dégriffage du chat

Dégriffage Du Chat

dégriffage du chat

Suite à une lecture d’un commentaire d’une de mes contacts sur Facebook,qui s’interrogeait sur les bénéfices d’un dégriffage du chat qu’elle envisageait ,je me suis engagé à écrire cet article pour définir les conséquences de cet acte et proposer des solutions de rechange .

Je précise que cette lectrice habite au Canada où cette pratique est légale et encore d’actualité dans la pratique quotidienne des vétérinaires.

L’utilité des griffes pour le chat

Le chat utilise ses griffes de manière instinctive  pour marquer son territoire  et dépose ainsi des substances (phéromones) issues de glandes situées entre les coussinets afin de communiquer avec ces congénères.

Le chat griffe sur des supports pour des raisons de « toilettage », éliminant ainsi la gaine extérieure usée de l’ongle pour qu’elle puisse être remplacée par une nouvelle gaine.

Le chat utilise aussi ses griffes pour se défendre ou agresser, d’ailleurs cela peut être aussi une cause de  demande de la part des propriétaires (enfant griffé lors de jeu par exemple).

Enfin, les griffes du chat jouent aussi un rôle important dans son déplacement, son équilibre, ses capacités acrobatiques (sens tactile), ses jeux, ses étirements (de la colonne vertébrale par exemple).

N’oublions pas que le chat est un digitigrade (c’est-à-dire qu’il marche sur leurs doigts). Ce qui explique pourquoi leur démarche est silencieux et repose en grande partie sur la dernière phalange !

Déjà vous comprenez qu’en pratiquant cette chirurgie, on va complètement modifier sa locomotion et diminuer ses formidables capacités de félin. 

La capacité de pouvoir utiliser ses griffes est essentielle pour le chat tant au niveau physique et que psychologique.  

Législation et aspects éthique  du dégriffage du chat

Le dégriffage est INTERDIT dans la plupart des pays Européens qui ont ratifié la fameuse Convention Européenne pour La Protection des animaux de compagnie du 13 novembre 1987.

Voici un lien pour prendre connaissance de cette convention  

C’est l’article 10 de cette convention qui  parle des interventions chirurgicales :

« 1. Les interventions chirurgicales destinées à modifier l’apparence d’un animal de compagnie ou à d’autres fins non curatives doivent être interdites et en particulier :

a) La coupe de la queue ;

b) La coupe des oreilles ;

c) La section des cordes vocales ;

d) L’ablation des griffes et des dents.

2. Des exceptions à cette interdiction ne doivent être autorisées que :

a) Si un vétérinaire considère une intervention non curative nécessaire soit pour des raisons médicales, soit dans l’intérêt d’un animal particulier ;

b) Pour empêcher la reproduction.

 Comme vous pouvez le constater, un Docteur vétérinaire peut décider de pratiquer cette intervention POUR des raisons médicales  OU pour l’intérêt de l’animal !

Aux USA et au Canada, le dégriffage est un acte légal et pratiqué encore régulièrement(2011). 

Voici la liste des pays, à l’échelon mondial, où cette pratique est interdite (2011) :

Allemagne
Australie
Autriche
Belgique
Brésil
Bulgarie
Chypre
Danemark
Espagne
Finlande
France
Grèce
Irlande
Israël
Italie
Japon
Lituanie

Luxembourg
Norvège
Nouvelle-Zélande
Pays-Bas
Portugal
Roumanie
Royaume-Uni
Slovénie
Suède
Suisse
République tchèque
Turquie

ONYXECTOMIE :  explication du dégriffage du chat

 

Le terme médical d’un dégriffage est : Onyxectomie.  Cela veut dire « ablation de la griffe », sachant que le mot « onyx » en grec veut dire griffe.

Alors il faut savoir que c’est une procédure chirurgicale où la griffe ET la troisième phalange sont enlevées à chaque doigt. On peut vraiment parler d’AMPUTATION !

La griffe fait partie de la troisième phalange et c’est ce détail anatomique que beaucoup de propriétaire ignore en demandant le dégriffage de leur chat. C’est au vétérinaire d’expliquer cela aux propriétaires, de parler d’ « amputation » et cela découragerait, à mon avis, un certain nombre de propriétaires dans leurs démarches. 

opération degriffage

Cette intervention se fait sous anesthésie générale et comme vous pouvez le constater sur ce schéma, une phalange (os) + la griffe, des ligaments et des tendons sont sectionnés ou enlevés lors de cet acte. Ce n’est pas une chirurgie simple et anodine !

Une variante de cette intervention est de « sectionner » les tendons (ténectomie) sans amputation  pour empêcher  le chat de se servir de ses griffes (sortir ses griffes) !  Mais les effets psychologiques sont identiques et de plus cette technique nécessite un entretien régulier des griffes (pas évident !).

Le dégriffage est une intervention mutilante avec des saignements peropératoires importants, c’est la raison pour laquelle, certains vétérinaires(Nord-américains)  utilisent le laser. 

Le laser est la meilleure technique car les nerfs sont brulés rendant ainsi cette intervention moins douloureuse.

Un bandage compressif est nécessaire pendant au moins 24 heures après l’opération pour éviter les hémorragies.

Pendant 10 jours, il faut essayer de réduire l’activité du chat, d’éviter les sauts et la course. Il est important d’utiliser une litière de papier jusqu’à complète cicatrisation pour ne pas avoir de la poussière de litière se glisser au niveau de la plaie et créer une infection locale. Voici une photo de patte dégriffée après cicatrisation .

 

Les risques et les conséquences du dégriffage du chat

 

 Comme vous pouvez vous en douter, les conséquences de cette intervention sont nombreuses et pas rares. Près de 10% des chats dégriffés ont des complications post opératoire.

Conséquences physiques

Voici une liste de complications possibles :

Douleur : importante, voir atroce ; elle  nécessite une administration postopératoire  de produits anti douleur  de type morphine.

Présence de fragments d’os : amputation mal réalisée qui laisse des petits bouts d’os qui empêcheront une bonne cicatrisation (infection)

Repousse douloureuse de griffes mal « amputées » à l’intérieur de la patte (risque d’abcès) et qui va nécessiter une nouvelle chirurgie réparatrice !

Hémorragie postopératoire : qui va augmenter les risques d’infection.

Difficulté démarche : le chat doit réapprendre à marcher sur une phalange (deuxième) qui n’est pas destiné à cette fonction—>risque de tendinites.

Douleurs lombaires, articulaires, fonte musculaire au niveau des membres  dus à la marche qui n’est plus  digitigrade —> les membres s’affaiblissent.

Le nerf radial peut être endommagé durant l’intervention—> boiterie

ischémie de la patte avec une nécrose des phalanges : c’est-à-dire un défaut de circulation sanguine localement provoquant une destruction de tissus.

une boiterie due à une plaie infectée

Douleurs fantômes du à une croissance anormale des extrémités nerveuses sectionnées entraînant des sensations douloureuses au niveau des doigts.

Conséquences psychologiques

Le chat dégriffé se sent diminué et en insécurité .La plus grosse conséquence psychologique est  l’ANXIETE !  

Cette anxiété risque d’engendrer des comportements nuisibles tant pour le chat que pour ses propriétaires :

1)   Malpropreté : le chat ne veut plus aller dans sa litière car les  douleurs occasionnées  lors de grattage de litière sont pénibles—> incontinence urinaire.

2)   Agressivité : envers ses congénères, membres de la famille  par sentiment d’insécurité, d’infériorité. Il ne possède plus ses organes de défense !

3)   Morsure : le chat compense par la morsure l’impossibilité de griffer.

4)   Changement de comportement : le chat s’isole, fuit les êtres humains, devient triste et difficilement approchable.

 

Il arrive que l’état d’anxiété du chat dégriffé soit tel que la cohabitation est devenu impossible avec les membres de la famille et est responsable de l’abandon voir de la demande d’euthanasie !

Solutions  et alternatives au dégriffage du chat

 

Face au désespoir  des propriétaires de chat « griffeur », les professionnels peuvent proposer tout une série de solutions :

Couper les griffes régulièrement : une fois  par mois selon les besoins.

Je vous conseille d’habituer votre chat à la manipulation des griffes, des pattes dès le jeune âge.

Utilisez des ciseaux spécial chat, couper la pointe des griffes sans toucher le nerf (partie rose).

Si vous ne savez pas ou n’osez pas le faire, demandez à votre vétérinaire ou toiletteuse professionnelle pour vous montrer cette simple technique.

Voici différents modèles de ciseaux -coupe griffe pour chat

 

Griffoir et arbre à chat :

 Il existe différents types de griffoirs et d’arbres à chat.  Il faut s’assurer qu’il soit assez grand et assez costaud.

Ce qui est important c’est d’apprendre au chat à utiliser le griffoir.  Je vous conseille de placer ce griffoir près des endroits où il l’habitude de griffer. Mettez de l’herbe à chat sur le griffoir pour l’attirer.

La première fois, posez lui vous-même les pattes sur ce griffoir  et félicitez le lorsqu’il l’utilise. Prenez le temps de l’encourager à l’utiliser et récompensez-le lorsqu’il fait une action positive.

Le chat est un animal intelligent, il va vite comprendre l’intérêt de ce griffoir.

 Il faut que ce griffoir soit un espace d’amusement, vous pouvez placer des jouets à proximité de ce griffoir.

 Une fois qu’il aura pris l’habitude à utiliser son griffoir, déplacez-le près des endroits de passage fréquent ou son aire de repos principal

 

A éviter :
 si vous surprenez votre chat à griffer un objet non désiré, surtout ne le trainez pas énergiquement vers son griffoir, vous aurez tout l’effet inverse !Le griffoir doit rester un espace d’amusement pour le chat et pas une punition. Les punitions physiques sont mal comprises par le chat et vous renforcerez son anxiété et les griffures. PATIENCE et persévérance sont les clés du succès. 

Arbre à chat

Les chats apprécient ce type d’accessoire et peuvent y passer une grande partie de leur journée.

 

Diminution de l’anxièté : FELIWAY

En pulvérisant les endroits de griffures, cela  déposera des analogues de phéromones faciales qui sont des molécules déposées par le chat lorsqu’il se frotte ou lorsqu’il fait ses griffes. Ce produit va inciter le chat à moins griffer ces endroits et être moins anxieux. Le produit s’appelle FELIWAY 

PROTÈGE-GRIFFES SOFTPAWS®

Ce sont des petits capuchons en plastique que l’on colle sur les griffes et  qui les recouvrent. Inventé par un vétérinaire (Dr Toby Wexler) c’est une excellente alternative pour les chats griffeurs.

Avec la pousse naturelle des griffes, ces capuchons tombent et doivent être remplacé toutes les 4-6 semaines. 

Ces capuchons sont inoffensifs, non toxique et la colle utilisée est également  une super glue qui ne produit aucune chaleur.

Chaque Kit  contient tout le matériel  de pose pour 4 à 6 mois ! 

 Cependant, ce n’est pas un produit destiné pour les chats qui vont à l’extérieur ! 

 Mise en place :

1) Vous devez couper la pointe des griffes de votre chat

2) appliquer la colle à l’intérieure du capuchon de plastique

3) l’enfiler sur la griffe avec une légère pression afin de bien l’ajuster

Indications médicales en faveur du dégriffage du chat

Il peut arriver que le dégriffage  d’un chat soit pratiqué pour des raisons médicales. C’est le cas lorsque les griffades présentent un risque de zoonose pour le propriétaire ou membre(s) de la famille.

Qu’est-ce que cela veut dire ?

Les  griffes de chat peuvent être responsables d’une maladie qui s’appelle «  maladie des griffes de chat (bartonellose) »

En griffant, le chat peut transmettre un germe (bactérie) « Bartonella hensellae » qui provoque, au départ, des complications cutanés (vésicules, pustules) pour évoluer vers une lymphadénopathie locale (inflammation des ganglions qui sont douloureux, gonflés, pouvant suppurer).

C’est le chat divaguant (errant) qui est le plus sujet à transmettre cette maladie.

Sur des êtres humains immunodéprimés (HIV) ou des femmes enceintes, il arrive que le corps médical demande cette intervention pour que la cohabitation (membre famille-chat) se fasse sans problème de santé pour ces personnes à risque.

Le problème qui va se poser, c’est de trouver un Docteur vétérinaire prêt à réaliser ce type d’intervention pour ce motif. Pour ma part, ce sera une réponse négative claire et nette. Mais chacun a le droit d’avoir ses convictions et sa liberté de jugement.

Par contre, une deuxième raison, c’est l’intérêt du chat griffeur.  

Si l’avenir du chat est mis en péril (abandon- euthanasie)  à cause de son comportement de griffeur  et que le propriétaire, après  avoir tenté toutes les solutions alternatives (griffoir, arbre à chat, visite comportementaliste, gaines SoftPaws,…) ne veut plus le garder et cohabiter avec ce chat, le vétérinaire praticien est mis devant un sacré dilemme.

Là aussi, cela pourrait être une cause de pratiquer ce type de chirurgie pour certains vétérinaires MAIS pour ma part, à nouveau, ma réponse sera négative !

Situation difficile qui m’est déjà arrivé avec comme issue, pour le chat, l’adoption par …..Moi-même. Et on n’a eu aucun problème de comportement griffeur avec ce chat qui a encore vécu  jusqu’à l’âge de 16 ans parmi nous .

La seule différence par  rapport à sa vie antérieure, c’est qu’il avait accès au milieu extérieur  et peut être une vie plus active.

Devant un propriétaire incapable d’éduquer un chat griffeur et qui émet le souhait de l’abandonner ou de le faire euthanasier, le vétérinaire est mis devant un chantage  difficile à solutionner et dont le dégriffage  reste parfois la dernière alternative  pour certains praticiens. 

Dégriffage Du Chat

Commentaires Facebook

15 Commentaires

  1. Article vraiment très très intéressant. Comme vous dites, ici au Canada cette intervention est malheureusement courante, voir de routine. Depuis 1 an, dans les congrès vétérinaire ici au Canada, ils parlent de passer une loi (comme la vôtre) contre toute amputation d’un animal. Cette loi devrait être en vigueur d’ici un an ou 2. Premièrement, il faudrait éduquer les gens. Les gens ne savent malheureusement pas ce qu’implique réellement le dégriffage chez le chat. J’ai eue beaucoup de client qui désiraient faire dégriffer leur chaton lors de l’achat. À chaque fois nous prenons le temps de leur expliquer l’intervention, les conséquences et l’ampleur de cette chirurgie. La meilleure façon? Comparaison avec leur propre orteils. Je peux vous affirmer que si les gens font dégriffer en masse au Canada, c,est seulement de l’ignorance et le fait que cette chirurgie est banalisée. Sur 10 personnes qui désirent absolument un dégriffage lorsqu’il arrive chez nous, je dirais qu’un seul reste sur sa position. Après chaque explication on leur demande de bien y penser et de nous revenir avec leur décision. 9 personnes sur 10 changent d’idée 🙂 à mon grand bonheur!

    Pour ou Contre le dégriffage? Je ne suis ni pour ni contre. Comme vous mentionnez, il peut y avoir des cas où c’est la seule solution. Mais de l’autre coté de la médaille, nous avons ici au Québec le plus gros taux d’abadon d’animaux. Au Québec, un animal de compagnie (chien ou chat) reste en moyenne 2 ans dans leur famille de départ. Donc, le problème à mon avis de passer une loi comme celle-là, sera la conséquence des abandons qui vont venir avec. Les refuges débordent d’animaux, aucune lois ici régie les élevages. J’ai vue des gens faire euthanasier des chiens parce qu’il jappait ou des chats parce qu’il perdent leur poil. Complètement ridicule, mais imaginer maintenant que le dégriffage soit interdit. Se sera maintenant la raison #1 des abandons de chats et ces propriétaires le feront la conscience tranquille en se disant “je n’ai pas le choix, je peux pas le faire dégriffer”.
    Bref je suis réellement d’accord d’abolir le dégriffage, mais les conséquences me font aussi frémir….

  2. Quand on veut tuer son chien on dit qu’il a la rage, je ne pense pas que le problème des abandons viennent des griffes ou poil ou autres, je pense que c’est la société de consommation qui nous fait croire que tout est beau et facile mais un animal c’est du vivant, ça griffe, ça mord et parfois ça fait pipi sur le tapis impardonnable ! Et je vous dis moi que si l’on pouvait euthanasier les enfants vous en verriez aussi et si ils étaient aussi faciles a abandonner que des animaux les refuges seraient pleins ! Prenez les animaux robots japonais ceux là feront tout ce que vous voudrez

    • je suis entièrement d’acccord avec le fait que le dégriffage n’a aucun lien avec l’abandon
      Moi je vois juste qu’un abandon est un acte irresponsable et egoiste ..tous les prétextes sont bons ..les allergies qui naissent d’un coup , un appartement qui n’accepte pas les animaux ou tout simplement l’envie de s,en débarrasser parce qu,un animal représente des contraintes

      Ces gens là n’ont certainement pas d’amour pour leur animal car quand on en perd un ..c’est un véritable deuil et personne ne s’infligerait cela volontairement

      En revanche pour aider la cause animale il faudrait

      – un fichier national retraçant les propriétaires et puce électronique obligatoire pour tout animal
      – un refus d’adoption à tous les récidivistes (comme un fichier de police)
      – une loi interdisant aux propriétaires d’interdire les animaux (avec versement d’une caution si nécessaire par le locataire)
      – une loi interdisant toute torture , dégriffage compris
      – une charte signée par les vétérinaires qui adhèraient au non -dégriffage et l’afficherait pour changer les mentalités

      et enfin qu’on ne confie pas des animaux à des gens qui ne les aiment pas
      C’est pas obligatoire d’avoir un animal alors pourquoi l’adopter en changeant sa nature …les chats ont des griffes , les chiens des dents et si on a peur de ne pas les controler on n’en adopte pas et voilà tout ..on s’en achète un en porcelaine ou empaillé ..il ne bougera pas

  3. Merci pour cet interessant article,
    je suis tout a fait d’accord avec Annie, cependant si je lis votre article aujourd’hui c’est que j’ai justement un soucis avec mon chat.
    Je serai du meme avis de toute personne ayant dit que l’abandon ou l’euthanasie d’un animal est honteux il y a un mois, cependant il faut bien ce dire qu’il y a des problemes graves. Ce n’est pas aussi simple.
    Mon chat par exemple depuis un mois est devenu completement fou et subit des crises psychologiques, mon veto ne m’a donné aucune solution car elle est en bonne santé physique mais que tout se passe dans sa tete que c’est dû a son caractere qu’elle a cultivé depuis toute petite(elle a emis plein d’hypothese). Les crises en question sont de plus en plus frequentes et elle devient dangereuse d’un coup, elle nous attaque comme une furie on saigne beaucoup et on arrive a peine a la maitriser la mettre dans une piece et l’enfermé quelque minutes (sur conseil du veto)meme durant notre sommeil ou le sien ou risque d’etre attaqué violamment(une violence que j’ai jamais vu meme dans un combat entre deux chats), et ce sont pas de petite griffure… puis elle vient nous demander des caresses lecher nos plaies comme si de rien etait…
    Croyez vous serieusement que j’ai envie quelle nous quitte? ou que je desir que tout mes bons souvenirs avec elle soit entaché par ceux ci avec pleins de cicatrices et le risque de me faire attaquer au visage?
    Voila pourquoi je pense serieusement a faire en sorte qu’elle soit moins dangereuse pour pouvoir s’occuper de ses crises,le degriffage est tellement atroce que je l’envisage pas, mais la tenectomie est une solution que je vois envisageable pour ne pas avoir a perdre mon chat.
    Je connais bien peu de personne qui prenne une solution extreme par plaisir! Donc je n’aime pas voir de generalisation.

    • Bonjour Lydia ,

      je comprends votre dilemme et c’est la raison pour laquelle je vous conseille d’en discuter avec votre vétérinaire .

      Comme je l’indique dans l’article , parfois cette intervention est la seule solution qu’il reste avant d’envisager l’euthanasie de l’animal .

      Le problème est de trouver un vétérinaire qui sera en accord avec cette décision du moins en Europe , c’est pas toujours évident .

      J’espère que vous trouverez une solution à votre problème

      Bien à vous

      Patrick N

    • Bonjour Lydia!

      Je ne sais pas si votre problème est résolu. Toutefois, je crois que le comportement de votre chat serait une situation tout à propos pour le personnel d’ÉDUCHATEUR. Ce sont des spécialistes en comportements félins. Je vous laisse leur site internet: educhateur.com. Vous pouvez également les suivre sur facebook. Ce sont des gens très professionnels et passionnés. Ils utilisent des méthodes douces axés sur la psychologie de l’animal.

      Bien à vous!

      Annie-Pier

  4. mon chaton est né avec une 5ème griffe sur le côé intérieur de chacune de ses 2 pattes arrières
    est-ce grave ? dois-je faire retirer ces griffes surnuméraires ?
    ces griffes surnuméraires tournent dans tous les sens car elles sont totalement isolées (même pas associées à un coussinet)

    • Bonjour ,

      Si ces griffes sont sujet à des plaies ou à risque ….je vous conseille alors l’ablation . Lors d’une visite de routine chez votre vétérinaire , il serait bon de lui signaler et d’envisager peut être cette petite intervention .

      Bien à vous

      Dr Patrick N

  5. Le premier chat que j'ai adopté s'est mis peu à peu à me griffer : il était très angoissé. Un jour, mon bras a été lacéré suite à un mini bruit anodin. Après avoir pesé tous les inconvénients, je lui ai fait enlevé les griffes des pattes avant (je ne sais plus quelle méthode). Il n'a jamais abîmé un meuble mais il savait aussi très bien mordre !! Il a poursuivi une vie tranquille jusqu'à un âge avancé, en mordant chaque fois qu'il trouvait que le câlin avait assez duré… Il courait, gambadait, sautait et grimpait en haut des meubles. Une belle vie sans griffes. C'est peut être une exception mais je remercie le vétérinaire qui a accepté d'effectuer cette intervention, sans cela, j'aurai du me séparer de lui. Depuis, j'ai adopté d'autres chats, ils sont 5 aujourd'hui à la maison, ils ont tous leurs griffes et je leur souhaite de vivre aussi longtemps que ma Fripouille.

  6. c'est parce que ton chat n'a jamais aggressé personne mais lrosqu'il s'attaque a l'etre humain a plusieur reprise et ce pas sur le même temps et sur des personnes différentes que ce soit son maitre ou un membre de ta famille ou meme un enfant, qu'il te poursuit te saute dessus a plusieur reprise alors que tu etais tout tranquile assis ou en train de parler a quelqu'un, qu'il lacère et te perce des veines et que tu pisse le sang et qu'il te poursuit sans aucune vergogne pour te resauter dessus et te lacerer alors que t'essai de t'enfuire…la je te promet ton chat ou le chat d'un autre tu le vois autrement…et surtout pour eviter l'euthanasie tu prefère en venir a ça….

  7. Moi j'ai un chat adorable, je ne penserais jamais lui faire un truc pareil, parce que je sais que meme quand elle a peur d'un etranger elle ne griffe pas elle prefère la fuite, et en plus elle adore faire des bisoux c'est une vraie perle, mais, je sais que j'ai été aggressée par un chat mâle sans l'avoir provoqué, quand c'est en colère pour une raison ou pour une autre qui nous echappe, le chat qui a un caractère mauvais de nature car mal sociabilsé et qui se croit dominant t'attaque ferocement comme t'attaquerait un felin sauvage dans l'intention de te tuer ben tu cesse de voir le chat comme un animal de compagnie qui jamais ne ferait de gros dégat sur une personne même en griffant….et perso, meme si l'animal peut être une bombe a retardement, je ne suis pas pour l'euthanasie d'un animal. Mais je pense que comme pour les gens il existe des animaux dangereux et qui peuvent necessiter une intervention chirurgicale plutot qu'une euthanasie dans le cas ou ils agressent l'homme a plusieur reprise et dans des conditions differentes a chaque fois.

  8. J'ai recueilli un chat abandonné, un angora truc. Il est merveilleux, gentil, joueur, a très bon appétit et c'est tout à fait intégré dans la maison? Et puis en voulant le soigner j'ai constaté avec horreur qu'il avait été "dégriffé". Peut-il encore sortir? Gambader dans le jardin une fois qu'il fera beau ?