enterrer son chien dans son jardin

Enterrer Son Chien Dans Son Jardin

Je vais aborder un sujet pas très agréable qui est ” le droit de pouvoir enterrer son chien   dans son jardin ” .Sujet qui m’a été demandé déjà à de nombreuses occasions : 

Aussi Je réponds à une question de Françoise :

Bonjour

Je voulais vous posez une question car hier ma sœur a été confrontée au décès ,à son  domicile, de son petit caniche, moi-même ayant un rottweiler et 1 chat ,je voulais savoir quoi faire du corps de son animal dans ce cas ,peut on l’enterrer dans son jardin et si non quel est  le prix de l’équarrissage?

Le vétérinaire  peut-il le prendre gracieusement ou faut-il payer ?

Cordialement

 

La réponse :

Oui, vous pouvez enterrer votre petit chien décédé mais en respectant certaines conditions .

 Je vais résumer ce que dit la loi en cette matière  car tout dépend du poids de l’animal .

A)     Votre animal décédé pèse MOINS de 40 KG

Vous pouvez enterrer votre animal dans votre jardin ou terrain, à condition de respecter ces mesures :

1)      Votre terrain ou jardin  doit être suffisamment vaste pour que l’endroit où vous allez enterrer  l’animal  se trouve au moins à 35 m des premières habitations et autres points d’eau (puits, sources, ouvrages de captage ou d’adduction des eaux d’alimentation) (Article 98 du règlement sanitaire départemental ).

2)  Ne  placez jamais le corps dans un sac plastique, mais par contre vous pouvez  l’envelopper dans un linge ou l’installer dans une boîte (en bois ou en carton. Prenez soin de creuser un trou suffisamment profond (au moins 1 m) afin d’éviter que d’autres animaux ne viennent déterrer le cadavre. Recouvrez le cadavre avec une  couche de chaux vive.

Si vous habitez dans un lotissement, renseignez-vous bien sur le cahier  de charge qui pourrait ajouter encore des règles plus strictes .

B) Votre animal décédé  pèse PLUS  de 40 kg

Pour un animal de plus de 40 kg, vous ne pouvez pas l’enterrer dans votre jardin ou terrain et vous  n’aurez pas d’autre solution que d’avertir aussitôt un équarrisseur afin qu’il vienne retirer la dépouille de votre animal dans les 48 heures (Article L. 226-6 du Code rural).

Les coordonnées des entreprises chargées de la collecte des cadavres d’animaux sont affichées en mairie. Il vous en coûtera de 80 à 180 €.

Pendant le délai d’attente du ramassage, isolez le cadavre  et évitez au maximum les contacts.

A noter que  pour les animaux de plus de 40 kg, il est obligatoire de contacter la mairie afin de faire procéder à l’enlèvement du corps et à l’équarrissage.

Un vétérinaire  peut accepter de prendre en charge le cadavre de votre animal moyennant une somme d’argent à payer. Ce service n’est malheureusement pas gratuit.

Que faire si  la prise en charge du cadavre par le service d’équarrissage  prend trop de temps ?

La loi est très claire :

« le détenteur est tenu de déclarer la mortalité dans les quarante-huit heures, et l‘équarrisseur est  obligé d’enlever le cadavre dans un délai de deux jours francs après réception de cette déclaration (art. L.226-6 du code rural). »

Attention !  Les propriétaires, ne déclarant pas la mortalité de leur animal pesant plus de 40 kg,  encourent une amende de 3 750 euros (art L.225-5 du code rural).

Par contre  les services d’équarrissage en cas de non-respect  du délai de ramassage sont en infraction et peuvent donc se voir infliger une amende de 5e classe (art. R. 228-12 du code rural et de la pêche maritime).

Si vous constatez ce retard, il faut informer l’autorité administrative compétente (la direction départementale en charge de la protection des populations), selon l’article L. 226-6 du code rural.

En principe, cette autorité infligera une pénalité financière + une sommation de ramasser le cadavre dans les plus brefs délais.

http://www.senat.fr/questions/base/2011/qSEQ110518421.html

Enfin il vous reste la solution de faire incinérer votre compagnon auprès des services spécialisés dans votre région avec une possibilité de récupération des cendres dans une petite urne. Contactez votre vétérinaire traitant et il pourra vous renseigner sur ce type de service et les modalités . 

Certes ce sujet n’est pas très plaisant mais vous (un membre de votre famille ,amis)  pouvez rencontrer ce GENRE de  situation et vous avez maintenant  certains éléments de réponse sur  la question ” peut on enterrer son chien dans son jardin ?”

Mise à jour juillet 2018 

Il existe aussi une autre solution qui permet d’enterrer son animal dignement chez soi. Consultez ce site Nidoo pour étudier cette alternative qui convient pour des animaux de moins de 8 kg. C’est une solution poétique et écologique

Enterrer Son Chien Dans Son Jardin

23 Commentaires

  1. Bonjour, oui ceci est un sujet douloureux!!! ça me ramène a mon doudou, le véto l’a euthanasier dans mes bras a ma demande, c’est terrible! mais en même temps je ne voulais pas le mettre sur cette table glacée et impersonnelle….et puis une dame m’avait proposé de l’enterrer dans un jardin, je n’ai pas pu, il a donc était incinéré, et je le garde avec moi….il ne pesait pas 10 Kilos…par contre je connais un peu le principe de équarrisseur…. et cela ne me plait pas beaucoup. Et pour quelle raison ne peut on pas enterrer son chien dans son jardin s’il pèse 40 kilos, si la fosse est profonde? je n’aime pas parler de ces choses, mais bon!!! avant dans certaines campagnes j’ai su qu’un paysan avait abattu une des ces vaches malades et hop!!! il avait aussi tué son vieux chien d’un coup de fusil, et hop!!! il devait être frappé du cerveau le pauvre homme, mais personne ne lui a rien dit, concernant cette affaire
    .

    • Bonjour Joëlle,

      Simplement pour des raisons sanitaires ( d’hygiène) , ceci étant dit je sais que dans la campagne , il se pratique ce que vous nous décrivez ..Mais bon ! Mon soucis était simplement de résumer ce que la loi dit en 2012 … Maintenant à chacun de prendre ses responsabilités et d’assumer ses décisions .

  2. jai malheureusement eu deux fois a faire face a ce probleme et avec un RSA de 400E les fraix du veto !pour essayer de le sauver et la triste fin!! jai du me resoudre a ce quil soit insinerer mais avec les autres donc pas d endroit pour me recueillir pas d urne !! ca fait encore plus mal c est comme si je l avais jeter a la poubelle !kalin colley recuperer a lapa mon AMOUR je navais pas assez d argent pour t offrir une derniere demeure ! le suivant tommy X colley toujour venant de LAPA lui est sous un pommier ds un grand champ sous les etoiles jaime pouvoir imaginer qu il court heureux kalin ases cotes!!les animaux meriterai d avoir des cimetierres !ailleur ca existe! pourquoi pas ici!!

  3. J’ai horreur d’aborder ce sujet .. ma chienne , ma cocker est décédée il y a bientot un an … On a refusé de l’emmener chez le véto pour qu’elle soit entassée dans un frigo en attendant d’être incinérée avec d’autres pauvres animaux .. on a cherché un centre d’incinération pour animaux et on l’y a emmenée … Elle est donc chez moi .. quelque part dans cette urne , et j’attends de trouver le BON endroit pour la laisser y reposer enfin … ce qui est très dur 🙁
    Courage à tous ceux qui ont perdu leurs animaux .. c’est tellement , tellement dur ! 🙁

  4. Bonjour, je tiens par avance à m’excuser de mon commentaires qui ne concerne pas l’article ci dessus.
    Je me suis abonnée sur votre page sur Facebook, mais n’arrive pas a trouver le moyen de vous contacter, c’est pourquoi je me permet de vous poser quelques question ici même.
    J’ai adopté un chaton le 16 décembre dernier, je l’ai trouvé coincé dans ma haie, blessé et très maigre.
    J’ai décidé de l’adopter, de m’en occuper, de le choyer… Il avait une plaie au niveau de la bouche, avec du pu, je l’ai désinfecté et l’ai emmené chez mon vétérinaire qui à décidé de le recoudre. Il avait également un gros ventre, très balloné avec présence de vers. Je l’ai récuperer le lendemain après une anesthésie générale dont il s’est très bien remis. La vétérinaire l’a vermifugé directement, et m’a prescrit un traitement (anti inflammatoire, anti biotique et un médicament pour les infections types vers) . Il s’en est très bien remis, c’était un chaton très vif, très joueur , il nous rendait tout l’amour qu’on lui donnait..très affectueux.
    J’ai du le ramener une semaine plus tard car il avait toujours son gros vente qui m’inquiétait, et une diarhée toujours présente! Elle lui a fait une échographie et Elle m’a alors prescrit un traitement contre diarrhée, du vermifuge, et un complément pour refaire sa flore intestinale. Après ça , tout est plus au moins rentré dans l’ordre.
    Jusqu’a hier, ou il a commencer a ne plus vouloir s’alimenter, ne plus jouer, miauler constamment… Puis il a eu des difficultés pour respirer ( respiration par le “ventre” ) . J’ai appelé directement ma vétérinaire, qui ne s’est pas pour autant inquiétée , elle m’a dit de passer en fin d’après-midi…ce que j’ai fais! Une fois arrivée, elle m’a dit que c’était peut être du a une hernie diaphragmatique congénitale et qu’une radio pourrait nous le montrer. A la radio on ne voyait pas grand chose elle a donc décidé de lui faire ingérer du baryte. Et que seulement 10 min après on pourrait faire une autre radio. J’ai attendu. 1h plus tard, mon petit chat faisait une pause respiratoire..puis s’est envolé au paradis des minous. Ma question est, est ce que ce problème aurait pu être constaté avant ? J’ai lu divers témoignage sur internet, dont un similaire au cas de mon chaton : un chat était blessé au niveau de la mâchoire, et avait un ventre gonflé, le vétérinaire a décidé de lui passer les examens nécessaires, et a constaté le même problème. Je ne comprend pas comment mon vétérinaire a pu passer à côté de ce problème, son état maigrichon, sa blessure, son ventre gonflé aurait-il du l’avertir ?? Mon chaton était très joueur, courait partout, sautait partout, très vif, ..comment son état a pu se dégrader en un jour si ce problème était de naissance ? Je précise qu’il ne sortait pas de chez moi, il n’a subit aucun choc, aucune chute.. Est-ce que l’hernie diaphragmatique peut être causé par d’autre chose ? J’espère que vous prendrez le temps de me lire, j’attend des réponses car sa disparition brutale me laisse vraiment dans le doute quant aux capacité de mon vétérinaire…

    • Bonjour ,

      L’hernie diaphragmatique d’origine congenitale ( à la naissance ) existe mais est assez rare , souvent l’hernie diaphragmatique chez le chat est d’origine traumatique ( chute , accident de la route ,..) . Alors comme vous l’avez trouvé dans un “piteux état , coincé ! .. il est possible qu’il y a eu une fragilisation du diaphragme avec une déchirure( hernie) quelques jours après suite à un saut qui peut vous paraître anodin mais qui a engendré cette pathologie … Attention ,c’est une supposition !… Alors vous me demandez mon avis sur l’attitude du vétérinaire : là je ne peux pas vous répondre , car un cas n’est pas l’autre . Attention aux lectures de témoignages qui peuvent vous paraître similaires , mais sont en fait complètement différentes dans les circonstances d’apparition .. Est ce que le chaton manifestait une difficulté respiratoire ?? Car vous me signalez que le “gros ventre ” mais lorsqu’un chat a une hernie diaphragmatique , il montre des signes de détresse respiratoire ! Vous me parlez de diarrhée + gros ventre , une radiographie abdominale a t elle été effectuée ? merci pour vos réponses … Bien à vous Patrick

  5. Merci pour votre reponse. quand je l’ai trouvé il ne presentait aucune detresse repiratoire. il avait un gros ventre a cause des vers je suppose. ce que je ne comprend pas c’est pourquoi la veterinaire n’a pas fait un examen complet des la premiere fois ou je l’ai emmené car elle savait tres bien que nous l’avions trouvé sans savoir ce qui lui etait arrivé… la detresse respiratoire et apparue sans raison en un jour et l’a tué. ce que je ne comprend pas non plus c’est pourquoi elle ne la pas mis directement sous oxygene lorsque je l’ai emmené la derniere fois….elle la laissé dans sa caisse pendant 1h et s’occupait d’autres animaux en attendant de faire une 2eme radio suite a l’attribution de baryte ce que je comprend tres bien mais elle n’aurait pas du le laisser tout seul…qu’en pensez vous?aucune radio abdominale n’a ete faite sauf le fameux jour oú il est décedé.. Je lai emmené quand même 5fois en tout, je pense qu’elle aurait pu le diagnostiquer… ou du moins faire les examens necessaire pour voir s’il n’avait pas d’autre problème.. surtout qu’elle m’a dit qu’elle avait eu un cas recemment : elle devrait anticiper.

    • Bonjour Flore , permettez moi d’être prudent et surtout je ne porterai aucun jugement envers la vétérinaire traitante pour la simple raison que je n’étais pas devant le cas et de plus c’est contraire à notre éthique professionnel . Je comprends votre “étonnement” ,voir votre déception de perdre un animal de compagnie , mais la médecine n’est pas une science exacte. Le vétérinaire n’a aucune obligation de résultats MAIS une obligation de moyens… Alors dans ce cas ci, est ce que tous les moyens ont été mis en oeuvre pour soigner et sauver votre chat ???…. C’est un débat que vous devez avoir avec votre vétérinaire , je pense … Mais au fond ,au bout du compte , savez vous réellement la cause de décès ? était ce bien une hernie diaphragmatique ou pas ? … n’y avait il pas d’autres lésions qui aurait pu évoquer d’autres problèmes ( problèmes cardiaques , PIF , …..? ) une autopsie a telle été pratiquée ? .. Voilà ,Flore , j’attends vos réponses et si je peux vous donner un conseil: essayez de commencer à “accepter” la perte de ce compagnon , je sais que vous êtes perturbée et que vous vous demandez plein de questions au sujet de la qualité du suivi et des soins …. Mais je crois qu’il est temps de rentrer dans la phase d’acceptation , vous vous sentirez mieux et de toute façon , vous n’aurez jamais la réponse à toutes vos questions …. Bien à vous !
      Cordialement

      Patrick

  6. Bien sur, je comprend tout à fait votre réaction, je ne vous demande pas de dire que ma vétérinaire est “imcompétente”, je voulais simplement avoir un avis. Je comprend aussi que ma réaction est en raison de la douleur, ça j’en ai réellement conscience et que seul le temps pourra me guérir.
    Pour répondre à vos questions, est-ce que tout les moyens ont été mis en oeuvre, ça je n’en suis pas sûre. Et pour la raison du décès, elle ne m’as rien dit de plus, simplement : “ses organes étaient remontés et l’ont étouffé, je pense que c’est dû à une hernie diaphragmatique, il n’y avait rien à faire et les opérations ne sont jamais réussies” puis elle m’as laissé seule avec mon petit chat, et est repartit s’occuper des autres clients, je trouve qu’elle a manquer de tact, voilà une raison de ma colère aussi. Elle n’as pas chercher à en savoir plus sur son décès, j’étais sur le choc, je n’ai pas eu l’idée de lui demander non plus. Elle as mis le chat dans une boîte et m’as laissé repartir comme ça avec lui. Sans d’autres explication, comme si elle voulait m’expédier en 2min, je n’ai pas trouvé ça très “réglo”. Je dois repasser au cabinet pour régler , et donc j’en profiterais pour avoir une discussion avec elle. Je préférais attendre un peu avant d’y aller, à cause de ma colère, de ma douleur, je pense que j’aurais pu m’emporter facilement, voilà pourquoi je voulais avoir d’autres avis en attendant. Je vous remercie pour les réponses que vous m’avez apportés.

    • Bonsoir fLORE ,

      Oui j’ai très bien compris votre réaction et merci de me comprendre à mon tour …. Oui ,faites comme cela , ayez une discussion courtoise et constructive et puis comme je vous l’ai écrit ,… essayez d’oublier et de faire votre deuil … Je vous remercie pour votre courtoisie et vous souhaite néanmoins une bonne semaine . Patrick

  7. Bonjour Patrick et Flore,

    avant tout, merci Patrick pour vos précieux conseils… parfois j’ai l’impression de me poser des questions dont les réponses tombent pourtant sous le sens, ou des questions “qui ne servent à rien”… preuve en est que non!

    Concernant le comportement de certains praticiens, j’avoue que l’un des miens a laissé mon chien mourir seul en s’asphyxiant, alors que j’étais dans la salle d’attente à pleurer toutes les larmes de mon corps en attendant qu’on daigne bien vouloir me mener à lui, avant de le faire euthanasier pour lui éviter des souffrances supplémentaires… quand je suis arrivée il était parti depuis quelques temps déjà, sa vessie se vidait, et le doc n’a su que me dire après l’avoir ausculté “ah… euh… il est décédé”. Je comprends que chacun fasse ce qu’il peut, je ne dis pas que votre métier est facile, mais chaque praticien sait à quel point il est difficile de faire face à la souffrance, la maladie, la mort, d’autant plus à celle que l’on doit donner, et notre propre impuissance face à tout ça. Je suis passée après ceux qui amenaient un animal pour qui on pouvait faire quelque chose, et je n’ai pas pu dire au-revoir à mon chien ni le soulager… je n’ai rien payé, le véto a eu cette diligence et je lui en suis très reconnaissante surtout vue ma situation, mais bizarrement on n’a jamais retrouvé ses radios (aurait-il pu être traité plus vite/différemment???)… un véto du même cabinet m’a parlé de “métastases suspectes” et non de “grosseurs suspectes” en voyant la radio pulmonaire de mon autre chien. J’ai cru que j’allais bientôt le voir partir lui aussi, d’un cancer, pour qu’au final un 3e véto me montre qu’il n’y avait rien de particulier à part une masse un peu diffuse mais rien d’inquiétant selon lui. Tout ça pour dire que le manque de tact ou de formulation non-anxiogène de certains praticiens peuvent vraiment faire beaucoup de mal. Malgré mon expérience en milieu hospitalier, je ne peux m’empêcher de trembler comme une feuille dès que mon chien a quelque chose et que je l’emmène consulter. Je me mets à pleurer pour pas grand chose… il est parfois difficile de se contrôler, même si on est une dure à cuire le reste du temps. Ils sont notre famille, peut-être pas comme un enfant que l’on aurait conçu, mais certaines personnes sûrement un peu blasées ou se protégeant un maximum ont tendance à faire comme si ce n’était pas le cas. J’espère que lors de votre longue formation, ce thème restera important dans le programme.

    Bonne continuation 😉
    Gaelle

    • Bonjour Gaëlle, ce sont des sujets toujours un peu délicat et contrairement à ce que l’on peu croire , les études vétérinaires ne comprennent aucune formation pour savoir gérer ce genre de situation,ce qui peut expliquer parfois certaines ” maladresses” de la part de certains confrères .Et puis , moi je suis convaincu que la gestion de ces moments pénibles que sont l’ euthanasie , gestion des urgences ,…. vient de la sensibilité et de l’éducation de chaque praticien .
      Je pourrais beaucoup écrire sur ce sujet , car effectivement j’ai été témoin de situations “intolérables” surtout lorsque j’étais soit salarié ,soit en stage …. C’est la raison pour laquelle (et je l’ai déjà écrit à de nombreuses reprises) je considère les consultations d’euthanasie comme une URGENCE , ce qui veut dire c’est à dire prioritaire . Et toutes mes équipes ont toujours été formés dans ce sens … Beaucoup de cliniques ont compris cela aussi et de plus en plus je pense que ce genre de situation que vous nous décrivez deviendront rares … ENFIN JE l’OSE ESPÉRER ….. Bien à vous et merci pour ce témoignage touchant … Patrick

      • Bonsoir,

        et bien je dois dire que je suis surprise de lire que l’accompagnement de la “famille” de l’animal ne fait pas partie de la formation de vétérinaire… on se croirait au début du siècle avec le déni de la dépression post-partum! La composante émotionnelle est pourtant fondamentale, notamment dans le processus de guérison… depuis quand les animaux que l’on amène pour se faire soigner vivent uniquement en troupeaux ou en meutes??? Même à la campagne, les animaux “domestiques” reçus en clinique représentent une part importante du travail du vétérinaire! Certes votre formation dure plus longtemps que celle de médecin, mais eux trouvent quand même le temps d’étudier les rapports humains! La 1e année d’études infirmières et de médecine ont cela en commun, et je me rappelle que tout était fait pour aller dans ce sens là… je trouve cela presque lamentable. Certes un chien ou un chat, vu le nombre d’animaux abandonnés et cédés, on peut en avoir un quand on veut, mais est ce que pour autant la détresse émotionnelle ressentie par l’animal et son maître est effaçable??? Combien d’animaux se laissent mourir après avoir perdu leur compagnon de vie, combien de personnes gardent enfouie en elles cette profonde douleur qu’est la perte de leur ami??? Quelques modules et mises en situation durant ces 8 ans d’études ne me sembleraient vraiment pas de trop. Obligation de moyens et pas de résultats ok, mais obligation de mise en forme aussi! Tous les être vivants ont le droit au respect! J’ai l’impression que pas mal de praticiens se reposent sur les assistants, mais pas de bol, certains ne sont pas mieux… et que faire dans cette situation, lorsque l’on rentre chez soi, que l’on vit tout seul, et que son compagnon est dans un sac en plastique????

  8. Juste un petit message pour vous remercier pour cet article complet. La réglementation est très souvent méconnue (beaucoup de personnes pensent que c’est totalement interdit d’enterrer son animal dans son jardin). Bref, merci! Si je peux me permettre de compléter vos informations, bien que cela soit autorisé dans les dispositions que vous mentionnez, certaines villes émettent des arrêtés municipaux afin d’interdire les enterrements d’animaux de compagnie dans leurs jardins (pour des questions de villes sur terrain en pente / nappes phréatiques). Les personnes devront donc éventuellement vérifier si leur commune n’a pas d’arrêté particulier à ce sujet.
    Quant aux autres échanges de commentaires, toutes mes condoléances à Flore et Gaëlle. Tout ce que je peux dire de mon côté c’est que du fait de mon activité (pompes funèbres animalières avec accompagnement de l’animal décédé, pour une incinération ou un enterrement) j’ai eu l’occasion de rencontrer de nombreux vétérinaires. J’avoue que j’ai été agréablement surprise par la compréhension que nombre d’entre eux ont montré par rapport à ces questions de prise en compte du chagrin des propriétaires, du respect vis à vis de l’animal décédé et de la notion de deuil. Même si cet aspect ne fait pas à la base parti du métier de vétérinaire, c’est une sensibilité à cet égard qui tend à se développer et c’est très bien. J’espère comme vous le disiez que ça continuera!
    Merci
    Laurence

  9. Mon cher Patrick,

    J’adhère à 200 % à ta nouvelle présentation, plus claire, plus aérée, plus esthétique et plus conviviale…C’est un excellent travail d’investissement personnel, dont tu vas sans tarder voir les limites en terme de temps et il va te falloir mettre en place un moyen raisonnable de te faire payer tout ce temps et l’énergie que tu consacres à ton site par passion…”A trop tirer sur la corde, elle casse”…Je ne veux pas jouer l’oiseau de mauvaise augure, mais je
    reste convaincu que les amoureux de leur compagnon de vie les animaux,méritent que leur maître fasse quelques concessions économiques pour conserver un vrai professionnel à leur écoute et capable d’apporter un avis et un conseil pertinent très rapidement…Les gens savent que cette dévotion pour leurs animaux ne pourra perdurer si, à leur tour, ils refusent de faire un petit effort financier…Faute de quoi ils te perdront car, tu ne vis pas seul et que ton temps est très précieux surtout si tu ne peux apporter une justification autre que passionnelle tournée vers les autres sans contrepartie.

    Je ne te jette pas la pierre puisque je suis tout comme toi, mais je
    songe très sérieusement à changer mon fusil d’épaule sur ma qualité de modérateur gracieusement du site :www.encheres-publiques.com

    Avec toute mon amitié et tous mes encouragements.

    @ndré

  10. Bonjour,

    mont chat est décédé vendredi soir et sur le moment j’étai tellement boulversé que j’ai opté pour une incinération collective que je regrette.

    Ma question est la suivante:

    a) est ce que je peut revenir sur ma décision est choisir une incinératon individuelle assisté ?

    b) comment cela se passe t’il ?

    merci d’avance pour votre réponse

    • Bonjour Serge ,

      Adressez vous tout de suite à votre vétérinaire qui a pratiqué cette euthanasie, et je pense qu’il est encore en possession du corps 2-3 jours après cet acte.

      Dites lui que vous avez changé d’avis et que vous souhaitez une incinération individuelle .

      Je suis sûr que vous vous posez la question : ” comment se fait il qu’un vétérinaire puisse encore avoir un corps 2-3 jours après une euthanasie.

      Et bien vous devez savoir que chez la plupart des vétérinaires, les animaux euthanasiés sont gardés dans un congélateur jusqu’à l’arrivée du service qui s’occupe de l’incinération . Cela peut prendre plusieurs jours ,car ce serait trop onéreux ou impossible au niveau logistique de prévoir un passage quotidien .

      J’ai voulu préciser ces détails pour être honnête et vous éviter de vous poser des questions inutiles .

      Voilà , Serge, j’espère que votre souhait sera accompli .

      Bien à vous

      Patrick N

  11. bonjour
    mon chien c est sauve une demi heure hier ds notre petit village on l a retrouve en sang on l a emmener chez l veterinaire qui nous a dit qu il a ete transperce par une fourche .
    notre chien va mourir. comment et surtout quel procedure faut il faire pour retrouve la perdonne sui lui a fait ca.
    on a un petit garcon de 3 an qui etait tres complice avec et maintenant il dort plus la nuit.:-( aidez nous svp

  12. Bonjour, je nourris dans ma rue une bande chats errants. j'ai trouvé l'un d'entre eux, mort sur le trottoir il y a deux jours. Depuis l'enfance j'ai toujours était habituée à enterrer les animaux qu'ils soit les miens ou pas. Donc je ne me vois pas du tout le mettre à la poubelle. Le soucis et que j'ai un jardin mais je suis locataire,je ne pense pas avoir le droit d'y enterré un animal. Il n'est pas clôturé de plus alors tout les chiens du quartier y vienne je ne voudrais pas que le chat soit déterré. Je n'ai pas les moyens de lui payer une incinération. j'aimerais savoir si il existe une aide (association ou autre) pour que je ne sois pas obligé de le mettre dans une poubelle. Ou dans le pire des cas est il possible qu'un employé de mairie vienne le chercher? Les chiens du quartier ont pour habitude de mettre les poubelles par terre. C'est la première fois que je me trouve dans cette situation et je ne sais pas du tout quoi faire. Merci d'avance pour vos conseils.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.