Share →

Mal De Transport Du Chien

mal de transport du chien

 

J’ai été étonné de lire la statistique suivante : plus de 1 chien sur 6  souffre de “mal de transport” !

Personnellement, je n’ai pas l’impression d’être tellement sollicité pour ce genre de pathologie par les propriétaires de chiens et chats.

Peut-être est-ce dû au fait que les propriétaires se débrouillent par eux-mêmes pour trouver une solution, encore qu’une autre statistique m’interpelle : près de 1 vétérinaire sur deux, au Royaume Uni, est consulté au moins une fois par mois pour traiter cette pathologie qu’est “ le mal de transport” chez nos animaux de compagnie.

Toujours étant, qu’il il est vrai que les propriétaires d’animaux souffrants du “mal de transport” sont bien ennuyés et sont parfois limités dans leurs déplacements ou qualités de vie.

Mais voyons en détail cette pathologie et ses solutions !

Causes et pathogénie du mal de transport du chien ou du chat

Nos animaux sont appelés à voyager de plus en plus que ce soit en voiture, en train, en avion ou en bateau, notre mode vie évolue dans ce sens.

On ne connait pas encore tous les mécanismes  qui pourrait expliquer le “mal de transport”.

Ce que l’on sait, par contre, c’est que le stress, l’anxiété mêlée à l’inconfort durant le voyage peut provoquer, chez nos animaux de compagnie, des nausées et des vomissements.

Il faut savoir que l’équilibre du corps est régulé par un mécanisme extraordinaire qui se situe au niveau de  l’oreille interne.

L’oreille est divisé en 3 compartiments qui ont chacun leur rôle.

 

1) le conduit auditif externe (oreille externe) qui se termine par le tympan—> capture des sons

2) l’oreille moyenne, que l’on appelle aussi la bulle tympanique———>  fait office de caisse de résonnance.

3) l’oreille interne ——->  sert à entendre  ET ajuster  l’équilibre  du corps grâce à des organes (canaux vestibulaire).

 

Nos mouvements (se tenir droit, se tourner, avancer,…)  sont analysés par ces organes de l’oreille interne qui envoient des signaux au cerveau qui lui va adapter la position du corps pour maintenir un bon équilibre.

 Dans le mal de transport, l’oreille interne (centre de l’équilibre) analyse mal la perception entre les mouvements de la voiture et  le fait de rester immobile. Elle va envoyer des signaux au cerveau, notamment des  signaux qui vont stimuler le centre de vomissement situé dans cette partie du corps.

Au plus ces signaux seront intenses, au plus les signes digestifs (hyper salivation, nausées, vomissements) seront importants.

Le stress et/ou l’anxiété amplifie l’intensité de ces signaux.

SI la première sortie en voiture avec votre compagnon s’est soldé avec ces signes de mal de transport, il y a de fortes chances que les autres tentatives subissent le même sort, voir encore plus marqué.

L’animal va assimiler  le voyage dans la voiture à « être malade « .Son stress sera encore plus important lors de ces prochaines sorties. Il faudra le déconditionner, le rendre plus confiant, mais nous verrons comment  plus loin.

Dernière précision:

Les structures de l’oreille interne se développent avec le temps, c’est pourquoi on constate plus le “mal de transport “chez les chiots ou jeunes chiens plutôt que chez les chiens plus âgés. On constate le même phénomène chez nos enfants !

C’est aussi la raison pour laquelle certains vétérinaires vous diront que ce mal de transport disparaitra avec l’âge, MAIS ce  n’est pas du tout une certitude !

 Symptômes du mal de transport du chien ou du chat

Lorsque vous remarquerez, lors de voyages,  les signes cliniques suivants , à des degrés divers, vous pouvez confirmer que votre animal souffre de “mal de transport”.

A)  pour le chien

Au niveau comportement et par ordre chronologique :

Inactivité

Bâillement

Halètement

Tremblements

Gémissement

Aboiement

Agitation (change de place constamment, escalade les sièges,…)

Au niveau signes somatiques:

Hyper salivation, nausée, vomissement, diarrhée, miction,…

B) pour le  chat :

Mêmes symptômes que le chien, sauf miaulement, feulement, crache, grognement,……. à la place des aboiements. Ce sera moins bruyant mais peut être plus agressif  …:) .

Un animal atteint de mal de transport risque d’avoir ces  signes cliniques de plus en plus intenses au fur et  à mesure des “voyages”, car le stress sera aussi plus grand à chaque fois.

Attention, certains animaux manifestent peu de signes cliniques avant d’avoir les vomissements caractéristiques de ce mal de transport.

Par contre d’autres peuvent commencer d’avoir des signes d’anxiété dès qu’ils vont prendre conscience qu’ils vont monter en voiture .Certains peuvent même déjà vomir avant d’entrer dans  la voiture .

 

Traitements et prévention du mal de transport du chien ou du chat.

Au niveau traitement et de la prévention, il y a plusieurs possibilités :

1) traitement par l’éducation – conditionnement

C’est le traitement de choix et qui consiste à habituer le chien à voyager.

Au plus le chien sera jeune (chiot) au plus  les résultats seront rapides.

Peu importe le moyen (voiture, avion, train, bateau), il faut habituer votre animal à ce mode de transport PROGRESSIVEMENT, par étapes (traitement préventif).

Voici une méthode adaptée pour la voiture et programmée sur 3 semaines

1er semaine :

Tous les jours de la semaine, vous prenez le  chien et vous l’installez du côté passager, au plancher.

Surtout vous n’allumez pas le moteur, vous restez assis sans vous occuper de votre compagnon et ce pendant 15 minutes.

Cela va le sécuriser et le familiarise avec cet environnement. Il doit acquérir la notion que la voiture n’est pas un espace de “souffrance”.

Deuxième semaine :

Tous les jours, vous refaites le même scénario de la 1er semaine SAUF que vous allumez JUSTE  le moteur (sans rouler) pendant 10 minutes.

Votre animal va s’habituer au bruit du moteur et SURTOUT  aux vibrations. A nouveau, mise en confiance !

Troisième semaine :

Tous les jours, vous faites des petits trajets qui seront augmentés dans la durée progressivement. Premier jour : 10 minutes , puis vous augmentez de 5-10 minutes tous les autres jours de la semaine .

Conseils :

1)  à la fin de chaque séance, fin de trajet  ou bon comportement de la part de votre chien, récompensez votre animal avec une petite friandise. Cela  positivera son éducation et il comprendra plus vite les buts recherchés.

2) A partir de cette troisième semaine, profitez de vos petits trajets (chercher le pain, un  A.R à la poste,…) pour prendre votre chien avec vous et ainsi l’habituer à ce mode de locomotion.

3) Ayez le plus souvent possible une destination gratifiante pour votre chien : par exemple, à destination, le chien sera dans une aire de jeu, de promenade qu’il affectionne particulièrement.

Ainsi, il associera trajet en voiture = promenade, jeu !

Ne faites pas l’erreur d’utiliser la voiture avec votre chien /chat uniquement que pour aller consulter votre vétérinaire préféré (on peut rêver, non?,… je parle du vétérinaire préféré 😆 )

L’animal associera ALORS  : voiture= mon bourreau (donc stress).

Mais je connais des chiens qui font un cirque à chaque fois qu’il passe en voiture devant la clinique pour venir nous saluer (oui, oui ça existe aussi) … ok, c’est  RARE  mais c’est du vécu !

 

2 ) attitudes de votre part  avant et dans la voiture .

Avant le départ :

Ne plus nourrir votre animal deux heures avant le départ, laissez-lui uniquement l’accès à l’eau.

Astuce utilisé par les “gens du voyage” : donnez-lui une petite friandise sucrée ( pas de chocolat ,d’accord? )  Juste avant le départ, cela a pour but de réduire la nausée lors des déplacements (c’est valable pour nous aussi)

Dans la voiture :

Très important:

1)     votre animal doit avoir suffisamment de place pour se coucher, car le fait de rester assis ou debout risque d’aggraver le mal de transport

Installez lui une place confortable (couverture ou son panier) et mettez lui aussi quelques jouets préférés.

 

2) Ne pas installer le chien /chat sur vos genoux ou sur les sièges arrières enliberté, sous peine d’avoir de gros risques d’accident (conduite dangereuse).

3) Ne pas laisser votre animal en liberté dans l’habitacle ! Soit vous installez une grille de protection ou vous attachez votre chien avec un harnais.

Voici un chien attaché avec un harnais à la ceinture de sécurité des sièges arrières .

regardez les différents modèles chez ZOOPLUS

Les modèles chez WANIMO 

4)     Pour le chat , il doit voyager UNIQUEMENT que DANS sa cage de transport !

De nombreux accidents ont déjà eu lieu car le chat s’était faufilé entre les pédales du conducteur ! Le mieux est de poser la cage de transport au niveau du plancher (question de sécurité ; freinage)

Voici un modèle de cage de transport

Modèle chez ZOOPLUS 

Modèle chez WANIMOO

 

5)     votre animal doit avoir la vision de l’extérieur.

 

6)   essayez de ne pas fumer et ouvrez (un peu) une fenêtre pour assurer une bonne ventilation.

L’avantage d’une fenêtre ouverte est aussi d’assurer un bon équilibre entre la  pression d’air à l’intérieur de la voiture et la pression de l’extérieur, cela augmentera le confort du voyage.

7)   Je vous rappelle que l’emplacement idéal est au niveau du plancher de la voiture, c’est à cet endroit que l’animal ressentira le moins les “mouvements” de la voiture.

Évitez les sièges arrière ou les genoux ! (question de sécurité)

Bien sûr ne pas laisser votre animal s’installer sur le siège avant passager, c’est du bon sens, mais ne riez pas … j’ai déjà constaté ce fait !!

Je conseille deux emplacements selon la taille du chien : soit au pied du passager avant (pour les chiens de petite taille), soit dans le coffre qui est séparé de l’habitacle par un filet ou une grille (sécurité).

Modèles de grilles chez ZOOPLUS

Modèle  chez WANIMO

 Je ne suis pas partisan de laisser un chien sur la banquette arrière même attaché avec un harnais à la ceinture de sécurité  pour des raisons  de sécurité justement (lors de freinage) .

le top c’est d’avoir une caisse de transport adaptée à la taille du chien (fermée, stable) dans le coffre: là vous avez les conditions idéales au niveau sécurité et de confort pour l’animal.

Modèle de cages chez ZOOPLUS

Modèle de cages chez WANIMO

L’animal est sécurisé !

L’inconvénient : il faut posséder une voiture avec un coffre assez grand pour pouvoir installer cette  cage/caisse de transport.

Remarque : au niveau de la loi, à ma connaissance, c’est assez flou. Il est demandé d’avoir les règles de sécurité et surtout que le chauffeur ne soit pas gêné dans sa conduite .

Il est ,donc ,vivement conseillé d’avoir une séparation (filet/grille) entre le conducteur et le reste de l’habitacle.

Conseil :

En période de chaleur (été), ne laissez JAMAIS votre animal seul dans la voiture même avec une fenêtre entre ouverte !!

La température à l’intérieur d’une voiture monte très vite pour atteindre des températures de 50° voir plus. Votre animal risque d’être victime d’un coup de chaleur qui peut lui être fatal !!… AYEZ DU BON SENS !

Votre conduite :

1) Ayez une conduite cool : pas de freinage ni de démarrage brusque, négociez les virages relax …. Bref, ne vous prenez pas pour Sébastien Loeb (pilote de rallye) 😉

2) pour les longs trajets, faites une pause toutes les 2-3 heures, sortez votre chien, faites lui un peu d’exercice et donnez-lui à boire à chaque fois.

3) Traitement medicamenteux

Les médicaments ne seront utilisés que sur des animaux qui n’ont pas pu être éduqué (conditionné) ou en situation d’urgence (animal  pas habitué à voyager mais atteint de mal de transport).

Je vous conseille de contacter votre vétérinaire pour la prescription et l’utilisation de ces molécules. Lui seul sait quelle molécule choisir et sa posologie.

1) les Antihistaminiques(H1)

Leur rôle est de diminuer les nausées et les vomissements lors de mal de transport.

Nautamine* (diphenhydramine) : 1mg/kg

Nozevet * (dimenhydrinate) : la posologie dépend du poids de l’animal et toujours 1mg/kg.

 

Les comprimés doivent être donnés 1/2 heure avant le départ.

Je vous conseille de faire un test avant un trajet pour constater les réactions de votre animal vis à vis de ces molécules.

Inconvénients des antihistaminiques :

Somnolence.

Ne pas donner à des animaux souffrants de problèmes hépatiques graves.

Ne pas donner ces molécules à des animaux de moins de 4 mois et de moins de 2 kg.

2) CERENIA*: le citrate de maropitant

Cette molécule est utilisée, entre autre, pour la prévention des vomissements induit pas le mal de transport. Elle agit sur le centre de vomissement au niveau du cerveau.

Le grand avantage de cette molécule, c’est qu’elle ne provoque pas de somnolence et a très peu d’effets secondaires .

C’est un médicament pour chiens !

Il existe 4 présentations (16,24,60,160 mg)

 

Posologie : 8 mg/ kg  à donner 2 heures minimum avant le départ et sa durée d’action est de 24 heures.

Voici le tableau de posologie en fonction du poids

 

 

Remarque :

-Ne pas utiliser sur des animaux de moins de 4 mois

-Ne pas utiliser cette molécule sur des animaux souffrants de problème hépatique grave.

-Produit délivré que sur ordonnance.

3)TRANQUILISANTS : CALMIVET ( acepromazine)

CALMIVET fait partie des tranquillisants et est donné pour ses propriétés sédatives et anti-nauséeux.

Pour ma part, je ne suis pas un grand partisan de cette molécule, mais c’est parfois la seule solution ultime pour permettre un voyage “serein” pour toute la famille. Je ne le prescris qu’en dernier recours !

Posologie : chien (1-à 2 comprimés /10kg)

Chat (1- à 2 comprimés pour 5 kg)

Médicament délivré sous ordonnance .

NE JAMAIS UTILISER  CETTE  MOLECULE  SUR DES ANIMAUX EPILEPTIQUES.

Prévenez votre vétérinaire si votre animal prend d’autre médicaments, car certaines molécules sont incompatibles avec l’acepromazine ( anti acides, kaolin,le propanolol,la quinidine,barbituriques genre gardenal,….).

 

Inconvénients du calmivet  :

Il faut savoir qu’il peut avoir des réactions paradoxales, c’est à dire  des effets inverses ( excitation , forme d’agressivité ,… ).

Molécule à proscrire chez les animaux agressifs !

Bien sûr cette molécule provoque une somnolence, parfois profonde .Les animaux plus âgés ont un métabolisme différent, l’action de cette molécule risque d’être amplifié.

On peut avoir de la constipation dans les jours suivants l’administration.

De l’hypotension peut être décelé avec perte de connaissance. Molécule à proscrire chez les insuffisants cardio-circulatoire.

Note :

Le fait de mettre son animal sous CALMIVET (tranquillisants) n’empêche pas l’animal de se souvenir de ce qui s’est passé et l’animal gardera un mauvais souvenir de cette expérience du trajet, ce qui renforcera son stress lors du prochain voyage et augmentera les signes liés au mal de transport.

Voilà encore une raison pour n’utiliser ce type de médicaments qu’à titre exceptionnel, en derniers recours.

4 ) traitement naturel : homéopathie ,suppléments alimentaires

Zylkene :

 

Ce produit aide l’animal à surmonter le stress et est donc indiqué pour un animal anxieux qui doit faire un voyage.

Le grand avantage est qu’il est dépourvu d’effets secondaires, il peut être utilisé en toute sécurité et a démontré son efficacité.

Il n’a pas d’effets sédatifs, ni troubles digestifs, urinaires et cardiaques.

C’est un produit en gélules qui existe en 3 présentations : 75,225,450 mg

La posologie est de : 15mg/ kg 1 fois par jour

Je conseille de commencer 2 à 3 semaines avant le départ la cure de ZYLKENE

J’ai eu de très bons résultats sur des animaux très anxieux, pas seulement pour les problèmes de transport mais pour toute situation anxiogène.

Pour se le procurer :

Chez wanimo 

 

de bach : Rescue PETS

On utilise Rescue  Remedy Pets qui est une association de 5 essences de Fleur de Bach Original.

 

Cela tend à calmer l’animal, le rendre moins anxieux avec l’avantage de ne pas le rendre “abruti ou somnolent “

C’est une spécialité sans alcool, donc adapté pour les animaux.

Posologie : 4 gouttes par voie orale (sur une petite friandise, non pas de chocolat j’ai dit :()  10-12 heures avant le départ, puis tous les 4 heures répétez cette administration.

Vous pouvez aussi pulvériser l’air dans la voiture avec ce produit dilué dans l’eau.

 

Traitement homéopathique :

1 )HOMEOVIA ( gouttes)

Spécialité homéopathique que vous pouvez commencer à donner 2 jours avant le départ.

Voici sa composition:

ARNICA MONTANA          : 3 CH

BELLADONNA          : 3 CH

COCCULUS INDICUS          : 4 CH

IGNATIA AMARA          : 3 CH

IPECA          : 3 CH

PETROLEUM          : 3 CH

TABACUM          : 3 CH

2) cocculine en granules .

 

Les résultats sont très diverses, pour ma part j’ai constaté plus d’échecs que de succès, mais je les signale quand même.

 

Remède de grand-mère

PERSIL

Je me souviens d’un client chasseur dans la Nièvre (dans les années mi 80) qui m’affirmait qu’il réglait ce problème de mal de transport en mettant du persil au collier de ces chiens !

Il m’assurait que cela fonctionnait.

Voilà, je vous donne l’information, d’autant plus que je l’ai entendu, depuis lors, plusieurs fois auprès d’autres propriétaires de chien.

Pour ma part, je vous avouerai que je ne l’ai jamais testé.

J’ai pour l’instant un chien qui n’a aucun problème pour le transport ( voitire,avion,bateau,..) ,il faut dire que dès petit je l’ai éduqué et habitué à mon esprit de “nomade”  .

Mais j’ai vu une vidéo que je vous mets ci-après, et j’ai maintenant mon idée de cadeau pour ma femme lors de mon retour … Hum hum , croyez-vous qu’elle va être contente de mon idée ? 🙂 .

 

Menthe /citron

Je vais vous faire un aveu … je ne le savais pas , c’est en regardant la vidéo que j’ai appris cela .Ceci dit , pas évident de faire mâcher de la menthe par son chien et encore moins par son chat .pas vrai ?

Pareil pour le citron. Je vous défie de faire “sucer” le jus de citron par votre chien !! …

 

Conclusion sur le mal de transport du chien et du chat

Cette pathologie peut devenir une situation dramatique pour la famille et occasionner de véritables problèmes de cohabitation entre l’animal et les propriétaires jusqu’à provoquer l’abandon.

 

Il faut savoir qu’il existe des solutions et par ordre de préférence :

 

1) c’est bien sûr l’éducation, le conditionnement qui doit être privilégié en premier et ce dès l’arrivée de l’animal chez vous. Suivez les conseils décrits plus haut.

2) Respectez bien les conditions de voyage, assurez le confort et la sécurité pour votre compagnon

3) Utilisez les médecines douces qui peuvent être un adjuvant à votre éducation. Je pense à ZYLKENE et à la formule Rescue Remedy  PETS.

4) En cas d’insuccès avec l’éducation ou en situation d’urgence, utilisez les médicaments mais en concertation avec votre vétérinaire.

Le produit de choix, pour moi, est le CERENIA en première intention.

Testez avant le départ les effets de ces produits. 

Voilà, j’espère que ce long article  sur le mal de transport du chien et du chat vous aura plu  et vous a donné la voie pour remédier à cette pathologie bien ennuyeuse parfois.

 

Mal De Transport Du Chien

Share →

36 Responses to Comment traiter le mal de transport du chien ou du chat .

  1. franco dit :

    super cela peut aider beaucoups de proprietaires de chiens merci pour cet article!

  2. Merci pour toutes ces explications.

  3. Ingrid Zazzoon dit :

    intéressant

  4. Maryse Franco dit :

    super cela peut aider beaucoups de proprietaires de chiens merci pour cet article!

  5. Fleur Lalinda dit :

    Merci pour cet article si complet.

  6. merci ms je pars ds 10jours avc un chien d'un ans et un de 14ans seule ds la voiture avc 1000kilometres……

  7. Elgin Gossalter dit :

    bravo pour cette excellente révision des faits importants. Bien présentée, claire et complète. Merci

  8. LAMOUR Michèle dit :

    Bonjour Patrick,
    Super intéressant votre article. Mais là j’ai un peu survolé, je dirai, mais je vais prendre le temps de le lire car l’article est très long, mais super bien conçu, (comme d’habitude), c’et surtout très complet;
    Un grand merci
    Bonne journée et à bientôt,
    Michèle

    • Patrick dit :

      Bonjour Michèle ,

      merci pour le compliment et ravi que l’article vous intéresse .

      Un peu long ? oui c’est vrai mais j’ai souhaité être assez complet ….

      A bientôt

      Patrick N .

  9. Super, j'adorre c'est complet, merci!

  10. bucella natacha dit :

    Bonjour,
    je suis assistante vétérinaire et je trouve que tous vos conseils sont très bien expliquer.
    De plus cela me permet de bien comprendre certaines situations que je peux rencontrer au quotidien et donc mieux répondre aux besoins et questions de ma clientèle.
    Merci.
    Cordialement.

    • Patrick dit :

      Bonsoir Natacha ,

      je suis ravi que ce blog puisse vous aider … mais mon confrère ( employeur ) ne vous donne pas les mêmes  » leçons » pédagogiques? …

      Bien à vous et bon courage

      Patrick N.

  11. fabienne dit :

    Bonjour Patrick ;

    Votre article est tres interressant . J’ai fait cet essai suivant : un collier de persil , un remede de grand-mere qui parait efficace !
    Merci encore pour vos conseils.
    Fabienne.

  12. Lena Denis dit :

    Bonjour.. mon chien a le mal du transport… que faire s.v.p. et il a un hot spot… merci de m’aider car je dois faire un grand voyage d’environ 10 hrs…j’attends de vos nouvelles avec impatience..
    MERCI..LÉNA..POUR MON AMOUR DE GOLDEN…BODY..

    • Patrick dit :

      Bonjour Lena ,

      J’ai écrit deux articles qui parlent justement de ces deux pathologies , aussi je vous engage à bien relire l’article sur le mal de transport où j’indique les differents traitements et celui du hot spot ( idem) .

      Bien à vous

      Patrick N

  13. Pascale B dit :

    Bonjour à tous,
    Bravo pour votre article Patrick, explicite et simple un bémol je cherche désespérément à acheter l’homeovia impossible à trouver sur internet quelqu’un peut il m’aider merci par avance

  14. Broch dit :

    Bonjour,
    Merci pour votre article, très complet, petit bémol, où acheter l’homevia tout les sites me propose homeocalm qui n’a pas la même composition si un utilisateur à pu en acquérir soyez gentil envoyez moi le lien par avance merci à vous docteur es vétérinaire merci pour votre site

  15. Monique dit :

    Une question: ma chienne de 4 mois souffre toujours du mal des transports malgré tous les remèdes (spray et collier Dap, Cerenia, Fleurs de Bach,Tabacum); l’acupuncture serait-elle la solution ?

    • Dr patrick dit :

      Bonjour Monique ,
      je n’ai aucune expérience sur l’efficacité de l’acupuncture sur le mal de transport chez le chien , donc je ne peux vous répondre….. Mais êtes vous certaine d’avoir utilisé tous les moyens pour arriver à enrayer ce problème ? …. a 4 mois , il est courant d’avoir encore ce genre de pathologie , avez vous fait l’apprentissage décrite dans l’article pour habituer le chiot à voyager en voiture ? ….. c’est la première attitude à avoir sur l’éducation d’un chiot pour pouvoir voyager ….

      Bien à vous

      Patrick N

  16. Sarah S dit :

    CONSEILS AUX PROPRIÉTAIRES DÉSESPÉRÉS:
    Notre petit malinois est arrivé à la maison à l’âge de 3 mois, après avoir fait son premier trajet en voiture, long et fastidieux (plusieurs heures, routes avec beaucoup de virages…), sans aucun problème!! Avec mon mari, nous étions ravis. Pourtant, les fois suivantes, en voiture, il a commencé à baver de plus en plus, et puis à vomir, vomir et encore vomir. Nous étions d’autant plus surpris que la première fois il n’y avait eu aucun problème!!!
    Avec le temps, ça n’a fait que s’aggraver, il était malade avant même que l’on démarre la voiture, et il vomissait au bout de quelques centaines mètres. Un vrai cauchemar. On a à peu près tout essayé: voyage sur la banquette arrière puis avant puis le coffre, puis l’homéopathie et la cocculine, a jeun avant le départ, etc etc. Rien n’y faisait… A presque 6 mois, il était toujours au même stade, cad incapable de faire un trajet très court en voiture sans être malade (comme un chien!!!)!! Nous étions désespérés.

    Puis, nous avons mis en place un processus qui EN QUELQUES JOURS a complètement et définitivement réglé ce problème!

    J’ai commencé par faire monter mon chien dans la voiture, sans démarrer et en laissant toutes les portières ouvertes, je restais assise sur la banquette, sans lui montrer trop d’attention mais avec quelques paroles douces de temps en temps. Évidemment même sans bouger, il bavait déjà comme un crapeau et haletait. Mais je l’ai fait rester tout de même, une quinzaine de minutes (j’ai profité que le parking était calme et donc pas de bruits stressant, etc).
    Puis je l’ai fait descendre, je l’ai félicité avec beaucoup d’enthousiasme et l’ai fait jouer à la balle près de la voiture, faisant même exprès d’envoyer la balle dans la voiture pour qu’il grimpe dedans tout seul. J’ai réitéré l’exercice une 2e fois dans la journée, en fin d’après-midi. Au bout de quelques minutes, j’ai fermé les portières et baissé les 2 vitres avant. J’ai allumé le poste radio. Il bavait toujours. Nous sommes restés ainsi pendant quelques minutes puis j’ai démarré et nous avons fait le tour du pâté de maisons, vitres grandes ouvertes. Dès qu’on s’est garés, je l’ai fait descendre et je l’ai félicité (grande démonstration de joie et de fierté). Encore joujou à la baballe, etc.
    Le lendemain, je l’ai fait monté, vitres ouvertes, et assez rapidement j’ai démarré et j’ai commencé à rouler, je surveillais et je voyais qu’il bavait beaucoup mais pas de signe qu’il allait vomir donc j’ai continuer un peu puis me suis garée, je l’ai félicité, je l’ai fait courir autour de la voiture puis remonter dedans, redémarré, etc. A chaque fois, quelques minutes seulement de route puis je m’arrêtais pour le faire descendre, jouer et je lui montrais que j’étais SUPER contente de lui.
    Je prenais soin de m’arrêter sur la route qui borde la plage parce qu’il aime cet endroit (espace de jeu pour lui).
    J’ai refais ça deux autres fois dans la journée, vitres grandes ouvertes, des trajets un peu plus longs (5km puis 10km). Il bavait toujours mais beaucoup moins, et surtout il n’a plus vomi!!
    Le 3e jour, j’ai refait les mêmes trajets mais j’ai progressivement remonté les vitres, et en fait je me suis mise à rouler en me disant je m’arrête quand je vois qu’il commence à se sentir mal…ce qui ne s’est pas produit! J’ai fait une vingtaine de kilomètres aller-retour et il avait à peine bavé (comme n’importe quel chien, pas de façon exagérée).
    Et de ce moment là, ça a été définitivement réglé! Aujourd’hui il a un peu plus d’un an et on fait régulièrement des longs trajets (3h, parfois plus) sur des routes de montagne sinueuses. Aucun problème!
    Donc, je vous conseille d’essayer ce petit entraînement avec votre chien malade: faites le monter en voiture à l’arrêt, vitres grand ouvertes, quelques instants puis on descend et là c’est grandes félicitations à votre toutou. Et on recommence progressivement jusqu’à allumer le moteur et faire un premier petit tour de 200 ou 300m, pas plus.
    J’espère que ça pourra marcher avec d’autres que mon chien, nous ça a tout changé!!

    • Dr patrick dit :

      Bonjour SARAH ,

      Merci pour votre témoignage , et cela confirme que les conseils prodigués dans l’article sont efficaces pour habituer un chien au voyage en voiture …

      Bien à vous

      Patrick N

    • Mmedudu dit :

      Coucou, Buck mon beagle de 11 mois ne raffole pas de la voiture. Bon, contrairement à ton malinois, il ne se contente que de baver comme un escargot !!! Mais comme le tien, tout se passait bien au début, mais au fil des mois, on ne l’emmenait quasiment plus en voiture, sauf pour les classiques visites chez le véto, et là, tsunami de bave !!!
      Je veux y remédier, d’autant plus que dans 10 jours, grand voyage de 800 km pour les vacances.
      Donc, je vais adapter ta méthode et celle du Dr Patrick à mon Buck.

      Rdv la semaine prochaine pour les résultats (je croise les doigts et je prépare mes plaids et autres serviettes pour protéger les sièges de la voiture !!!).

  17. site très clair et très bien présenté

  18. Jean Paul Guillon dit :

    Merci pour tous ces précieux conseils !

  19. Juliette Thomas dit :

    Un tour d'horizon assez complet sur le mal de transport. Ludique et clair. Merci beaucoup.

  20. MEB dit :

    Bonjour je dois me déplacer avec mes chattes.
    Je dois aller en automobile sur une distance de 1400 km , oui oui 1400 km .
    Donc un voyage de 16 hr si je le fais d’une seule journée.
    Comme un départ à 04hr du matin et arrivé à 21hr environ au plus tard.
    Quel devait être la posologie? Le dosage? Et comment le faire?

    Je voudrais cependant plus d’informations, je l’apprécierais vraiment.

    Considérant cet article :
    http://www.microbes-edu.org/professionnel/francisella2.html

    et le fait que je dois aller habiter dans une région éloigné de toute ville ayant des services de santé ( humain et animal )

    Je me demandais, car j’ai deux chattes ayant environ 4 ans et ayant eu en mars 2012 la vaccination PRC + Leucémie + Rage , mais pas eu le rappel en 2013.

    Bref me demande si je dois faire administrer un vaccin ou autre  »truc » contre des zoonoses , Francisella , Tularémie.

    Car il se trouve que dans la région éloigné, je ( et mes chattes donc à risques ) serai en contact avec Renard, coyote, Raton Laveur et autres mammifères faunique.

    Merci de m’éclairer et me guider.

    • Dr patrick dit :

      Bonjour ,

      Je pense que dans l’article , tout est indiqué …..mais vous vivez au Canada et l’équivalence des produits n’est pas assuré ….

      Aussi je vous conseille d’en discuter avec votre vétérinaire qui se ferra un plaisir de vous renseigner , j’en suis sûr .

      Pour la tularémie, à ma connaissance,il n’existe pas de vaccin disponible pour vos chats .

      Bien à vous

      Patrick N

  21. saikatinec dit :

    Bonsoir, merci pour toutes ces précisions qui sont très utiles. J’ai cependant quand même besoin de vos conseils puisque j’ai un chiot de 6 mois qui a le mal des transports et malgré toutes mes tentatives rien n’y fait. La première fois où il a été malade c’est quand l’éleveur l’a emmené chez le vétérinaire pour son vaccin.
    Je vais vous énumérer rapidement tout ce que j’ai fait : depuis que je l’ai je lui donne du cérénia comme me l’a également conseillé mon vétérinaire, conditionnement exactement comme vous le préconisez, magnétiseur, j’ai testé zylken, pvb nausées, nozevet, adaptil, gelsemium en granules et en doses, chaque produit assez longtemps pour qu’il puisse faire effet. Mon vétérinaire m’a aussi parlé du calmivet mais vu tout ce que j’ai lu sur internet c’est un produit qui me fait vraiment peur pour mon chien.
    Il ne vomit pas du tout cerenia agit vraiment très bien mais à partir du moment où on approche de la voiture, bien avant de monter dedans il commence à baver. Et quand je dis baver ça n’est pas qu’une humidification du menton mais ça coule comme un robinet, des grandes chandelles qui gouttent sans arrêt. A chaque voyage il trempe deux serviettes que je prends toujours avec moi et lui bien sûr arrive complètement trempé. Je pense que ça doit être dû au stress vu que ça commence dès qu’il s’aperçoit que je prépare la voiture. Je ne sais plus du tout que faire pour mon chiot qui doit vivre un enfer à chaque fois qu’on fait un voyage (j’ai également vécu ça quand j’étais jeune donc je sais ce qu’il endure). Je faisais des concours d’agility avec mes autres chiens, j’ai arrêté parce que ça lui faisait faire trop de voiture, j’essaie de réduire au maximum les déplacements (j’ai la chance d’habiter dans la campagne et je peux partir faire des balades à pied depuis chez moi). Mais c’est quand même très gênant dans la vie de tous les jours parce que mis à part à mon travail j’ai toujours eu l’habitude d’emmener mes chiens partout avec moi. Je ne sais plus que faire, j’ai peur que ça ne passe jamais.
    Le dernier essai que je vais faire parce que j’ai étudié internet dans tous les sens et sur tout ce que j’ai trouvé c’est la seule chose que je n’ai pas encore essayée c’est « scullcap valériane » en comprimés et valériane en gouttes que j’ai commandé et que j’attends de recevoir avec impatience puisque c’est ma dernière chance de trouver quelque chose qui marche. Et à partir du moment où je vais commencer ce traitement je pensais recommencer le conditionnement depuis le début comme vous le préconisez.
    Auriez vous une idée de ce que je pourrais faire s’il vous plait ? Je ne lui ai jamais donné de friandise sucrée comme vous le dites parce que je pensais qu’il valait mieux ne pas lui donner quoi que ce soit à manger avant le départ. Que conseillez vous comme friandise sucrée ?
    En espérant que vous aurez une solution miracle à me proposer, je vous remercie pour votre réponse.

  22. très bon article mais je recherchais surtout le transport en avion en cabine . Mon york n'a pas le mal des transports : il adore la voiture mais en avion il doit rester enfermé dans une cage et ça le stresse beaucoup . Il a déjà pris 4 fois l'avion ( à 1 an et à 10 ans ) et c'est le même problème : il mord sa cage et gémit pour venir sur nos genoux . je vais essayer le Zylkène …. d'autant qu'il est diabétique et qu'il va avoir 13 ans …on ne peut pas faire n'importe quoi ….

  23. Chris Sv dit :

    Bonjour, Merci pour vos conseils, je vais commencer le conditionnement.
    C'est pour un bêbe Whippet de 4 mois. J'ai eue plusieurs Whippets et j'ai toujours eue des soucis avec lorsqu'ils sont petit. A part ma 1ere chienne ou cela à été très très long sinon avec les simples cachets pour les calmer en pharmacie cela passe rapidement lorsque l'on part en vacance, je ne pourais pas vous dire la molecule par contre.
    Mais la mon nouveau chiot est vraiment mal conditionné. A peine je commence à rouler, il bave enormement et vomis aprés 4 ou 5 km seulement (en ville).
    Je l'ai enmené à mon veterinaire hier et j'ai, à tout cassé, 3 km, il m'a trempé son coussin. J'en ai parlé au veto, mais bon il est tout jeune et c'est la 1ere fois qu'il prenait la voiture (2 fois en 2 jours). N'aillant pas de longue vacance de prevu pour le moment on va donc s'appliquer tranquillement à votre methode qui semble, de toutes manieres, trés logique. En esperant qu'il n'y est pas besoin d'aller plus loin avec les medicaments.
    Faut dire que j'ai un Citroen Evasion qui est donc haut et donc beaucoup de rouli. Mais j'ai de la place pour un vari kennel si besoin.

  24. Merci beaucoup, mon chat de bientot 7 mois voyage depuis qu'elle a 4 mois nous faisons régulierement 250km aller et 250km retour, cependant elle continue de miauler durant le voyage et vomi même quand elle me voit préparer le sac, je tiens a préciser qu'elle ne vomi pas en voiture et n'a pas de diarhée non plus. Je voulais éviter de la "bourrer" de médocs étant donner qu'elle n'est pas malade en transport je pense plutot qu'elle angoise juste et cherche plutot une solution douce pour lui venir en aide.

  25. Marie Caron dit :

    enfin des reponses, conseils clairs et precis ! merci

  26. Merci pour cet article , qui donne des solutions ( homeopathie dont je suis adepte ++ ), qui est précis, adapté , et dans lequel on reconnait bien les comportements de nos compagnons et … l'état d'impuissance dans lequel ils nous mettent parfois pour les soulager , c'est rassurant de vous lire d'autant que la pointe d'humour ne laisse pas indifferent(e) !!!

  27. Chien Calme dit :

    Merci pour cette article extrêmement intéressant. Je donnais à mon chien précédent du Calmivet. Heureusement que je n’en ai pas donné pour mon chien actuel (un doberman agité). D’après ce que je comprends de votre texte, ce médicament aurait eu l’effet inverse sur lui.

    Il a d’ailleurs besoin de prendre régulièrement le ferry avec nous. Si au début il était très stressé, il s’est habitué petit à petit (on lui a donné de l’Adaptil pour qu’il se calme).

    • Dr patrick dit :

      Bonjour,

      Ravi de savoir que cet article vous a intéressé . Vous avez bien fait d’utiliser ce produit (adaptil) dans un premier temps , vous avez peut être ainsi éviter à votre chien des effets secondaires importants en cas d’utilisation du calmivet.
      Bien à vous
      Dr Patrick D.

Laisser un commentaire