Chat qui bave : conseils pour identifier le problème et trouver la solution adaptée

Le chat qui bave est un phénomène qui inquiète souvent les propriétaires de chats. Pourtant, dans certains cas, cela peut être tout à fait normal et inoffensif. Dans cet article, nous allons examiner les causes possibles de bave chez les chats.Vous découvrirez comment soigner un chat qui bave et comment identifier les signes de maladie éventuels.

Les causes d’un chat qui bave 

Causes normales de bave

Il est important de connaître les causes normales d’hypersalivation chez les chats afin de ne pas s’inquiéter inutilement. Voici deux raisons courantes pour lesquelles un chat peut baver sans présenter de problèmes de santé :

Toilettage

Les chats passent beaucoup de temps à se toiletter et à se lécher. Lorsqu’ils se toilettent, leur salive aide à humidifier et à nettoyer leur pelage. Il est fréquent qu’un chat produise plus de salive pendant ce processus pour faciliter le nettoyage et l’élimination des poils morts. Cette salive supplémentaire peut parfois déborder de la bouche du chat et provoquer une bave temporaire, qui est tout à fait normale et inoffensive.

Bonheur et détente

Un chat qui bave peut aussi être un signe de bonheur et de détente. Lorsqu’un chat est content et se sent en sécurité, il peut se détendre complètement, y compris les muscles de sa bouche et de sa gorge. Cette relaxation musculaire peut entraîner une légère bave, surtout si le chat ronronne ou se blottit contre vous. C’est généralement un signe que votre chat est heureux et à l’aise dans son environnement.

Il est important de noter que ces causes normales de bave ne doivent pas être accompagnées d’autres symptômes, comme la mauvaise haleine, la léthargie ou les difficultés à manger. Si vous remarquez d’autres signes inhabituels chez votre chat, il est préférable de consulter votre vétérinaire pour un examen approfondi.

Causes pathologiques de bave

Problèmes dentaires chez les chats

Les problèmes dentaires sont l’une des causes les plus courantes de bave chez les chats. Diverses affections dentaires, telles que la gingivite, les abcès ou la maladie parodontale, peuvent provoquer de la douleur et de l’inconfort chez votre chat, ce qui entraîne une bave excessive. Voici quelques explications sur la façon dont les problèmes dentaires peuvent provoquer la bave chez les chats :

Gingivite : c’est une inflammation des gencives causée par l’accumulation de plaque dentaire. Cette inflammation peut provoquer des rougeurs, des saignements et de la douleur autour des dents de votre chat. La douleur et l’inflammation rendent difficile pour le chat de contrôler sa salive, ce qui peut entraîner une bave excessive.

Abcès dentaire : c’est une poche de pus qui se forme autour de la racine d’une dent infectée. Les abcès dentaires sont très douloureux pour les chats et peuvent provoquer un gonflement et une inflammation dans la bouche. La douleur et la pression exercées par l’abcès peuvent rendre difficile pour le chat de fermer complètement sa bouche et de contrôler sa salive, ce qui provoque la bave.

Maladie parodontale :c’est une affection qui affecte les tissus de soutien des dents, comme les gencives, les ligaments et l’os alvéolaire. La maladie parodontale peut provoquer des douleurs, des saignements, une mauvaise haleine et, dans les cas graves, la perte des dents. La douleur et l’inflammation associées à cette maladie peuvent entraîner une bave excessive chez les chats.

Fractures dentaires : Les chats peuvent également baver à cause de dents cassées ou fissurées. Les fractures dentaires peuvent exposer la pulpe dentaire sensible et provoquer une douleur intense. La douleur peut rendre difficile pour le chat de contrôler sa salive, entraînant une bave excessive.

En cas de problèmes dentaires, il est essentiel de consulter un vétérinaire pour un examen et un traitement appropriés. Les soins dentaires préventifs, tels que le brossage régulier des dents et les examens vétérinaires, peuvent également aider à prévenir les problèmes dentaires et la bave excessive chez votre chat.

PromoMeilleure Vente n° 1
BEAPHAR – 2 Brosse à dents doigtier pour chien et chat – Douce et souple – Pratique et facile à utiliser – Nettoyage complet, précis et efficace – N’abîme pas les gencives
  • PRÉSERVEZ LES DENTS DE VOTRE ANIMAL : Pratique et facile à utiliser, la brosse à dents doigtier est idéale pour brosser les dents des chiens et des chats avec efficacité et précision
  • UNE MEILLEURE SANTÉ BUCCO-DENTAIRE : Le brossage des dents du chat et du chien permet de lutter contre la mauvaise haleine et la formation de la plaque dentaire par son action mécanique
  • UTILISATION : Déposez une noix de dentifrice sur la brosse à dents doigtier puis brossez les canines, les molaires et enfin les incisives Idéal pour habituer l’animal aux soins dentaires
Meilleure Vente n° 2
Trixie 25620 Kit d’entretien à Dents, Chat, 1 Set
  • Pour chat
  • Pour les soins de chat complète de dents
  • Contenu de landapos;emballage : dentifrice avec arôme Fromage (50 g), deux brosses à dents à trois têtes différentes

Corps étrangers dans la bouche 

Les corps étrangers sont des objets qui ne font pas partie du corps de l’animal mais qui peuvent se retrouver coincés dans diverses parties de l’organisme, comme la bouche, la gorge ou l’estomac. Chez les chats, la présence d’un corps étranger dans la bouche ou la gorge peut provoquer une bave excessive. Voici quelques explications sur la manière dont les corps étrangers peuvent causer la bave chez les chats: 

Irritation et inconfort : Un corps étranger dans la bouche ou la gorge d’un chat peut provoquer une irritation et un inconfort importants. Cela peut inclure des objets tels que des bouts de fil, des os, des morceaux de plastique ou même des épines de plantes. L’inconfort causé par l’objet incite le chat à produire plus de salive pour tenter de l’éliminer, entraînant une bave excessive.

Réflexe nauséeux : Lorsqu’un corps étranger est coincé dans la gorge d’un chat, il peut déclencher un réflexe nauséeux, qui stimule la production de salive. Ce réflexe est un mécanisme de défense naturel pour tenter d’éliminer l’objet coincé en provoquant un mouvement de vomissement ou en augmentant la production de salive.

Difficulté à avaler : Un corps étranger coincé dans la bouche ou la gorge d’un chat peut rendre difficile pour l’animal d’avaler correctement sa salive, sa nourriture ou son eau. Cette difficulté à avaler peut provoquer une accumulation de salive dans la bouche du chat, qui finit par déborder et provoquer une bave excessive.

Infection et inflammation : Si un corps étranger reste coincé dans la bouche ou la gorge d’un chat pendant une période prolongée, il peut provoquer une infection ou une inflammation. Ces complications peuvent aggraver l’inconfort et la douleur pour le chat, ce qui peut entraîner une bave encore plus importante.

Si vous soupçonnez que votre chat a un corps étranger coincé dans sa bouche ou sa gorge, il est essentiel de consulter un vétérinaire immédiatement. Le vétérinaire pourra examiner votre chat et retirer l’objet en toute sécurité. Ne tentez pas de retirer un corps étranger par vous-même, car cela pourrait causer davantage de douleur ou de blessures à votre chat.

Infections et inflammations de la bouche provoquant la bave chez les chats

Les infections et inflammations de la bouche sont des problèmes de santé courants chez les chats qui peuvent provoquer une bave excessive.

Stomatite : La stomatite est une inflammation sévère et douloureuse de la muqueuse buccale, souvent associée à des infections virales, bactériennes ou fongiques. Cette inflammation provoque des douleurs et des difficultés à manger et à avaler, ce qui peut entraîner une bave excessive. La salive produite en excès peut également avoir un rôle protecteur, aidant à nettoyer la bouche et à soulager la douleur et l’inflammation.

Infections virales : Certaines infections virales, comme le calicivirus félin et l’herpèsvirus félin, peuvent provoquer des ulcères et des inflammations dans la bouche des chats. Ces lésions buccales sont douloureuses et peuvent entraîner une production accrue de salive pour tenter de soulager l’inconfort et nettoyer les ulcères.

Infections bactériennes : Les infections bactériennes de la bouche, comme les infections des gencives, des glandes salivaires ou des tissus mous, peuvent également provoquer des douleurs et des inflammations. La bave excessive peut être une réponse à la douleur et à l’inconfort, ainsi qu’une tentative d’éliminer les bactéries de la bouche par la production de salive.

Infections fongiques : Les infections fongiques, telles que la candidose, peuvent également provoquer des lésions buccales et une inflammation chez les chats. Les chats atteints d’une infection fongique de la bouche peuvent baver en raison de la douleur et de l’inconfort causés par les lésions, ainsi que pour tenter d’éliminer les champignons de leur bouche.

Réaction allergique : Une réaction allergique à un aliment, un médicament ou une substance environnementale peut provoquer une inflammation et une irritation de la bouche chez un chat. La bave excessive peut être une réponse à l’inconfort causé par l’inflammation et une tentative de nettoyer la bouche pour éliminer l’allergène.

Si vous soupçonnez que votre chat souffre d’une infection ou d’une inflammation de la bouche, il est important de consulter un vétérinaire pour un diagnostic et un traitement appropriés

Maladies systémiques provoquant la bave chez les chats

Les maladies systémiques sont des affections qui affectent l’ensemble du corps ou plusieurs organes en même temps. Certaines de ces maladies peuvent provoquer une bave excessive chez les chats, soit directement en affectant la bouche et la production de salive, soit indirectement en provoquant des problèmes secondaires. 

Insuffisance rénale chronique : L’insuffisance rénale chronique est une affection courante chez les chats âgés, où les reins perdent progressivement leur capacité à fonctionner correctement. Les chats atteints d’insuffisance rénale peuvent présenter une bave excessive en raison de l’accumulation de toxines dans leur corps qui ne sont pas correctement éliminées par les reins. Ces toxines peuvent provoquer une irritation et une ulcération de la muqueuse buccale, entraînant une hypersalivation.

Diabète sucré : Le diabète sucré est une affection qui affecte la capacité du corps à réguler le taux de sucre dans le sang. Les chats diabétiques peuvent développer une bave excessive en raison de complications liées à leur maladie, comme la déshydratation, les infections buccales ou les troubles neurologiques. Ces complications peuvent provoquer une irritation et une inflammation de la bouche, ainsi qu’une production accrue de salive.

Hyperthyroïdie : L’hyperthyroïdie est une affection qui se caractérise par une production excessive d’hormones thyroïdiennes. Cette maladie peut provoquer une variété de symptômes chez les chats, dont certains peuvent entraîner une bave excessive. Par exemple, l’hyperthyroïdie peut provoquer des nausées, des ulcères buccaux ou des troubles du comportement, qui peuvent tous contribuer à une production excessive de salive.

Troubles neurologiques : Les troubles neurologiques, tels que les tumeurs cérébrales, les accidents vasculaires cérébraux ou les maladies dégénératives, peuvent affecter la capacité d’un chat à contrôler sa production de salive et ses muscles buccaux. Les chats atteints de troubles neurologiques peuvent présenter une bave excessive en raison de problèmes de coordination et de contrôle musculaire, ainsi que de troubles du comportement qui les amènent à lécher ou à mâcher de manière inappropriée.

Si vous soupçonnez que la bave excessive de votre chat est due à une maladie systémique, il est important de consulter un vétérinaire pour un examen et un diagnostic approfondis. 

chat qui bave mousse

 Intoxications provoquant la bave chez les chats

Les intoxications sont un problème courant chez les chats, qui peuvent être exposés accidentellement à diverses substances toxiques présentes dans leur environnement. Les intoxications peuvent provoquer une bave excessive chez les chats en raison de l’irritation et de l’inconfort qu’elles causent, ainsi que des réponses physiologiques aux toxines. 

Irritation chimique : Les chats peuvent être exposés à des substances chimiques irritantes, telles que des produits de nettoyage, des pesticides, des détergents ou des antigel. Lorsqu’un chat ingère ou entre en contact avec ces substances, elles peuvent provoquer une irritation et des brûlures chimiques dans la bouche, la gorge ou l’estomac, entraînant une bave excessive.

Toxines végétales : Certaines plantes sont toxiques pour les chats et peuvent provoquer des symptômes d’intoxication s’ils sont ingérés. Par exemple, le lys, le philodendron et le dieffenbachia sont des plantes courantes qui peuvent provoquer une irritation buccale, des difficultés à avaler et une bave excessive chez les chats.

Médicaments humains : Les médicaments humains, comme les analgésiques, les anti-inflammatoires ou les antidépresseurs, peuvent être dangereux pour les chats s’ils sont ingérés accidentellement. 

Les symptômes d’intoxication peuvent inclure une bave excessive, une léthargie, des vomissements et des troubles neurologiques.

Ingestion de venin : Les chats peuvent également être exposés à des substances toxiques en étant mordus ou piqués par des animaux venimeux, comme des serpents, des araignées ou des insectes. Les symptômes d’intoxication peuvent inclure une bave excessive, un gonflement localisé, de la douleur et des troubles neurologiques.’

Réponse nauséeuse : L’ingestion de substances toxiques peut provoquer des nausées chez les chats, ce qui stimule la production de salive. Cette réaction nauséeuse est un mécanisme de défense naturel qui aide à protéger l’organisme en provoquant des vomissements ou en augmentant la production de salive pour diluer et éliminer les toxines.

Si vous soupçonnez que votre chat a été exposé à une substance toxique, il est crucial de consulter immédiatement un vétérinaire. Le traitement dépendra de la nature de la toxine et de la gravité de l’intoxication. Les mesures d’urgence peuvent inclure l’administration d’antidotes, la décontamination (comme faire vomir le chat ou lui donner du charbon actif), ainsi que des soins de soutien pour traiter les symptômes et aider à la récupération.

Stress et anxiété 

Le stress et l’anxiété peuvent également provoquer la bave chez les chats. Les chats sont des animaux sensibles, et des changements dans leur environnement ou des situations stressantes peuvent avoir un impact sur leur bien-être mental et physique. 

Réponse physiologique au stress : Lorsqu’un chat est stressé ou anxieux, son corps produit des hormones de stress, comme le cortisol et l’adrénaline. Ces hormones peuvent provoquer des réactions physiologiques, y compris une augmentation de la production de salive. La bave peut être un signe que le chat ressent un stress important et a du mal à se calmer.

Comportements de léchage compulsifs : Les chats peuvent développer des comportements compulsifs en réponse au stress ou à l’anxiété, tels que le léchage excessif d’eux-mêmes ou de surfaces autour d’eux. Ce léchage constant peut stimuler la production de salive et entraîner une bave excessive.

Nausées induites par le stress : Le stress et l’anxiété peuvent également provoquer des nausées chez certains chats. Les nausées stimulent la production de salive, ce qui peut entraîner une bave excessive. Les chats qui souffrent de stress chronique peuvent être plus sensibles aux nausées et à la bave liées au stress.

Hypersalivation psychogène : L’hypersalivation psychogène est un phénomène qui se produit lorsque le stress ou l’anxiété provoquent une production excessive de salive sans cause médicale sous-jacente. Les chats qui souffrent d’hypersalivation psychogène peuvent baver lorsqu’ils sont confrontés à des situations stressantes, comme un voyage chez le vétérinaire ou l’introduction d’un nouvel animal dans leur environnement.

Si vous pensez que le stress ou l’anxiété sont à l’origine de la bave excessive de votre chat, il est important de travailler avec un vétérinaire ou un comportementaliste animalier pour identifier les facteurs de stress et mettre en place des stratégies d’atténuation. Cela peut inclure des modifications de l’environnement, des thérapies comportementales, des phéromones apaisantes ou, dans certains cas, des médicaments pour aider à gérer l’anxiété.

PromoMeilleure Vente n° 1
BEAPHAR – NO STRESS – Diffuseur électrique calmant à la Valériane pour chat – Réduit le stress et les problèmes comportementaux sans dépendance ni somnolence – 1 prise + 1 recharge 30ml – 4 semaines
  • CALME LE STRESS DU CHAT : À base d’extraits naturels de Valériane, le diffuseur électrique NO STRESS de Beaphar aide à apaiser l’animal et à limiter ses troubles du comportement.
  • RÈGLE LES PROBLÈMES COMPORTEMENTAUX : Ce diffuseur No stress aide à réduire l’anxiété et les comportements indésirables : griffades, miaulements excessifs, marquages urinaires, tendance à se cacher.
  • UTILISATION : Laissez le diffuseur branché en continu dans la pièce où le chat passe le plus de temps. Prêt à l’emploi; il couvre une surface jusqu’à 70 m², renouveler la recharge tous les 30 jours.
PromoMeilleure Vente n° 2
Rescue Pets Compte-Gouttes, La sérénité à portée pour nos animaux de compagnie, Vegan, Complément alimentaire pour animaux de compagnie, 1 Flacon Compte Gouttes, Jaune, 10ml
  • RESCUE PETS est le petit coup de pouce qui accompagne votre animal de compagnie dans toutes les situations
  • Voyage, toilettage, feux d’artifice, consultation chez le vétérinaire : pensez à RESCUE PETS
  • RESCUE PETS est un mélange sans alcool de 5 Fleurs de Bach Original : Star of Bethlehem (Réconfort), Rock Rose (Courage), Cherry Plum (Maîtrise), Impatiens (impatience), Clematis (attention)
Meilleure Vente n° 3
FELIWAY Optimum – Anti-Stress pour Chat – Complexe de phéromones apaisantes pour Une sérénité renforcée – kit Complet 30 Jours
  • 😸 Réduit les principaux signes de stress : marquage urinaire, griffades sur le mobilier, réactions de peur, conflits et tensions entre chats, léchage excessif, perte d’appétit.
  • 👨‍⚕️Efficacité scientifiquement démontrée
  • ❤️ Approuvé par 93% des utilisateurs

Comment identifier le problème chez un chat qui bave ?

Examen physique par un vétérinaire

Lorsque vous emmenez votre chat chez le vétérinaire en raison d’ une bave excessive, la première étape du diagnostic est généralement un examen physique complet. L’examen physique permet au vétérinaire d’évaluer la santé générale de votre chat et de rechercher des signes de problèmes de santé sous-jacents qui pourraient être à l’origine de la bave. 

Voici quelques éléments clés de l’examen physique chez les chats :

Observation générale : Le vétérinaire commencera par observer l’apparence générale, le comportement et la posture de votre chat. Il cherchera des signes de détresse, de douleur ou d’anxiété, et évaluera si votre chat est alerte et réactif.

Examen de la tête et de la bouche : Le vétérinaire examinera attentivement la tête de votre chat, en portant une attention particulière à la bouche, aux yeux, aux oreilles et au nez. Il vérifiera la présence de rougeurs, de gonflements, d’ulcères, de masses ou de corps étrangers dans la bouche de votre chat. Il examinera également les dents et les gencives de votre chat pour détecter les signes de maladies dentaires, telles que la gingivite ou les abcès.

Palpation des ganglions lymphatiques et des glandes salivaires : Le vétérinaire palpera les ganglions lymphatiques et les glandes salivaires de votre chat pour détecter les signes d’inflammation, d’infection ou de tumeurs.

Auscultation du cœur et des poumons : Le vétérinaire utilisera un stéthoscope pour écouter le cœur et les poumons de votre chat, à la recherche de signes d’anomalies cardiaques, respiratoires ou circulatoires.

Examen de l’abdomen : Le vétérinaire palpera l’abdomen de votre chat pour détecter la présence de masses, de distensions, de douleurs ou de tout autre signe de problèmes internes.

Examen des pattes et des articulations : Le vétérinaire vérifiera les pattes et les articulations de votre chat pour détecter les signes d’enflure, de douleur ou de déformation.

Évaluation du poids et de l’état corporel : Le vétérinaire évaluera le poids et l’état corporel de votre chat pour déterminer si votre chat est en surpoids, en sous-poids ou dans un état de santé optimal.

Si l’examen physique ne permet pas de déterminer la cause de la bave, le vétérinaire peut recommander des tests supplémentaires ( voir plus bas)

Observer le comportement

En plus de l’examen physique, il est important pour le vétérinaire d’observer le comportement de votre chat afin d’évaluer son état général de santé et de détecter d’éventuelles causes de la bave liées au comportement. L’observation du comportement du chat peut aider le vétérinaire à déterminer si la bave est due à des facteurs émotionnels ou environnementaux, ou si elle est le résultat d’un problème de santé sous-jacent. 

Interactions avec l’environnement : Le vétérinaire peut vous fournir un questionnaire ou mieux se rendre au domicile pour observer comment votre chat interagit avec son environnement, notamment en ce qui concerne la propreté, la nourriture et l’eau, les zones de repos et les stimuli environnementaux (comme les bruits, les odeurs et les autres animaux). Cela peut aider à déterminer si la bave est liée à des facteurs environnementaux, tels que des allergènes, des produits chimiques irritants ou des situations stressantes.

Interactions avec les personnes et les autres animaux : on observera également comment votre chat interagit avec vous, les membres de votre famille et les autres animaux présents dans le foyer. Cela peut aider à déterminer si la bave est liée à des facteurs émotionnels, tels que l’anxiété, la peur ou le stress causés par des situations sociales.

Comportement alimentaire : Le vétérinaire analysera le comportement alimentaire de votre chat, y compris la façon dont il mâche et avale, et s’il montre des signes de douleur ou d’inconfort pendant qu’il mange. Cela peut indiquer la présence de problèmes dentaires, d’infections ou d’inflammations dans la bouche, ou d’autres problèmes de santé qui pourraient provoquer la bave.

Toilettage et comportement de léchage : Le vétérinaire se renseignera aussi sur le comportement de toilettage et de léchage de votre chat. Un toilettage excessif, un léchage compulsif ou des signes de douleur pendant le toilettage peuvent indiquer la présence de problèmes de peau, d’allergies, de parasites ou d’autres problèmes de santé qui pourraient provoquer la bave.

Signes de stress et d’anxiété : Le vétérinaire cherchera des signes de stress et d’anxiété chez votre chat, comme l’agitation, la vocalisation excessive, la fuite, l’agressivité ou d’autres comportements inhabituels. Ces signes peuvent indiquer que la bave est liée à des problèmes émotionnels plutôt qu’à des problèmes de santé physique.

En combinant les observations du comportement avec les résultats de l’examen physique, le vétérinaire pourra déterminer la cause sous-jacente de la bave chez votre chat et vous proposer des recommandations pour un traitement approprié ou des modifications de l’environnement qui pourraient aider à résoudre le problème.

Tests supplémentaires 

Si l’examen physique ne permet pas d’identifier la cause de la bave, des tests supplémentaires peuvent être nécessaires pour établir un diagnostic précis. 

Analyses sanguines : Des analyses sanguines, telles qu’un hémogramme complet (CBC) et un profil biochimique, peuvent être effectuées pour évaluer la santé globale de votre chat et vérifier la présence de signes d’infection, d’inflammation ou de maladies systémiques, comme l’insuffisance rénale ou l’hyperthyroïdie.

Radiographies : Des radiographies de la tête, du cou et de la cavité buccale peuvent être effectuées pour vérifier la présence de problèmes dentaires, de corps étrangers, de masses ou d’autres anomalies structurelles qui pourraient provoquer la bave.

Examen dentaire sous anesthésie : Un examen dentaire complet sous anesthésie peut être nécessaire pour évaluer en détail l’état des dents et des gencives de votre chat. Cela permet au vétérinaire de repérer les affections dentaires cachées, telles que les fractures, les abcès ou la réabsorption dentaire.

Cytologie et biopsie : Si des lésions ou des masses sont présentes dans la bouche de votre chat, des échantillons de cellules (cytologie) ou de tissus (biopsie) peuvent être prélevés pour analyse. Cela permet de déterminer si les lésions sont bénignes ou malignes et d’identifier les infections ou les inflammations sous-jacentes.

Tests de détection des toxines : Si l’on soupçonne une intoxication, des tests spécifiques peuvent être effectués pour détecter la présence de toxines ou de métaux lourds dans le sang ou les tissus de votre chat. Ces tests peuvent aider à confirmer un diagnostic d’intoxication et à guider le traitement approprié.

Examen neurologique : Si des problèmes neurologiques sont suspectés, un examen neurologique approfondi peut être effectué pour évaluer les réflexes, la coordination et les fonctions sensorielles de votre chat. Des tests d’imagerie avancée, comme l’IRM ou la tomodensitométrie, peuvent également être utilisés pour visualiser le cerveau et les structures nerveuses.

En fonction des résultats de ces tests, votre vétérinaire pourra établir un diagnostic précis et recommander un traitement adapté à la cause spécifique de la bave chez votre chat. Il est essentiel de travailler en étroite collaboration avec votre vétérinaire pour assurer le bien-être et la santé de votre animal de compagnie.

Solutions pour soigner un chat qui bave

 Traitements médicaux

Selon la cause de la bave, votre vétérinaire peut recommander divers traitements médicaux pour aider votre chat. Voici quelques options possibles :

Antibiotiques 

Lorsque la cause de la bave chez un chat est une infection, les antibiotiques peuvent être un moyen efficace de traiter le problème. Voici comment les antibiotiques peuvent aider et les aspects importants à prendre en compte lors de l’administration d’antibiotiques à un chat qui bave :

  1. Élimination des bactéries responsables de l’infection : Les antibiotiques sont des médicaments conçus pour tuer ou inhiber la croissance des bactéries. Lorsqu’un chat présente une infection bactérienne, comme une infection dentaire, une gingivite ou une inflammation de la bouche, les antibiotiques peuvent cibler les bactéries responsables de l’infection et les éliminer, ce qui permet au chat de guérir.
  2. Soulagement de la douleur et de l’inflammation : En éliminant l’infection bactérienne, les antibiotiques peuvent également aider à réduire la douleur et l’inflammation associées à l’infection. Cela peut contribuer à soulager l’inconfort de votre chat et, par conséquent, à réduire la bave.
  3. Prévention des complications : Les infections bactériennes non traitées peuvent entraîner des complications graves, telles que des abcès, des infections osseuses ou la propagation de l’infection à d’autres parties du corps. Les antibiotiques permettent de traiter efficacement l’infection et de prévenir ces complications potentielles.

Voici quelques types d’antibiotiques qui peuvent être utilisés pour traiter les infections dentaires chez les chats :

  1. Amoxicilline : L’amoxicilline est un antibiotique de la famille des pénicillines et est souvent utilisée pour traiter les infections dentaires chez les chats. Elle est efficace contre un large éventail de bactéries et est généralement bien tolérée par les chats.
  2. Clindamycine : La clindamycine est un autre antibiotique couramment utilisé pour traiter les infections dentaires chez les chats. Elle appartient à la famille des lincosamides et est efficace contre un large éventail de bactéries, y compris celles responsables des infections dentaires et des abcès.
  3. Métronidazole : Le métronidazole est un antibiotique de la famille des nitroimidazoles et est parfois utilisé pour traiter les infections dentaires chez les chats, en particulier celles causées par des bactéries anaérobies. Le métronidazole peut également être utilisé en association avec d’autres antibiotiques pour une couverture plus large.
  4. Céphalosporines : Les céphalosporines, comme la céfalexine et la céfazoline, sont une autre famille d’antibiotiques qui peuvent être utilisées pour traiter les infections dentaires chez les chats. Elles sont généralement efficaces contre un large éventail de bactéries et sont parfois utilisées en association avec d’autres antibiotiques pour une couverture plus large.
  5. La combinaison spiramycine + métronidazole (stomorgyl*,spizobactin*) est utilisée pour traiter certaines infections dentaires chez les animaux de compagnie.. La spiramycine est un antibiotique de la famille des macrolides qui est efficace contre un large éventail de bactéries aérobies, tandis que le métronidazole, comme mentionné précédemment, est particulièrement efficace contre les bactéries anaérobies.La spiramycine est connue pour être bien concentrée dans la salive.

    Il est essentiel de suivre les recommandations de votre vétérinaire concernant l’administration d’antibiotiques à votre chat. Cela inclut la durée du traitement, la posologie et le moment de l’administration des médicaments. Ne pas suivre les instructions du vétérinaire peut entraîner une guérison incomplète de l’infection et favoriser la résistance aux antibiotiques.

    Comme pour tout médicament, les antibiotiques peuvent provoquer des effets secondaires chez certains chats. Il est important de surveiller votre chat pendant qu’il prend des antibiotiques et d’informer votre vétérinaire si vous remarquez des effets indésirables, tels que des vomissements, de la diarrhée ou une perte d’appétit.

    Anti-inflammatoires : 

    1. Réduction de l’inflammation : Les médicaments anti-inflammatoires agissent en inhibant les enzymes et les substances chimiques dans le corps responsables de l’inflammation. En réduisant l’inflammation, les anti-inflammatoires peuvent soulager la douleur et l’inconfort associés aux problèmes dentaires et aux infections buccales, ce qui peut contribuer à diminuer la bave chez les chats.
    2. Types d’anti-inflammatoires : Il existe différents types d’anti-inflammatoires qui peuvent être utilisés pour traiter les chats qui bavent en raison de problèmes dentaires ou d’infections. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), tels que le méloxicam, sont couramment utilisés pour traiter l’inflammation et la douleur chez les chats. D’autres médicaments, tels que les corticostéroïdes, peuvent également être prescrits pour réduire l’inflammation dans certaines situations.

    Comme pour tout médicament, les anti-inflammatoires peuvent provoquer des effets secondaires chez certains chats. Les effets indésirables courants des AINS incluent des troubles gastro-intestinaux tels que des vomissements, de la diarrhée et une perte d’appétit. Les corticostéroïdes peuvent provoquer des effets secondaires tels que l’augmentation de la soif, de la miction et de l’appétit. Surveillez attentivement votre chat pendant qu’il prend des anti-inflammatoires et informez votre vétérinaire si vous remarquez des effets indésirables.

    Il est important de suivre les recommandations du vétérinaire concernant l’utilisation d’anti-inflammatoires et de surveiller l’état de votre chat. Si votre chat ne montre pas d’amélioration ou si les effets secondaires deviennent problématiques, votre vétérinaire peut ajuster la posologie ou changer de médicament.

    Traitement des maladies systémiques 

    Si la bave est causée par une maladie systémique, un traitement spécifique à cette maladie sera nécessaire, comme un régime spécial pour l’insuffisance rénale ou des médicaments pour le diabète.

    Élimination des corps étrangers 

    L’élimination des corps étrangers est une étape cruciale dans le traitement d’un chat qui bave en raison de la présence d’un objet indésirable dans sa bouche ou sa gorge. 

    Voici comment procéder et les précautions à prendre pour assurer la sécurité et le confort de votre chat :

    1.Le vétérinaire examinera la bouche, la gorge et, si nécessaire, d’autres parties du corps de votre chat pour déterminer la présence d’un corps étranger. Des radiographies ou d’autres examens d’imagerie peuvent être nécessaires pour confirmer la présence et la localisation de l’objet.

    2.Les méthodes d’élimination des corps étrangers dépendront de la taille, de la forme et de la localisation de l’objet. Dans certains cas, le vétérinaire pourra retirer l’objet à l’aide d’une pince ou d’un autre instrument, sous anesthésie locale ou générale. Dans d’autres situations, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour retirer l’objet en toute sécurité.

    3.Une fois le corps étranger retiré, le vétérinaire évaluera l’état de la bouche et de la gorge de votre chat pour déterminer si des soins supplémentaires sont nécessaires. Des antibiotiques ou des anti-inflammatoires peuvent être prescrits pour prévenir les infections et réduire l’inflammation. 

    Pour prévenir la récurrence de problèmes liés aux corps étrangers, surveillez attentivement l’environnement de votre chat et éliminez les petits objets susceptibles d’être ingérés. Fournissez à votre chat des jouets et des objets de mastication adaptés à sa taille et à sa force.

    Traitement des intoxications 

    1. Identification de la substance toxique : Si vous soupçonnez que votre chat a ingéré une substance toxique, essayez d’identifier la substance en question. Les informations sur la substance aideront le vétérinaire à déterminer le traitement approprié pour votre chat. Les substances toxiques courantes incluent les produits ménagers, les plantes, les médicaments humains et certains aliments.
    2. Consultation chez un vétérinaire : Si vous pensez que votre chat a été exposé à une substance toxique, contactez immédiatement votre vétérinaire ou un centre antipoison pour animaux. Ils vous donneront des conseils sur la marche à suivre et vous informeront si vous devez emmener votre chat chez le vétérinaire.
    3. Stabilisation et décontamination : Le vétérinaire commencera par stabiliser votre chat en fonction de la gravité de l’intoxication. La décontamination peut impliquer de faire vomir votre chat, d’administrer du charbon activé pour empêcher l’absorption de la toxine dans le système, ou de laver la peau et les yeux en cas de contact avec une substance irritante.
    4. Traitement spécifique : Le traitement de l’intoxication dépendra de la substance ingérée. Dans certains cas, des antidotes spécifiques sont disponibles pour contrer les effets d’une toxine. Dans d’autres situations, le traitement sera symptomatique, visant à gérer les effets de la toxine sur le corps de votre chat et à soutenir ses fonctions vitales jusqu’à ce qu’il se rétablisse.

    Pour prévenir les futures intoxications, assurez-vous de ranger les substances toxiques hors de portée de votre chat et de vérifier que les plantes et les aliments accessibles à votre animal sont sans danger pour lui. Soyez vigilant et informez-vous sur les substances potentiellement dangereuses pour les chats.

    Mesures préventives 

    En plus des traitements médicaux, vous pouvez également prendre des mesures à domicile pour prévenir votre chat qui bave :

    Hygiène bucco-dentaire 

    L’hygiène bucco-dentaire est une mesure préventive essentielle pour éviter que votre chat ne souffre de problèmes dentaires et ne bave.

     Voici quelques conseils pour maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire chez votre chat et prévenir les problèmes de santé qui peuvent entraîner la bave :

    1. Brossage des dents : Brossez régulièrement les dents de votre chat à l’aide d’une brosse à dents spécialement conçue pour les animaux et d’un dentifrice adapté aux chats. Le brossage permet de réduire l’accumulation de plaque et de tartre, qui peut causer des problèmes dentaires et de la bave. Idéalement, vous devriez brosser les dents de votre chat quotidiennement ou au moins quelques fois par semaine.
    2. Examen des dents et des gencives : Inspectez régulièrement la bouche de votre chat pour détecter des signes de problèmes dentaires, tels que des gencives rouges, enflées ou saignantes, des dents cassées ou décolorées, ou une mauvaise haleine. Si vous remarquez l’un de ces signes, consultez un vétérinaire pour un examen approfondi.
    3. Alimentation et friandises pour la santé dentaire : Fournissez à votre chat une alimentation équilibrée et des friandises spécialement conçues pour favoriser la santé dentaire. Certaines croquettes et friandises pour chats sont spécifiquement formulées pour aider à réduire la plaque et le tartre. 
    4. Visites régulières chez le vétérinaire: Emmenez votre chat chez le vétérinaire pour des examens dentaires réguliers, au moins une fois par an. Le vétérinaire pourra évaluer la santé bucco-dentaire de votre chat et effectuer un détartrage et un polissage des dents si nécessaire.
    5. Jouets à mâcher : Offrez à votre chat des jouets à mâcher conçus pour favoriser la santé dentaire. Ces jouets peuvent aider à éliminer la plaque et le tartre et à masser les gencives, contribuant ainsi à prévenir les problèmes dentaires.

    Hydratation : Assurez-vous que votre chat a toujours accès à de l’eau fraîche et propre. Une bonne hydratation aide à maintenir la production de salive, ce qui peut contribuer à la santé dentaire en éliminant les bactéries et les débris alimentaires de la bouche.

    PromoMeilleure Vente n° 1
    Vetocanis | Dentactiv | Stick Dentaire Chat | Friandises pour Chat | Hygiène et Santé du Chat | Riche en Viande & poisson| 55% Poulet 26% Saumon | Recommandé par les Vétérinaires | Système anti-plaque
    • [Stick dentaire pour chat] Vetocanis vous présente Dentactiv, un accessoire pour l’hygiène dentaire sous forme de friandises pour chat. Ce produit Vetocanis chat est efficace et reconnu pour les besoins physiologiques de votre animal. Cet accessoire pour l’hygiène et santé du chat est destiné à tous les types de chat.
    • [Friandises pour chat gourmandes] Le soin dentaire Dentactiv pour l’hygiène et santé du chat nettoie les dents tout en étant gourmand. En effet, ces friandises pour chat au goût saumon sont des sticks de viandes avec les protéine les plus plébiscitées par le chat.
    • [Une formule complète] Dentactiv est un produit Vetocanis chat à la formule unique avec des fibres, et à l’effet abrasif doux pour nettoyer les dents. Ces friandises pour chat ont une texture flexible et gourmande, pour faciliter la prise. Ce stick pour l’hygiène bucco-dentaire ulta appétant est formulé sans céréales, sucres ajoutés ni colorants.
    PromoMeilleure Vente n° 2
    BEAPHAR – Dents Saines, friandises dentaires à la Chlorophylle pour chat – Procure une haleine fraîche – À usage quotidien – Délicieuses friandises quotidiennes – Sachet refermable – 35g
    • HALEINE FRAICHE : Les friandises dentaires de Beaphar contiennent de la chlorophylle procurant une haleine fraîche et participant à l’hygiène bucco-dentaire de votre chat tout en restant délicieuses
    • SACHET REFERMABLE : Les friandises dentaires à la chlorophylle de Beaphar possèdent un sachet refermable avec un zip. Pratique d’utilisation, il permet de garder toute la fraîcheur des friandises
    • CONSEILS D’UTILISATION : Vous pouvez donner à votre chat environ 5 à 10 friandises dentaires par jour. Assurez-vous que votre animal dispose toujours d’eau fraîche et potable
    Meilleure Vente n° 3
    Prozym – Solution Dentaire à diluer pour Chiens et Chats – N°1 chez Les vétérinaires – Haleine fraîche – Anti-tartre – Anti-Plaque – Gencives saines
    • DES INGREDIENTS NATURELLEMENT EFFICACES : contient un actif naturel breveté issu de la rhubarbe dont l’efficacité est scientifiquement prouvée (2) (2) J. Ketzis, 2006
    • ADAPTE A TOUS : Convient aux animaux insuffisants rénaux ou cardiaques grâce à sa faible teneur en sodium
    • SIMPLE D’UTILISATION : goût neutre, 1 bouchon par jour à diluer dans 1L d’eau. Avec bouchon-doseur.

    Réduction du stress 

    Le stress et l’anxiété peuvent provoquer la bave chez les chats. Il est donc essentiel de prendre des mesures pour réduire le stress de votre chat et créer un environnement apaisant pour lui.

    Voici quelques conseils pour minimiser le stress chez votre chat et prévenir la bave liée à l’anxiété :

    1. Environnement sécurisant : Assurez-vous que votre chat dispose d’un espace sûr et confortable pour se détendre. Cela peut inclure un panier douillet, une cachette ou un perchoir en hauteur. Un environnement sûr et calme permettra à votre chat de se sentir en sécurité et de réduire son niveau de stress.
    2. Routine régulière : Les chats sont des créatures d’habitude et apprécient la routine. Essayez de maintenir une routine régulière pour les repas, les sorties, les séances de jeu et les câlins. Une routine prévisible aidera votre chat à se sentir plus en sécurité et à mieux gérer son stress.
    3. Enrichissement de l’environnement : Les chats ont besoin de stimulation physique et mentale pour éviter l’ennui et le stress. Fournissez à votre chat des jouets interactifs, des griffoirs et des perchoirs pour l’encourager à jouer et à explorer. Les séances de jeu régulières permettront également à votre chat de dépenser son énergie et de réduire son stress.
    4. Socialisation et interaction : Les chats ont besoin d’interactions sociales avec leurs propriétaires et, dans certains cas, avec d’autres animaux. Passez du temps chaque jour à câliner, caresser et jouer avec votre chat. Si vous avez plusieurs chats, assurez-vous qu’ils ont la possibilité de socialiser les uns avec les autres et qu’ils disposent de ressources suffisantes (nourriture, litière, perchoirs) pour éviter les conflits et la compétition.
    5. Gestion des changements : Les changements dans l’environnement ou la routine de votre chat peuvent être stressants pour lui. Essayez d’introduire progressivement les changements et de les accompagner d’interactions positives et de renforcement. Par exemple, si vous déménagez ou accueillez un nouvel animal de compagnie, donnez à votre chat le temps de s’adapter à la nouvelle situation.
    6. Consultation chez un vétérinaire : Si votre chat présente des signes de stress persistants ou s’il bave fréquemment en raison de l’anxiété, consultez un vétérinaire. Il pourra évaluer la santé de votre chat et déterminer s’il existe des problèmes de santé sous-jacents qui pourraient contribuer au stress. Le vétérinaire pourra également vous donner des conseils personnalisés pour gérer le stress de votre chat, et dans certains cas, il pourra prescrire des médicaments ou des suppléments pour aider à calmer votre chat.
    7. Thérapies alternatives : Certaines thérapies alternatives, comme les phéromones apaisantes( FELIWAY*), les massages ou la musicothérapie, peuvent être utiles pour réduire le stress chez les chats. Les diffuseurs de phéromones ou les colliers imprégnés de phéromones apaisantes peuvent aider à créer un environnement rassurant pour votre chat. 
    Meilleure Vente n° 1
    FELIWAY Optimum – Anti-Stress pour Chat – Complexe de phéromones apaisantes pour Une sérénité renforcée – 1 Recharge 30 Jours
    • 😸 Réduit les principaux signes de stress : marquage urinaire, griffades sur le mobilier, réactions de peur, conflits et tensions entre chats, léchage excessif, perte d’appétit.
    • 👨‍⚕️Efficacité scientifiquement démontrée
    • ❤️ Approuvé par 93% des utilisateurs
    Meilleure Vente n° 2
    FELIWAY Optimum – Anti-Stress pour Chat – Complexe de phéromones apaisantes pour Une sérénité renforcée – kit Complet 30 Jours
    • 😸 Réduit les principaux signes de stress : marquage urinaire, griffades sur le mobilier, réactions de peur, conflits et tensions entre chats, léchage excessif, perte d’appétit.
    • 👨‍⚕️Efficacité scientifiquement démontrée
    • ❤️ Approuvé par 93% des utilisateurs
    Meilleure Vente n° 3
    FELIWAY Classic – Anti-stress pour Chat – Diffuseur + Recharge 48 ml
    • Recharge incluse – durée : 30 jours
    • Elaboré et testé sous contrôle vétérinaire
    • Prêt à l’emploi et facile d’utilisation
    Meilleure Vente n° 4
    FELIWAY Classic – Anti-stress pour Chat – Spray 60 ml
    • 60 ml = 50 utilisations environ pour une durée d’action de 4 à 5 heures
    • Elaboré et testé sous contrôle vétérinaire
    • Prêt à l’emploi et facile d’utilisation
    Meilleure Vente n° 5
    FELIWAY Friends – Anti Conflit pour Chat – Recharge 48 ml
    • Recharge incluse – durée : 30 jours
    • Elaboré et testé sous contrôle vétérinaire
    • Prêt à l’emploi et facile d’utilisation

    Conclusion

    Un chat qui bave peut avoir des causes diverses, allant de comportements normaux à des problèmes de santé sous-jacents. Il est essentiel d’identifier la cause de la bave et de traiter votre chat en conséquence. Consultez toujours un vétérinaire pour un diagnostic précis et des conseils sur le traitement approprié. En suivant ces conseils et en prenant soin de votre chat, vous pourrez l’aider à vivre une vie saine et heureuse.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.