Share →

Douleur Chez Le Chat

douleur chez le chat

Déceler la douleur chez le chat ‘est parfois un véritable chalenge !  En effet cette espèce a la particularité de bien cacher sa souffrance et la gestion de la douleur chez le chat a été bien souvent ignorée.

 Mais la douleur existe chez le chat comme pour d’autres espèces, et il est vrai que le chat l’exprime certainement d’une façon différente par rapport au chien ou l’homme.

 Mais au fond qu’est-ce que la douleur ?

La douleur est une sensation désagréable qui se développe suite à des stimulations des terminaisons nerveuses spécialisées que l’on appelle les récepteurs de la douleur.

On trouve les récepteurs de douleur dans tous les tissus : la peau , les parois des artères,au niveau de la  plèvre ( thorax) ,les organes abdominaux ,l’œil, au niveau du  système  nerveux central ( cerveau et moelle épinière)  et ces récepteurs peuvent être stimulés par des stimulus externe tels que : le froid ,la chaleur, les coups, les  blessures ,les  fractures ,des substances chimiques,…

Lorsqu’une région  du corps est endommagée ou  enflammée, le corps produit des substances   chimiques qui stimulent ces récepteurs de la douleur : ces substances sont la sérotonine, l’histamine, des prostaglandines et divers enzymes.

 Ce sont ces médiateurs de l’inflammation qui sont responsables de ces stimulations de ces récepteurs de la douleur et une fois que ces récepteurs de la douleur sont stimulées, ils  transmettent une information au niveau du système nerveux central (cerveau) 

Il semble qu’il y ait des espèces qui soient  plus sensibles  à la douleur.

Le chat semble être un animal qui est plus résistant par  rapport aux chiens et  supportent un seuil de douleur plus élevée.

Il est vrai qu’en médecine vétérinaire il est difficile d’évaluer le degré douleur car malheureusement nos animaux de compagnie ne nous  parlent pas. Mais par certaines observations on peut évaluer le degré de la  douleur.

 Il a été mis en place des grilles d’évaluation de la douleur pour l’homme, mais pour le chat, à ma connaissance, il n’existe pas de telle  grille d’évaluation homologuée par la profession vétérinaire.

Quelles sont les signes de la douleur chez le chat ?

 C’est VOUS, propriétaire de chat, qui est le mieux placé  pour déceler si votre compagnon a de la  douleur.

 Comment ?

Par l’observation des  changements du comportement de votre  chat.

Un chat qui souffre aura les comportements et signes suivants :

Évite les personnes, va se cacher, va s’isoler

Peut avoir un comportement agressif (ce qui n’est pas son habitude), nerveux

Changements dans sa démarche, ses habitudes : boiterie, difficulté pour  se relever, raideur, ne saute plus sur sa position d’observation (ex : arbre à chats, appui de fenêtre,..)

Chat qui ne se toilette plus (poils ébouriffés, présence de nœuds,…) peut également aussi indiquer qu’il a présence de douleurs liées à l’arthrose du  chat par exemple.

Vocalisation anormale : miaulement inhabituel, gémissement, plus de  ronronnement

Malpropreté, difficulté pour aller à sa litière sont également des  signes qui peuvent  indiquer un problème douloureux tel que cystite ou dysurie   c’est-à-dire difficultés d’uriner (présence de calculs )

Perte d’appétit  voir ne mange plus (anorexie)

Augmentation de la fréquence respiratoire et  du rythme cardiaque.

Comme vous aimez  votre chat, vous allez très vite vous rendre compte de tous ces changements et aller consulter votre vétérinaire traitant.

Je tiens à faire une remarque au sujet des vocalisations : le chat ne miaule pas facilement lors de douleur Les seuls moments où vous risquez de l’entendre (cri assez perçant) sont : lors des régurgitations des boules de poils , lors de crise d’épilepsie ou une douleur TRÈS prononcée.

 

Chez le vétérinaire

Le vétérinaire vous  posera des questions sur les modifications de comportement du chat, car ce sont ces modifications qui vont lui indiquer qu’il y a bien présence de douleur

Au plus le vétérinaire sera précis dans son diagnostic, au mieux sera l’efficacité de son traitement. Pour cela il fera un examen minutieux avec, peut-être, des  examens complémentaires (radiographie, prise de sang, prélèvements, ..) pour confirmer et évaluer l’origine de la douleur chez le chat.

Comment soulager la douleur chez le chat ?

Le vétérinaire à deux types de molécules à sa disposition :

1)      Les  analgésiques (de type morphinique) : ces médicaments diminuent la sensation au niveau des récepteurs de la douleur ( anti-douleur) 

2)      Anti- inflammatoires : nous en avons deux types  (AIS et AINS)  

 

A) Les  analgésiques (opiacés,de type morphine) ) sont des médicaments à utiliser avec prudence chez le chat .

Ils en existent sous forme injectable ou par voie orale.

Ces produits sont de plus en plus utilisés par les vétérinaires francophones, mais ils sont depuis longtemps utilisés  par les vétérinaires des pays anglo-saxons.

Nous avons depuis 2008, un produit homologué  (AMM) pour le chat  qui s’appelle DOLOREX*. Il s’injecte par voie  sous cutanée.

Le fait d’injecter un produit comme le DOLOREX* en préopératoire, permet aussi de diminuer la dose de l’anesthésie ce qui n’est pas négligeable . Ce produit sera  utilisé lorsque que le vétérinaire fera une intervention chirurgicale sur les viscères abdominaux  (chirurgie douloureuse).

Il existe aussi un produit analgésique( Buprénorphine)  qui peut se mettre sous la langue ( Temgésic* sublingual) et qui est intéressant pour gérer la douleur chez le chat. L’avantage de cette voie sublinguale est qu’il est facile de gérer la douleur chez le chat, même au domicile du propriétaire.

Attention : Le vétérinaire, qui prescrit ce type de produit, doit avertir le propriétaire du chat qu’il va utiliser un produit qui est prescrit en médecine humaine pour des sevrages de substances illicites .

Le pharmacien risque de lui poser des questions à ce sujet. 

Pour   les anti-inflammatoires, on a :

AIS (Stéroïdiens) : prednisolone, la prednisone, la dexaméthasone (corticoides ) , réservés pour des indications bien spécifiques et n’a pas un pouvoir anti douleur important.

AINS (anti inflammatoire non stéroïdien) :

Les produits disponibles pour le chat sont : 

méloxicam( METACAM) :  0,3 mg/ kg  

Acide tolfénamique ( TOLFEDINE chat 6mg ) : 4mg/kg)

 

Je rappelle qu’il  y a  deux molécules à éviter chez le chat : l’aspirine et l’ ibuprofène  (ces molécules sont toxiques pour le chat)

La douleur chez le  chat après des chirurgies de convenance (castration – Ovariectomie)

On peut malheureusement  constater des chats souffrants après des chirurgies de convenance de type ovariectomie (stérilisation de chatte) ou  castration.

Lorsque vous récupérez votre compagnon après une telle chirurgie et si vous constatez ces signes  dans les heures et jours suivants:

 Une position arc-boutée

 La tête  en position basse et tournée vers la cicatrice

Se lèchant de plus en plus sur la zone de la plaie opératoire

Je vous conseille de vous rendre chez votre vétérinaire  pour s’assurer qu’il n’y ait pas une infection !

Un chat qui a une convalescence post  opératoire de bonne qualité, est un chat qui dort « bien en rond », détendu, qui se lève sans problème, se déplace  avec la queue en l’air, est  interactif avec son environnement et a un appétit normal.

Note : un pansement après une ovariectomie est-il nécessaire chez la chatte ?

Pour ma part je le déconseille pour la simple raison que cela peut provoquer des irritations, voir même une infection .De plus la pose d’un pansement sur cette plaie génère un stress chez le chat !

Cette intervention nécessite une petite ouverture (1à 2 points de suture cutanée)  et la présence d’un pansement n’est pas nécessaire !

A l’heure actuelle, la médecine  vétérinaire propose  des protocoles d’anesthésie et de soins postopératoires bien rôdés et il est  dommage, voir inconcevable,  de constater  encore  des chats et des chattes souffrants  après des interventions chirurgicales.

Les  protocoles comprennent l’injection préopératoire (avant d’entamer l’intervention)   d’un analgésique de type morphinique, ensuite bien sûr un anesthésique  suivi d’une injection d’un anti-inflammatoire non stéroïdien de type carprofène .

En pratiquant de la sorte, on assure à l’animal  une récupération optimale après l’intervention et on va accélérer la  guérison. Car la douleur, bien sûr, empêche d’avoir une bonne guérison !

Renseignez-vous auprès de votre vétérinaire pour vous  assurer s’il pratique ce type de prévention !

La gestion de la douleur  n’est plus une inconnue  et comme en médecine humaine, elle doit être au centre des intérêts des praticiens.

Les vétérinaires en sont de plus en plus conscients  et propose de plus en plus ce  traitement préventif avec comme conséquence une augmentation des tarifs, car ces produits ne sont pas gratuits.  

Mais en tant que propriétaire et attaché à votre animal, je pense que vous ne verrez aucun inconvénient  à ce que votre vétérinaire vous propose cette thérapeutique préventive.

J’espère que ce petit exposé sur la gestion de la douleur chez le chat vous a plu. N’hésitez  pas à laisser vos commentaires en dessous de l’article. 

Douleur Chez Le Chat

Share →

30 Responses to Conseils pour déceler la douleur chez le chat et savoir la gerer

  1. annick dit :

    merci pour tout ses conseils j’en prend bonne note pour mes bébés bonne soirée

  2. Susbielle dit :

    Bonjour, mon ancienne, minette de 20 ans, se porte bien, elle mange, fait ses besoins, sort, il y a juste ces miaulements « bizarres » qui m’intriguent, en même temps que ces miaulements bizarres elle ronronne… a-t-elle mal ?

  3. Gabrielle dit :

    Bonjour !

    J’ai une question concernant mon petit chaton Figaro d’environ 5 mois. Hier, j’ai constaté que sa pupille gauche était devenue tellement petite qu’il était difficile de la voir alors que son autre était très normale, voire un peu dilater pour compenser. Il n’avait pas d’écoulements anormaux et n’avait aucun autre symptôme. Il respire un peu fort depuis quelques jours, mais il fait très chaud. Il a éternué une ou deux fois dans la dernière semaine, mais rien d’alarmant. Lorsqu’il dort ou se repose, il a un petit sifflement de nez, mais il ne coule pas, je suppose qu’il ronfle un peu ! Il joue toujours autant et mange avec appétit. Il boit bien aussi. Sa pupille est redevenue presque normale en moins de 24 heures. Seulement, je constate qu’il a l’œil un peu vitreux et qu’il y a une petite tache un peu rougeâtre dans le bas. Il avait un petit écoulement transparent blanc, mais rien de significatif. Normalement, ses yeux sont très très vert. Un l’est et l’autre, celui dont la pupille était extrêmement mince, l’est un peu moins. Mais il retrouve sa couleur graduellement. J’ai téléphoné à un hôpital vétérinaire et on m’a dit d’attendre 2 jours avant de l’emporter chez le vétérinaire. J’aimerais avoir votre avis car je m’inquiète de mon petit amour!

    Merci beaucoup !

    Gabrielle

    • Dr patrick dit :

      Bonjour Gabrielle ,

      Si les signes sont toujours présents au niveau de l’oeil , je vous conseille malgré tout d’aller consulter votre vétérinaire ….Car cela peut être une atteinte virale , notamment du complexe coryza ……
      D’autant plus que vous me signalez des petits signes cliniques respiratoires ….

      Voilà , tenez moi au courant

      Bien à vous

      Patrick N

  4. juliette dit :

    bonsoir!
    ma petite chatonne de 2 mois c’est luxé la patte il y a 2-3 jours. Elle a été sous Tolfédine pendant 3 jours et depuis la prise du 1er comprimé, elle mange peu et j’ai l’impression qu’elle dort plus. Parfois elle miaule et tremble un peu en même temps (ça lui arrive même de trembler alors qu’elle est sur mes genoux en train de ronronner et que je la caresse!). Je voulais savoir si la perte d’appétit pouvait être dû à l’anti-inflammatoire? Cela m’inquiète un peu. Les tremblements et miaulements je pense que c’est plus au fait que depuis 2 jours toute la famille a repris le travail donc elle est toute seule de 9h a 16h mais je ne suis pas sur.

    Merci beaucoup!

    Juliette

    • Dr patrick dit :

      Bonjour Juliette ,

      La prise de l’anti-inflammatoire peut effectivement être responsable de cette perte d’appétit ….

      Mais je souhaitais vous poser une question : ce chaton a été vu par un vétérinaire ? vous me parlez de luxation , mais à quel niveau ?

      Avez vous pris la température ?

      J’attends vos réponses

      Bien à vous

      Patrick N

  5. Alice dit :

    Comment gérer la douleur d’un chat qui survient en pleine nuit, sans urgence vétérinaire disponible (il a tous les symptômes que vous décrivez : isolement, impossibilité de dormir, agressivité, nervosité, changeant de position incessamment, et râles ponctuels déchirants) Je suis au désespoir de ne pouvoir le soulager et me contente de rester à ses cotés en lui parlant doucement pour l’apaiser…

    • Dr patrick dit :

      Bonjour Alice ,

      Comme antalgique pour chat , vous avez différentes molécules que vous pouvez donner à votre chat en attente d’une visite chez votre vétérinaire .

      Nous avons : L’acide tolfenamique ( TOLFEDINE* ) et le meloxicam ( METACAM buvable*) .. Vous pouvez vous ne procurer chez votre vétérinaire qui vous donnera la posologie adaptée pour votre chat .

      Je parle bien d’antalgique et antipyrétique ( anti fièvre) . A ne donner qu’une seule fois en attente d’aller chez votre vétérinaire

      Ne faites pas de l’auto médication avec les produits à usage humain ….. certains peuvent être toxique comme l‘ibuprofène ,l ‘ aspirine ou le paracétamol.

      Bien à vous

      Patrick N

  6. richard franck dit :

    bonsoir ma copine a sans faire attention fait passé notre petite chatte mangas 2 ans dans un seche linge elle ni est pas rester longtemp mais en sortant elle avez du mal a trouvé sa position et quand ton la caresse au niveau du haut de sa patte gauche elle miaule bizarrement ont pense qu’elle a mal .moi je suis sous traitement de buprenorphine (subutex 0,2 mg) j’ai lu que l’on pouvait en donner assez facilement au chat quand pensez vous puis je vous lui en donner merci de me repondre rapidement car sa nous fait mal au coeur de la voir comme ca et ma copine se sans coupable merci beaucoup bien a vous franck

    • Dr patrick dit :

      Bonsoir,

      et bien dites donc , la pauvre ! le mieux serait quand même de la faire consulter par un vétérinaire mais j’ai lu votre dernier mail ( je ne reponds pas souvent aux mails , je n’ai pas toujours le temps !!) alors la posologie chez le chat est de 10 à 20 microgramme/kg/jour en 2 prises c’est à dire 0,01 à 0,02 mg/ kg par jour en 2 prises et ce pendant 3 -5 jours ( PAS PLUS !) .vous avez du 0,2 mg doc si votre chatte pèse 5 kg , il lui faudra 0,05 à 0,1 mg par jour, mais en 2 fois c’est à dire 0,025 à 0,05 a chaque prise ( 1/8 à 1/4 comprime à chaque prise , c’est clair pour vous ?

      Mais si pas amélioration, allez chez votre vétérinaire en lui demandant des facilités de paiement par exemple

      tenez moi au courant!

      bien à vous

      Patrick N

      • richard franck dit :

        merci beaucoup de m’avoir repondu elle a l’aire d’aller mieux meme sans medicament mais on dirait qu’elle a du mal a manger et a boire et elle reste toujours coucher de toute façon si elle ne va vraiment pas mieux d’ici demain j’ai l’intention d’aller chez le veterinaire au moins pour lui en parler et je vous tiens au courant encore merci bien a vous

  7. pierre dit :

    Bonjour!
    a presque 1an ma chatte a eu sa premiere saison des amours il ya peu.
    je ne sais pas si ça a quelque chose a voir, mais depuis elle ne sort plus dehors alors qu’habituellement des que la porte s’ouvrait elle filait comme une fleche.
    Tres faible, ne mange plus du tout, je lui ai donné du poisson, deux bouchées a peine, mais bois beaucoup (en compensation pour s’hydrater?).
    Elle a du mal a aller jusqu’a sa litiere, pour n’y mettre que trois patte et uriner en dehors, quand elle ne l’a pas fait avant d’y arriver (quand elle se réveille souvent). Aucune crotte dans la litiere depuis 3jours.
    elle ne fait que dormir et n’aime plus trop être touchée autre part que sur la tête, elle grogne et mord faiblement.
    Tout ça m’inquiete beaucoup. est ce grave docteur?

    • Dr patrick dit :

      Bonjour Pierre ,

      je vous conseille d’aller au plus vite chez votre vétérinaire, car les signes cliniques que vous nous décrivez sont très alarmants. Je pense que votre chatte doit souffrir d’une pathologie abdominale, notamment au système urogénital : peut-être une infection utérine.

      J’insiste sur le fait de l’urgence,et vous conseille d’aller dès aujourd’hui, même si c’est un dimanche, consulter une clinique vétérinaire de garde.

      Bien à vous

      Patrick N

  8. Bonjour,

    Mon chat à été castré mardi 26 mars. J’ai du le ramener jeudi car il faisait que vomir de la bile puis température, chez le vétérinaire qui m’a prescrit metacam 0,5mg/ml 1 dose par jour de 2,5kg pendant 5 jours puis emeprid pendant 3 jours 0,8 gr matin et soir. J’ai un soucis nous somme samedi, il mange encore très peut il a encore mal et je voudrais savoir si je pouvais diviser la dose metacam en 2 (1 dose de 1,25kg le matin et le soir 1,25kg. Est ce possible de me répondre rapidement.

  9. Stéphanie Lecroart dit :

    Bonjour,
    Mon chat de 3 ans et en surcharge pondérale a vu deux fois le vétérinaire en 10jours. Mon chat s’alimente de moins en moins, s’isole, ne fait plus sa toilette et ne saute plus. Il est douloureux. La radio ne montre rien d’anormale hormis de gros rein. Le bilan rénale est bon. Son vétérinaire m’a prescrit de la cortisone et un anti-arthrosique. Par contre, je n’ai aucun antalgique. Que faire?

  10. Demoiselle Gorgeous dit :

    bonjour,j'ai ma chatonne qui respire mal ,son battement de coeur est accéléré et elle fait un bruit avec son nez parsce qu'elle a met son nez dans un bol de lait et je crois qu'elle a aspirer le lait .elle reste debout avec la téte qui bouge.hier je l'ai donner du jaune d'oeuf avec du lait, et juste apres qu'elle a terminer de manger le bruit de son nez a accentué ;svp qu'es ce que je dois faire ?j'habitte dans une region ou ya pas de vétirinaire .j'ai oublié de cité que toutes ses autres soeurs apart une ont été mort de la méme maniére malgres que je les donnez anti inflamatoire(betamethasone) et anti biotique (amoxicilline)mais pour bébé vus que ya pas les médicaments pour canine ou j'habite.svp a l'aide

  11. Brigitte Guillaume dit :

    J'ai soulagé la douleur de mon chat qui avait subi une anesthésie générale (pour un détartrage des dents et pour enlever la racine d'une dent cassée) en mettant deux granules de BELLADONE en 5 ch dans sa gamelle d'eau. Il a bu et cela l'a soulagé dès le soir (il avait été opéré le matin) alors que, sur les forums, les maîtres disaient que leur chat allaient mieux au bout d'une semaine. Je suis heureuse de le voir ne plus souffrir et je voulais partager avec vous.

  12. Merci beaucoup pour cet article précis et éclairant. Une de nos deux chatonnes de 3 mois s'est fait mal à une des pattes arrière en jouant au plumeau il y a une semaine (elle a sauté très haut et est retombée sur le bas du dos, mais après elle boîtait et posait peu sa patte). Elle était sous anti-inflammatoire pour un oedème à l'oeil (prescrit par le vétérinaire), qui allait beaucoup mieux et est à présent complètement guéri. En palpant sa patte, en l'étendant et poussant un peu dessous, elle ne réagissait pas, et ne "semblait pas" avoir mal (càd éviter le contact) – je me disais donc que sa patte ne devait pas être cassée. En tout cas, son état a empiré de jour en jour (elle jouait encore, en boîtant un peu, jusqu'il y a 2-3 jours) depuis et aujourd'hui (jour de Noël), elle mange très peu, boit à peine, et reste dans son panier en ronronnant quand on la caresse. Jusqu'à la lecture de votre article, je me disais qu'il y avait deux choses différentes: sa chute, et une autre maladie qui causait son manque d'appétit, etc… Comme elle miaulait peu, même lorsque je la portais, je ne croyais pas qu'elle avait très mal.
    En lisant votre article, je fais une autre hypothèse: elle s'est fait une déchirure musculaire, ou s'est "coincé un nerf", au moment de sa "chute", mais pendant plusieurs jours, étant sous anti-inflammatoires, sa douleur était modérée. L'inflammation progressant (ou le problème sous-jacente n'étant pas résolu…), et n'étant plus sous anti-inflammatoire, sa douleur augmente et peu expliquer son mauvais état actuel.
    Je me dis donc qu'il faut que je la remette sous AINS (Metacam) jusqu'à ce que je puisse l'emmener chez le vétérinaire.
    Si vous lisez ceci, pouvez-vous me dire ce que vous en pensez?
    Merci beaucoup (et dans tous les cas, merci pour le site extrêmement instructif, et exactement au niveau de "vulgarisation" qui me plaît – ni simpliste ni réservé aux biologistes, médecins et vétérinaires)

  13. philippeh dit :

    Merci beaucoup pour cet article précis et éclairant. Une de nos deux chatonnes de 3 mois s’est fait mal à une des pattes arrière en jouant au plumeau il y a une semaine (elle a sauté très haut et est retombée sur le bas du dos, mais après elle boîtait et posait peu sa patte). Elle était sous anti-inflammatoire pour un oedème à l’oeil (prescrit par le vétérinaire), qui allait beaucoup mieux et est à présent complètement guéri. En palpant sa patte, en l’étendant et poussant un peu dessous, elle ne réagissait pas, et ne « semblait pas » avoir mal (càd éviter le contact) – je me disais donc que sa patte ne devait pas être cassée. En tout cas, son état a empiré de jour en jour (elle jouait encore, en boîtant un peu, jusqu’il y a 2-3 jours) depuis et aujourd’hui (jour de Noël), elle mange très peu, boit à peine, et reste dans son panier en ronronnant quand on la caresse. Jusqu’à la lecture de votre article, je me disais qu’il y avait deux choses différentes: sa chute, et une autre maladie qui causait son manque d’appétit, etc… Comme elle miaulait peu, même lorsque je la portais, je ne croyais pas qu’elle avait très mal.
    En lisant votre article, je fais une autre hypothèse: elle s’est fait une déchirure musculaire, ou s’est « coincé un nerf », au moment de sa « chute », mais pendant plusieurs jours, étant sous anti-inflammatoires, sa douleur était modérée. L’inflammation progressant (ou le problème sous-jacente n’étant pas résolu…), et n’étant plus sous anti-inflammatoire, sa douleur augmente et peu expliquer son mauvais état actuel.
    Je me dis donc qu’il faut que je la remette sous AINS (Metacam) jusqu’à ce que je puisse l’emmener chez le vétérinaire.
    Si vous lisez ceci, pouvez-vous me dire ce que vous en pensez?
    Merci beaucoup (et dans tous les cas, merci pour le site extrêmement instructif, et exactement au niveau de « vulgarisation » qui me plaît – ni simpliste ni réservé aux biologistes, médecins et vétérinaires)

    • Dr patrick dit :

      Bonjour,
      Il est possible en effet de refaire une cure d’AINS pour traiter la cause de cette boiterie et comme vous le signalez , pour aller ensuite consulter au plus vite votre vétérinaire .

      Je vous remercie pour votre commentaire .

      Bien à vous

      Patrick N

  14. Alice Roulaud dit :

    pourquoi une gentille chatte s'est mise subitement a ne plus faire pipi dans son bac et monte faire pipi sur le lit de sa maitresse, elle n'a jamais eu de contrariété et sa litière est toujours extremement propre

  15. Sandy Hdq dit :

    Mon p'tit chat de 4 mois à mal à la patte arrière gauche.
    Il râle quand je lui touche, il l'ange, va bien à sa litière, ne sort pas, il a dû mal tombé, ou je ne sais quoi.
    Cependant il la bouge quand même mais n'ose pas la poser.
    Que faire en attendant d'aller dès que possible chez le vétérinaire ?
    Merci des renseignements

  16. Sandy Hdq dit :

    Il mange bien j'voulais dire

  17. tention attention a la belladone Risques
    Plante tox­ique à ne pas utiliser en phy­tothérapie : nom­breux cas d’intoxications mortelle par inges­tion de baies (noires) que l’on prend pour des mures ou des cerises (d’où l’appelation pop­u­laire de «cerise enragée»

    Médica­ment dan­gereux avec des intolérances individuelles.
    http://www.magievegetale.fr/precis/simples-medecines/belladone
    L’utiliser avec pru­dence au cours des mal­adies infec­tieuses, le pro­scrire dans les états hyper­ten­sifs (artériosclérose, angine de poitrine) et lorsqu’on peut red­outer la phase d’exitation cérébrale qu’il déter­mine à doses moyennes.

    La bel­ladone aug­mente la ten­sion ocu­laire, provoque la mydri­ase, entraîne la paralysie de l’accomodation, l’accélération car­diaque, aug­mente la ten­sion artérielle, entraine la con­ges­tion des cen­tres nerveux. Les signes d’intolérance sont : sécher­esse de la gorge, soif, tachy­cardie, con­ges­tion de la face, dilata­tion pupi­laire, puis exci­ta­tion vio­lente, hal­lu­ci­na­tions, ver­tiges, délire bruyant, trem­ble­ments, spasmes, pros­tra­tions, hypo­ten­tion et coma.

    Un bon contre-poison : l’angélique

  18. mais qu attendez vous
    veto en urgence

  19. Claudine Chl dit :

    Bonjour,
    Mon chat souffre d'un cancer (lymphome) de l'estomac, il n'y a malheureusement plus rien à faire à part la rendre comfortable et lui faire bénéficier de soins palliatifs.Aux USA on traite souvent de tels animaux avec de la buprenorphine donnée par voie orale avec absorption par les muqueuse de la bouche (important car les options sont tres limités dans notre cas vu la localisation de la tumeur dans l'estomac avec ulcération).Il existe une injection de 3 jours donnée en clinique et ensuite une ordonnance pour le produit donnée dans la bouche .Il me semble que c'est le médicament dont Patrick afait mention dans son article sur la douleur des chats…Mon véto (Paris 4) ne semble pas au courant…quelqu'un peut il me dire si ce traitement existe bien en France ?Auriez vous les infos pertinentes afin que je puisse transmettre ça à ma véto ?(nom du medicament,labo distributeur etc etc) .Merci d'avance.

  20. Claudine Chl dit :

    NB mon véto ne connait que le patch de Fentanyl mais il parait que la buprenorphine est bien plus efficace chez le chat, d'apres de nombreux témoignages "d'utilisateurs" il assure une bonne analgésie SANS ETRE naze/completement shootré ce qui permet au chat d'avoir pendant plus longtemps une vie "normale".

  21. Bonjour, j' ai un chatte de 18 ans qui fait de l'arthrose, mon vétérinaire m'a donné du Métacalm et du Séraquin pour chat pour l'aider et la soulager de la douleur. Il n'y à aucun problème avec le séraquin, mais par contre elle supporte mal le Métacalm. Je suis retourné voir mon vétérinaire et il m'a dit de lui donner le Métacalm un jour sur deux pour la douleur et de continuer à donner tout les jour le Seraquin. Ce que je voudrais savoir c'est s'l n'existe pas de médicaments naturels pour la douleur pour le chat, ce qui éviterais de lui donner du Métacalm qu'elle supporte mal. J'ais juste entendu parler "D'Harpagophytum Procubens" qui est aussi appelé "Griffe du Diable". C'est un plante naturelle qui n'aurais pas d'effet indésirable, mais est-ce vraiment bien et bon pour mon chat?

  22. s dit :

    bonjour, j’aurai besoin de renseignements, hier je suis partie et mon chat était dehrs en train de se promener, quand je suis revenue,je l’ai trouver dehors à coté de la porte de la maison alors j’ai voulu le prendre pour le faire rentrer et la il s’est mis à miauler, alors je l’ai déposer devant sa gamelle de croquette et je l’ai repris dans mes bras quand il a eu finis et la il s’est mis a miauler et à grogner. Alors je me suis mise à tater son corps pour voir s’il avait mal à un endroit précis et il n’a miauler a aucun moment, il miaule juste quand je le soulève du sol et quand il est dans mes bras et que je me déplace, j’ai l’impression qu’il a mal car il n’est pas comme d’habitude, aujourdh’ui il n’a pas voulu sortir dehors il reste coucher et il se repose. J’ai un voisin que j’ai déjà surpris en train de vouloir lui mettre un coup de pied et je voudrais savoir si c’est possible qu’il sois dans cet état si jamais il aurait pris un coup. Je vous remercie d’avance pour votre réponse car je suis vraiment inquiète.merci

Laisser un commentaire