Share →

Intoxication à L’ail

intoxication à l\'ail

[adrotate banner= »21″]

Suite à l’article paru sur l’intoxication à l’oignon chez nos carnivores domestiques, j’ai eu beaucoup de questions relatifs à l’ail . Aussi , j’ai souhaité écrire cet article qui fera un résumé sur les connaissances actuelles sur l’intoxication à l’ail chez nos animaux de compagnie .

L’ail fait aussi partie  de la famille “Allium”, comme l’oignon ou l’échalote  et peut être toxique pour nos animaux de compagnie.

Il n’y a pas très longtemps que l’on sait que l’ail peut avoir des propriétés toxiques.

Par contre il existe une grande inconnue en médecine vétérinaire:

« C’est de déterminer la dose exacte à partir de laquelle  l’ail  commence à développer sa toxicité chez nos animaux de compagnie »

Il semblerait qu’il faille  que l’animal ingère une grosse quantité d’ail  et régulièrement pour commencer à déceler les symptômes d’intoxication.

 L’ail contient aussi des substances soufrées toxiques (thiosulfate), mais qui seraient moins toxiques que les dérivés soufrés de l’oignon. C’est la raison pour laquelle l’ail provoquerait moins d’intoxications par rapport à l’oignon.

Intoxication à l’ail  : mécanismes .

Comme l’oignon, l’ail peut provoquer une anémie hémolytique chez nos animaux de compagnie.

En oxydant les globules rouges et en provoquant l’apparition des CORPS DE HEINZ, l’ail peut être responsable de  la destruction ou de  l’inefficacité des globules rouges.

Toute forme d’ail est potentiellement toxique, mais l’ail cru, l’ail haché ou le jus d’ail sont plus toxiques que l’ail séché ou l’ail en poudre.

Symptômes d’intoxication à l’ail :

Symptômes digestifs.

Vomissement et diarrhée.

L’ail provoque des irritations au niveau des muqueuses digestives (estomac, intestin).

Des études ont démontré que l’ingestion d’ail déshydraté (poudre, granulés) provoque des dommages au niveau de la muqueuse digestive, à savoir des destructions des cellules épithéliales au niveau des cryptes (Iléon). 

Si les doses d’ail sont importantes et surtout régulières, des lésions au niveau de la muqueuse digestive peuvent être importantes au point de provoquer des ulcères hémorragiques, pouvant être perforants. Il s’en suit une péritonite avec une mortalité potentielle.

L’ail provoque aussi des flatulences (gaz intestinaux) qui peuvent être désagréables pour les propriétaires.

Symptômes au niveau de la formule sanguine

Destruction des globules rouges et apparition d’une anémie régénérative.

Faiblesse, tachycardie (augmentation de la fréquence cardiaque), muqueuses ictériques (jaune)  sont les principaux signes cliniques.

Présence de sang ou d’hémoglobine dans les urines(hématurie).

Il a été rapporté un cas d’intoxication mortelle à l’ail, au Japon, sur un schnauzer de 4ans ayant ingéré des raviolis cuits à la vapeur contenants de la ciboulette et de l’ail. Ce chien est mort d’une anémie hémolytique. ( Yamato* )

Il a été décrit aussi que l’ingestion d’ail peut provoquer des crises d’asthme et des lésions au niveau du foie.

A faibles doses, il semblerait que son usage n’ait pas de conséquence sur l’organisme du chien ou du chat, les globules rouges éventuellement détruites sont régénérées immédiatement par la moelle osseuse.

Tout dépend de la dose et de la fréquence de l’administration.

Intoxication à l’ail : Hypothèse de la dose toxique

Chez le chien, une étude a déterminé que celui-ci devrait  manger plus de 0,5 % de son poids corporel en ail  pour avoir des symptômes d’intoxication.

Exemple : pour un chien de 20 kg, cela représente 100 g d’ail !

Il faudrait encore attendre les résultats d’autres études pour avoir des chiffres plus précis, mais les chiffres de 5 à 10 gramme d’ail / kg de poids vif sont le plus souvent cités.

Sachant qu’une gousse d’ail pèse en moyenne 5 grammes, vous constatez que la quantité de gousses d’ail à ingérer pour avoir les signes d’intoxication est très importante.

 Il faut aussi souligner qu’il existe des races plus sensibles à l’ail , ce sont  les races asiatiques suivantes : Akita, Chow- Chow, Shiba Inu . Ces races ont un taux de potassium dans le sang supérieur à la normale et  rend la membrane des globules rouges encore plus sensibles à l’effet toxique de l’ail .

Attention :

L’ingestion d’ail est contre indiqué pour des animaux ayant des problèmes de coagulation ou d’anémie !

Il est conseillé de ne pas donner d’ail à des animaux programmés pour une chirurgie, car cela augmente les risques d’hémorragies. Il faut arrêter l’administration d’ail au moins deux semaines avant la date de l’intervention.

L’ail est également contre indiqué pour des chiots de moins de 8 semaines, pour la simple raison qu’ils sont incapables de produire des globules rouges avant 8 semaines d’âge. 

Effets médicinales de l’ail : légende ou réalité ?

Depuis des siècles, l’ail a été décrit pour posséder des effets bénéfiques sur  l’organisme en médecine humaine.

Mais aucune étude sérieuse, en médecine vétérinaire, n’a été faite sur les bénéfices à long terme de l’ajout d’une petite quantité d’ail dans l’alimentation.

Les effets bénéfiques décrits, notamment l’effet répulsif de l’ail vis-à-vis des puces et tiques, reposent sur des expériences d’éleveurs, vétérinaires homéopathes ou propriétaires et non sur des études.

10 effets bénéfiques de l’ail décrits  :

1) Stimulant de l’immunité : favorise l’activité des globules blanc qui sont les cellules sanguines jouant un rôle dans le système de défense de l’organisme.

2) propriété anti- cancéreux : prévention de tumeurs

3) Diminue le taux de cholestérol et des triglycérides dans le sang.

4) aide à lutter contre les bactéries, les virus et les champignons. L’ail aurait aussi une activité contre certains parasites internes type “Tænia” 

5) comme antiseptique: blessure, otite…

6) Améliore la fonction hépatique : détoxifiant.

7) effet répulsif contre les puces et tiques: l’explication de cet effet n’est pas complètement élucidée, mais il semblerait que la peau des animaux mangeant de l’ail dégagerait une odeur  répulsive à l’égard de ces parasites.

8) Prévient  la coagulation du sang (thrombose et l’artériosclérose) et améliore la circulation sanguine. Tonicardiaque (prescrit chez des vieux chiens par certains vétérinaires)

9) Facilite la digestion et augmente l’appétit.

10) régule le taux de glucose dans le sang. (Diabète) 

Conclusion sur l’intoxication à l’ail

Il est reconnu que l’ail a des propriétés toxiques pour les carnivores domestiques (chien, chat).

Mais nous ne connaissons pas la dose exacte pour déclencher ces symptômes d’intoxication.

Aussi voici mes conseils sur l’utilisation de l’ail dans l’alimentation de nos carnivores domestiques.


La dose toxique étant inconnue, l’ail est un aliment que je ne conseille pas d’ajouter d’office dans l’alimentation de nos compagnons.

Dans ma pratique, j’ai parfois l’occasion de dialoguer avec des propriétaires qui donnent de l’ail sous forme de poudre ou granulés à leurs animaux, surtout pour l’effet répulsif contre les puces et tiques.

Souvent il s’en suit un débat sur la toxicité de l’ail et la dose nécessaire pour induire cette intoxication

Mon discours est la suivant :

“ On ne connaît pas la dose toxique exacte pour l’ail, c’est la raison pour laquelle je ne conseille pas  s de  mettre systématiquement cet ingrédient dans l’alimentation.

Je pense qu’il est imprudent de mettre régulièrement un ingrédient dans l’alimentation des carnivores domestiques  quand on sait sa toxicité et sous prétexte qu’il possède certains bénéfices, qu’il soit naturel et qu’il soit  commode.”

 

Face à un propriétaire convaincu et décidé d’utiliser l’ail pour ses effets bénéfiques sur son compagnon (ses effets répulsifs vis à vis des puces par exemple), je ne cherche pas à le dissuader mais je lui reprécise les dangers potentiels de l’ail et surtout qu’il est préférable d’avoir une administration par cures (par exemple 1 semaine sur deux)  plutôt que de le donner  quotidiennement.

Cela permet ainsi  d’éviter le phénomène d’accumulation  et d’induire des réactions oxydatives en cascade pouvant déclencher des signes cliniques d’intoxication.

L’intoxication peut résulter soit par le fait que l’animal ait ingéré une trop grosse quantité d’ail en une fois, soit par l’ingestion répétée de petites quantités provoquant une réaction en chaîne oxydative des globules rouges.

Lorsque nous pourrons déterminer avec précision la dose toxique de l’ail  pour nos carnivores domestiques, nous aurons une approche moins évasive  de cette intoxication.


En ce qui concerne les produits vendus dans le commerce à base d’ail (granulés, poudre), il semblerait que les doses conseillées soient assez minimes et en dessous du seuil d’induction de signes cliniques d’intoxication. Mais j’insiste sur le fait qu’il est préférable de faire des cures plutôt que des administrations quotidiennes, même pour ces produits commercialisés

Chez zooplus 

Les cas d’intoxication grave dû à l’ail sont rares!

Personnellement, je n’en ai jamais constaté dans ma pratique.

Lorsque l’ail est administré à faible dose et par cures, il n y a pas de gros risques d’intoxication. 

Ne pas commencer l’administration d’ail avant l’âge de 16 semaines.

Vous voilà maintenant un peu plus informé sur ce thème qu’est “ l’intoxication à l’ail chez nos carnivores domestiques “.

Liens :

(*) http://www.jaaha.org/content/41/1/68.abstract(Yamato)

American journal  of veterinary 

Intoxication à L’ail

Share →

13 Responses to Intoxication à l’ail.Existe -t-elle pour nos animaux domestiques ?

  1. Gaelle dit :

    Yeahhh, merci Patrick! Je transmets cet article à mes amies qui auront leur réponse directement « d’un professionnel » 😀

  2. Anne dit :

    Intoxication Genêt à balai

    Bonjour,

    Mon chat âge de 3 ans a grignoté à plusieurs reprises les branches de mo
    Genêt a balai.(cytise)
    Depuis elle vomit sans arrêt un liquide jaune claire et glaireux et ne mange presque plus
    Est ce que cette plante est toxique pour le chat,que dois je craindre?
    Elle ne présente pas d autres symptômes
    Je vous remercie bcp pour votre réponse et vous félicite pour votre site remarquable

    • Patrick dit :

      Bonjour Anne ,

      oui les genêts sont toxiques pour le chat . Des problèmes digestifs ( vomissement- diarrhée , constipation ,) , excitation , tremblements , problèmes cardiaques peuvent survenir .

      je vous conseille d’aller voir votre vétérinaire si ces symptômes se présentent ou persistent pour qu’il mette votre chat sous un traitement symptomatique de soutien car il n’existe pas de traitement spécifique de ce type d’intoxication .

      Tenez moi au courant

      Cordialement

      Patrick N.

  3. Anne dit :

    Merci pour vos réponses,

    Bonsoir

    et merci pour votre réponse, voici les nouvelles:

    J’ai consulté mon vétérinaire qui a examiné mon chat et lui a prescrit des médicaments anti-vomitifs et des anti-acides pour calmer son estomac. Depuis 48h mon chat ne vomit plus du tout, mène une vie quasi normale MAIS (et cela m’inquiète beaucoup) ne mange strictement rien (je pèse sa gamelles de croquettes) et boit peu.
    je lui ai donné des croquettes spéciales troubles digestifs et ses croquettes habituelles, lui ai proposé les couvercles de yaourts (son pécher mignon et un rituel) elle renifle et s’en va presque l’air « nauséeuse »…
    elle fait ses besoins normalement dans sa caisse (peu).
    Que me conseillez-vous ? Combien de temps peut-elle tenir ainsi, elle a un peu maigri
    d’avance je vous remercie.
    Anne

    • Patrick dit :

      Bonjour Anne ,

      Votre chat boit -il? cela est le plus important ;car un être vivant doit s’hydrater . Un animal peut rester plusieurs jours sans manger sans avoir trop de conséquences , par contre rester sans boire , pas plus de 24h -36h . S’il ne boit rien , je vous conseille d’aller revoir votre vétérinaire pour qu’il le réhydrate , car il risque de tomber en état de choc .

      Maintenant le fait qu’il ne mange pas , permet de bien mettre le système digestif au repos et de rétablir les fonctions digestives . Vous pouvez lui donner un gel (genre nutri-plus gel ) qui est un complexe multi-vitaminé très énergétique qui apporte des éléments essentiels en période de convalescence .Vous pouvez en procurer chez votre vétérinaire ou pharmacien .

      Si votre chat ne mange rien durant les 24-36h heures suivantes , je vous conseille également d’aller revoir votre vétérinaire .

      Tenez moi au courant

      cORDIALEMENT

      PATRICK n.

  4. Anne dit :

    Bonjour Patrick,

    je viens ici vous donner des nouvelles de mon chat qui a mangé de la cytise. je l’ai amené 3 fois chez le vétérinaire depuis 8 jours, car son état ne s’arrangeait pas et surtout elle ne s’alimentait plus du tout.
    Apres 2 jours d’observation et une analyse sanguine (qui n’a montré qu’une augmentation des enzymes hépatiques à 3x la normale et aucune autre anomalie)cliniquement rien non plus…, ma vétérinaire l’a mis sous corticoide en injection et curehépar. je poursuis le traitement par comprimés d’1 mg de cortisone matin et soir ainsi que curehépar encore 5 jours.
    elle ne vomit plus du tout mais ne mange toujours rien et boit peu.
    pensez-vous qu’il faille que je la gave à la seringue (de patée mélangé à de l’eau )afin qu’elle arrête de maigrir et reprenne la pêche (ele a un comportement tout à fait normal, c’est incroyable, cela fait 3 semaines qu’elle ne mange quasi rien !!!)et son appétit ou dois-je la laisser tranquille ??
    je vous remercie de vos précieux conseils…
    Anne

    • Patrick dit :

      Bonjour Anne,

      Vous pouvez lui donner un aliment hyper-digestible ( genre nutrigel plus ) et lui donner effectivement un peu d’aliments par petites quantités …. Votre vétérinaire peut aussi mettre en place une sonde naso -oesophagienne ,ainsi vous pourrez l’alimenter par cette sonde … pour autant qu’elle garde ces aliments ( pas de vomissements) … un jeûne trop prolongé peut être responsable d’une lipidose hépatique avec des lésions irréversibles !!! ….

      C’est vrai que la cytise est une plante toxique avec des répercussions assez graves .. Pouvez me donner les résultat de la prise de sang ?

      Merci de me tenir au courant

      Bien à vous

      Patrick N.

  5. Anne dit :

    bonsoir,

    voici les résultats « anormaux » de sa prise de sang:
    HB 15.4 g/dl
    ALAT 219 U/L
    ALKP 127 U/L

    Ce qui va bien (dixit le vétérinaire)
    urée 0.469g/l
    creatinine 15 mg/l
    TP 79g/l
    plaquettes 283 k/ul
    globules blancs 6.27 (formule normale)
    globule rouge 9.79
    HCT 43%
    glycémie1.40 g/l

    elle ne s’alimente absolument pas (j’ai tenté de stopper le gavage pendant 24h00)et elle devient apathique (se cache)

    elle prend sur prescription:
    curehépar 1cp matin et soir pdt 10 jours (depuis 3 jours)
    microsolone 2cp par jour pendant 5 jours (depuis 3jours)

    Je vais essayer de commander le nutriplus gel car je ne l’ai pas trouvé dans 2 pharmacies (et pas possible de le commander visiblement).On peut le trouver sur internet semble-t-il

    cela fait 15 jours et elle ne va toujours pas mieux sauf qu’elle ne vomit plus du tout..
    le vétérinaire aurait-il pu passer à côté d’autre chose ? La cortisone l’aide t-elle vraiment ?

    encore merci
    Anne

    • Patrick dit :

      Bonjour Anne,

      Je pense que je vous ai donné déjà une solution dans ma réponse précédente ( sonde naso oesophagienne) pour pouvoir alimenter et réhydrater votre chat … je vous ai parlé aussi des risques de LIPIDOSE HEPATIQUE qui est redoutable chez le chat … pour le nutrigel , Vous habitez où exactement ? .

      Les corticoïdes dans ce cas ci , je n’en vois pas vraiment l’intérêt d’autant plus qu’il existe une problème hépatique ..

      Curehepar est un médicament pour protéger le foie et stimuler les fonctions hépatiques.

      Il serait peut être bon d’aller voir un autre confrère pour avoir un second avis , il n’ y a rien mal à avoir cette attitude , que du contraire !

      Voilà , Anne, tenez moi au courant comme vous le faites .

      Bien à vous

      Patrick kN.

  6. Chatounette dit :

    Bonjour Patrick,

    Impossible de fermer l’œil de la nuit.

    En croyant bien faire, pour le bien de mon chat, je lui ai mis dans sa pâtée une gélule d’ail en poudre (280 mg) et en me promenant sur les forums toujours … j’ai vu que s’était peut-être trop … que dois-je faire ? Elle a du l’ingérer vers 4h ce matin … pour l’instant tout va bien, mais risque-t-elle une intoxication avec anémie … ?

    Merci par avance pour la réponse …

    • Dr patrick dit :

      Bonjour ,

      La dose que vous m’indiquez me parait pas trop importante donc je crois que le chat ne risque pas une intoxication ….. Avec l’ail , il fqaut que l’animal en ingère une quantité assez importante pour avoir les signes d’une intoxication ….

      Bien à vous

      Patrick N

  7. Chipsette Fanny dit :

    Bonjour, si une chienne gestante de 41j à ingéré environ 4g d'ail écrasé, les chiots risquent ils quelque chose ou le role du placenta peut il éviter une surdose ? Merci je suis inquiète.. (race : Cavalier king charles, poids de la femelle : un peu moins de 8kg)

Laisser un commentaire