose féline

Chlamydophila Felis  est une bactérie gram négatif qui vit obligatoirement à l’intérieur des cellules pour s’y multiplier . Les cellules  conjonctivales sont les cibles principales de C.Felis,ensuite ce sont les cellules du tractus respiratoire .

Le fait que cette bactérie soit intracellulaire explique la difficulté( accès plus difficile pour les molécules) , la longueur du traitement et nécessite l’utilisation d’antibiotiques spécifiques capables d’agir à l’intérieur des cellules.

eecc011336574723028

Chlamydophila Felis fait partie du complexe des maladies respiratoires supérieures chez le chat ,avec les virus responsables du coryza ( herpès ) et de la calicivirose ( calicivirus) .

C.Felis est une bactérie qui se multiplie très bien à la température de 35° , c’est la raison pour laquelle la conjonctive est le site idéal pour cette multiplication.

Quelles sont les voies de transmission de la chlamydophilose féline ?

Pour qu’un chat soit contaminé ,il faut un contact direct  avec un chat infecté : les secrétions oculaires , l’éternuement ou la toux  (principales sources d’infection).

La période d’incubation varie entre 2 à 10 jours .

Cette bactérie ne résiste pas longtemps dans le milieu extérieur ( maximum 48 h) .

Les collectivités de chats sont les principaux lieux de  contaminations  : chatteries,refuges,SPA,…..

Les chats de races pures, les chatons de 2 à 9 mois et les chats dont le système immunitaire est diminué (stress, maladie) sont les principales victimes de Chlamydophila felis .

Le chat porteur asymptomatique ( sans symptômes ) , responsable des infections persistantes , est la principale source de chlamydophilose féline dans les collectivités. Cette excrétion peut durer des années !

Quelles sont les symptômes de la chlamydophilose féline ?

La chlamydophilose féline est une pathologie fréquente dans les milieux où les chats ont des contacts étroits entre eux .

Les principaux symptômes sont les résultats de l’inflammation des tissus environnants de l’œil et des voies respiratoires supérieures :

  • Conjonctivite ( souvent unilatérale au début,rouge) , écoulement purulent jaune verdâtre ( œil collé ), membrane nictitante très rouge ( hyperhémie) —–>  œil rouge ( “pink eye”)
  • éternuement avec un jetage clair ou coloré
  • toux
  • fièvre et perte d’appétit voir anorexie pouvant parfois être tenace

165427892       acute-conjunctivitis-in-a-kitten

Cette maladie peut commencer par l’atteinte d’un seul œil pour après se compliquer au niveau du tractus respiratoire .

Il faut savoir que les symptômes de la chlamydophilose féline sont souvent récurrents ( reviennent, se reproduisent) et deviennent ainsi chroniques .

Chlamydophila Felis  est responsable également d’une atteinte au niveau cardiaque ( endocardite infectieuse) et au niveau rénal ( glomérulonéphrite) .

Quels sont les moyens de diagnostic pour la chlamydophilose féline ?

Le diagnostic définitif de la chlamydophilose féline est relativement difficile et ne peut pas se reposer uniquement que sur les signes cliniques .  Ceux-ci peuvent être présents pour d’autres pathologies et ne sont pas pathognomoniques ( caractéristiques de la maladie)  .

Le seul examen permettant un diagnostic définitif est l’écouvillonnage oculaire , c’est à dire  frotter un écouvillon le long des paupières ,mettre immédiatement le frottis soit dans un milieu de transport ( 24h) ou un milieu d’ensemencement et l’envoyer au laboratoire .

Ce type d’examen a des limites :

  • il faut une excellente technique d’écouvillonnage pour récolter un maximum de cellules qui seront mis en culture et permettre l’identification du germe  ( PCR )  .
  • Ne peut s’effectuer qu’entre le 7é et le 14é jours de l’infection .

ecouvillonage pour chlamydiose

Chez le chat non vacciné ,  la détection des anticorps contre cette maladie  permet également de confirmer le diagnostic.

Une conjonctivite unilatérale est souvent évoquée comme étant caractéristique de la chlamydophilose féline , or ce symptôme peut être constaté dans d’autres pathologies qu’il faut écarter par un examen ophtalmologique:

  • corps étranger dans l’œil
  • ulcère de la cornée
  • entropion ( paupière qui s’enroule vers l’intérieur )
  • distichiasis ( présence d’un poil anormal qui irrite la cornée )

Il est conseillé , en présence des symptômes, de tester le chat pour d’autres maladies infectieuses :

  • FELV/FIV ( leucose féline et virus de l’immunodéficience
  • herpès virus ( coryza )
  • calicivirose
  • Bartonella henselae ( bartonellose)
  • Bordetella bronchiseptica

Quel est le traitement lors de chlamydophilose féline ?

Comme je vous l’ai précisé en début de l’article , il faut utiliser des antibiotiques capables de pénétrer à l’intérieur des cellules pour lutter contre le germe responsable de cette pathologie .

Nous avons deux classes disponibles :

Les tétracyclines :

SOIT sous forme orale ( comprimés)  et /ou sous forme de collyre 

a)Comprimé

La doxycycline ( DOXYVAL*,RONAXAN*) à la dose de 10mg/kg/j   ( a l’avantage de nécessiter qu’une seule administration quotidienne)

Le traitement doit être long ( au moins 4 semaines ) pour s’assurer d’éliminer la bactérie .

Il est conseillé également de donner ces comprimés au cours des repas pour éviter des vomissements ( effets secondaires possibles)

doxyval_chat  ronaxan-20

b) collyre ou pommade opthalmique

Il ne faut pas utiliser de collyre contenant des corticoïdes

CILOXAN*  collyre

Azithromycine  ( macrolide ,dérivé de l’erythromycine )

ZITHROMAX* sirop enfant ( 40mg/ml) ( poudre + seringue doseuse)

Posologie :  

5 premiers jours : 5 mg/kg 

puis tous les 3 jours pendant 4 semaines : 5 à 10mg/kg

 

Si l’animal est anorexique et/ou infections respiratoires sévères , il est conseillé d’hospitaliser le chat pour assurer l’hydratation,nutrition  et les soins .

LYSINE

Une cure de L-lysine est  préconisée pour diminuer le risque de contracter le virus du coryza ( herpès )et/ou   ralentir la croissance d’une infection virale .

Quand un virus prend le contrôle d’une cellule , il prend les ressources de cette cellule pour se multiplier.  Pour cette multiplication , les cellules infectées utilisent beaucoup l’arginine ( acide aminé).

Si on parvient à limiter la quantité d’arginine , on ralentira cette multiplication . Et bien, c’est le rôle de la L- lysine .

En donnant de la L-lysine , on diminue la quantité d’arginine disponible pour la production de virus , notamment celui du coryza ( herpès virus) .

 Ces cures préventives de L-lysine  peuvent être prescrites régulièrement lors de pressions virales 

Vous pouvez vous procurer de la L-lysine sous forme de pâte appétante ( ENISYL-F* ) ou sous forme de comprimés ( Lysine TVM ) .

enisyl-f  lysine (1)

 

Quel est le pronostic pour un chat atteint de chlamydophilose féline ?

Un des plus gros problème lié à la chlamydophilose féline est la RECHUTE !

L’immunité acquise après une infection est de mauvaise qualité et de courte durée , c’est ce qui explique le taux important de récidives .

Même après un traitement d’antibiotiques  “réussi” , cette pathologie peut devenir chronique .

Le chat reste fragile et le moindre stress peut provoquer une poussée de chlamydophilose féline .

 

Quelles sont les mesures préventives et que penser de la vaccination contre la chlamydophilose féline ?

Mesures préventives

  • SI possible immédiatement isoler le(s) chats infecté(s) , aucun contact avec  un chat sain .
  • Dans les collectivités ( refuge, chatterie,…) , et si l’infection est permanente , il faut traiter tous les chats à la doxycycline pendant 4 semaines . Lorsque les signes cliniques sont maitrisés , il faut vacciner tous les chats .
  • Pour les personnes en contact avec des chats infectés , il est conseillé de bien se laver les mains avec un désinfectant après toutes manipulations.
  • Il faut identifier les porteurs asymptomatiques pour les isoler.

Vaccination

Aucun vaccin contre la chlamydophilose ( vivants ou inactivés)  n’empêche l’infection ni l’excrétion du germe dans l’environnement  , il permet seulement de réduire la gravité des symptômes .

La vaccination est conseillée dans les collectivités  ou lorsque le risque d’infection est réel.

Dans les autres cas, il faut se poser la question de l’intérêt de vacciner sachant qu’ils existent des effets secondaires tels que perte d’appétit,fièvre, dépression ,léthargie et boiterie.

La chlamydophilose féline est-elle contagieuse pour l’être humain?

En théorie , il est possible qu’un être humain contracte la chlamydophilose féline ( conjonctivite et problèmes respiratoires)  par contact direct. Cependant , cette infection est rare et se soigne relativement bien .

Si le système immunitaire de l’être humain est affaibli  et que celui-ci est en contact étroit avec un chat infecté , cette transmission est possible .

A nouveau , il est vivement conseillé de bien se laver les mains après toute manipulation avec un chat infecté .

Dernier conseil :  il faut éviter tout contact d’un chat atteint de chlamydophilose féline avec les enfants et les personnes immunodéprimés .

Commentaires Facebook

6 Commentaires

  1. bonsoir
    j ai recpere un chaton atteint d’herpes virus aux 2 yeux
    Le droit a l’air de bien recuperer mais l’oeil gauche est plus long a soigner parfois il est enflée avec des taches noires j’ai pris des photos pour voir l’evolution je voudrais savoir si on peut sauver son oeil car le veto parle de l’enucler

  2. bonjour docteur,
    j'ai trois chats qui ont un an, et vers 4 mois, ils ont tous les trois eu beaucoup de fievre et depuis, ils ont assez reguliement des episodes de fievre sans que je sache exactement a quel rythme. Le veto m'a dit qu'ils n'avaient pas de trace de leucose ou de sida du chat, mais depuis deux d'entre eux boitent. Tibibi boite regulierement et quand il est assis, il pose ses pattes de devant sur les coudes, et non pas sur les coussinets, mais ca ne l'empeche pas de sortir et de se promener. Par contre Portos, souffre enormement, il a vraiment beaucoup de mal a marcher il n'est pas paralysé du train arriere, mais parfois, allongé, il se sert de ses pattes de devant pour se trainer vers moi…. C'est un chat qui deteste etre tout seul, et il reussit a monter au second etage dans notre chambre pour se coucher sur notre lit, mais depuis quelques jours, ses symptomes se sont vraiment aggravés… Je suis allé il y a quelques mois dans une clinique veterinaire, mais le veto m'a dit qu'il ne savait pas ce qu'il avait, et qu'il fallait faire ponction lombaire, scanner, voire irm, pour tres cher, sachant qu'il n'etait pas du tout sur de trouver ce qu'il avait….Connaitriez vous des cas similaires?
    Pour le contexte, je vis entourée de vignes et quand les chatons sont sortis, j'avais dans le jardin un chat clochard qui etait tres malade et qui est mort cet hiver.

    • Bonjour,

      Votre commentaire confirme la difficulté d’avoir parfois un diagnostic précis sur l’origine d’une fièvre chez le chat . J’ai déja évoqué ce problème dans cet article . A la lecture de vote commentaire , on peut effectivement évoquer une origine infectieuse mais ce n’est pas une certitude . Vote vétérinaire a apparemment effectué un des premiers tests à proposer( test leucose et FIV) , mais pour des origines infectieuses les examens possibles ne se limitent pas à ce seul test .
      Il est vrai qu’une recherche de cause d’une fiévre d’origine inconnue peut s’avérer onéreux , mais cette recherche doit s’effectuer selon un timing bien précis et la cause peut très bien être identifié avant d’arriver aux examens les plus couteux du type scanner .
      Avez vous eu deja un traitement antérieur notamment avec des antibiotiques ? …. si oui , pouvez vous me donner les produits prescrits avec la durée de ce traitement.
      Je vous conseille néanmoins de ne pas laisser votre chat dans cet état et d’aller consulter un vétérinaire avec qui vous devez avoir un dialogue clair. Le fait qu’il souffre de boiteries peut être le signe qu’il souffre d'(poly)arthrite et/ou myosite consécutifs à une infection d’origine bactérienne , fungique ou rickettsiale ( ehrlichiose chat). Seuls des examens peuvent confirmer l’origine de cette infection . Le fait que deux chats sur trois boitent confirment cette suspicion d’origine infectieuse …..
      J’espère que vous avez saisi toute la difficulté de déterminer la cause d’une fièvre d’origine indeterminée chez le chat , mais si vous voulez soigner votre chat , cela passera par une serie de tests chronologiques ( examen méticuleux ,prise de sang, urine,tests sérologiques , radiographie , echographie) qui permettront peut être d’identifier la cause avant de passer aux examens plus lourds et plus coûteux .
      Bien à vous

      Dr Patrick D.