assurance sante animaux de compagnie

Assurance Sante Pour Animaux De Compagnie

 

De plus en plus, je suis interrogé par les propriétaires sur les avantages d’une assurance-santé pour animaux de compagnie.

Généralement, cette question m’est posée, lors d’une consultation, lorsque l’animal est atteint d’une grave maladie ou doit subir une lourde chirurgie.

Dans ce cas-là, je les préviens  que s’assurer pour tenter d’être remboursé pour les frais de soins ou de chirurgie est inutile. C’est trop tard,… aucune compagnie d’assurance ne remboursera ces soins, car un délai de carence n’a pas été respecté.

Les compagnies d’assurance ne sont pas des mécènes, vous le savez bien !

Assurance-santé pour animaux de compagnie : intérêts

Posséder un animal de compagnie implique des obligations pour le propriétaire, notamment de le soigner en cas de maladie ou d’accident.

Mais certains propriétaires n’ont pas anticipé ces frais de vétérinaires et se trouvent alors dans des situations bien embarrassantes.

Désireux de pouvoir assurer les meilleurs soins à leur compagnon, ils sont confrontés à un dilemme : comment payer les frais vétérinaires ? 

Il arrive même des situations où ces propriétaires, incapables d’avoir  une solution financièrement, doivent se résoudre à euthanasier leurs compagnons.

C’est un triste constat, mais le pourcentage d’euthanasie d’animaux de compagnie dû à cette incapacité financière est loin d’être négligeable et source de tensions et culpabilités auprès des propriétaires.

 

Oui, je sais… vous allez me rétorquer que le vétérinaire peut mettre en place des facilités de paiement (paiements en plusieurs fois) et c’est une pratique qui se généralise de plus en plus… Crise économique oblige ?

 

Mais est-ce le rôle du vétérinaire ?…  Face à cette situation, le praticien peut être  partagé d’un côté par le souci de soigner l’animal, car c’est sa vocation primaire et de l’autre côté par la gestion de sa pratique et des réalités économiques qui l’empêchent de travailler gratuitement sous peine de mettre  en difficulté financière son entreprise.

 Un autre souci potentiel lié à cette situation est l’augmentation des impayés malgré les accords.

C’est d’ailleurs la principale raison évoquée par les structures vétérinaires n’acceptant plus le crédit ou des facilités de paiement.

 

Question primordiale avant l’acquisition d’un animal de compagnie

Avant d’acquérir un animal de compagnie, le futur propriétaire  doit  se poser la question suivante, en toute honnêteté : suis-je capable d’assurer financièrement les charges de ce nouveau arrivé ?

Il faut bien évaluer tous les paramètres financiers liés à sa venue : nourriture, accessoires, entretien et soins vétérinaires.

Une solution pour avoir une tranquillité d’esprit en ce qui concerne les soins vétérinaires serait de souscrire à une assurance-santé animale de compagnie.

Pour une somme mensuel allant de 8 à 30 euros (selon la formule choisie) , les frais vétérinaires d’un traitement ou d’une chirurgie peuvent être pris en charge par cette assurance santé.

Il est curieux de constater qu’en France, pays où il y a le plus d’animaux de compagnie par habitant en Europe, seul 3 à 4 % des propriétaires de chiens ou chats ont souscrit à une assurance santé animaux de compagnie.

Alors que dans des pays comme la Grande Bretagne ou la Suède ces taux atteignent respectivement 30 % et 80% !

 

Je vous l’accorde, les tarifs pratiqués par les compagnies dans ces pays sont un peu moins chers par rapport à la France, mais ce n’est pas, à mon sens, la seule raison qui peut expliquer ce pourcentage aussi bas.

 

C’est aussi une question de mentalité et les modalités de fonctionnement de l’assurance-santé pour animaux de compagnie sont souvent méconnues du public français.

Beaucoup de propriétaires  perçoivent  l’assurance santé pour animaux de compagnie pour une arnaque  ou un produit de rentabilité.

Or ce n’est ni l’un, ni l’autre ….  C’est comme une mutuelle ressemblant un peu à la nôtre, à fond perdu  mais qui permet d’être serein financièrement lors de soins ou de chirurgies chez le vétérinaire.

Il faut le percevoir comme un produit de prévention, car il va permettre  un meilleur suivi vétérinaire  pour l’animal assuré.

Pour certains propriétaires, il est parfois difficile de discerner les meilleures formules parmi les différents produits proposés  sur la toile ou chez votre vétérinaire.

Cela demande une étude comparative et nous allons définir les différents critères à étudier avant de  souscrire à une assurance-santé pour animaux de compagnie ainsi que leurs avantages et leurs inconvénients.

Quels sont les critères d’une assurance santé pour animaux de compagnie à étudier

Avant de souscrire à une assurance-santé pour animaux de compagnie, je vous conseille de faire des comparatifs entre les différentes formules proposées par les compagnies d’assurances et de bien vérifier les points suivants :

1) le pourcentage de remboursement des frais médicaux ou chirurgicaux

En fonction de la formule, le taux de remboursement peut varier de 50 à 100 %.

Il est évident que ce sont les formules les plus chères qui donneront le taux maximal.

Soyez attentifs au sujet de ce pourcentage et vérifiez également si ce taux de remboursement ne diminue pas avec l’âge de l’animal.

Par exemple, un chien âgé de plus de 10 ans peut voir ce taux diminué de 80 à 60 %.

2) le montant maximal annuel de remboursement de frais

Les compagnies d’assurance santé pour animaux de compagnie définissent un montant maximal de remboursement  pour un an (365 jours).

Cela peut varier, en fonction de la formule, de 1000 à 2500 euros.

Certaines compagnies d’assurance mettent une limite de remboursement par acte, là aussi soyez attentif sur ce point.

Exemple : si le devis d’une chirurgie, suite à un accident, devait atteindre 1500 euros, il faut s’assurer que la compagnie d’assurance n’a pas mis une limite (1000 euros, par exemple) de remboursement par acte. Dans ce cas-là, 500 euros serait à votre charge.

3) Le montant de la franchise avant chaque remboursement

Certaines compagnies d’assurance imposent une franchise pour chaque remboursement d’acte, ce sera alors un montant qui restera à votre charge.

Cela peut être un % ou une somme en euros. Là aussi notez bien cette somme, car certaines franchises peuvent être importantes !

Mais ils existent des compagnies avec des formules sans franchise sans pour autant être les plus chères.

4) L’âge de l’animal requis pour être assuré

La plupart des compagnies d’assurance santé pour animaux de compagnie imposent un âge minimum ou maximum au moment de la souscription.

Pour le chien, l’âge minimum est de 3 mois et maximum 10 ans.

Pour le chat, l’âge maximum de souscription peut-être plus court : 6 ans !

SI vous souhaitez assurer votre animal de compagnie  en tant que « senior », il est impératif de souscrire cette assurance avant l’âge maximal  imposé par la compagnie.

Les compagnies d’assurance savent très bien qu’avec l’âge, les risques de maladies sont plus élevés, et comme je vous l’ai précisé déjà plus haut, ce ne sont pas des mécènes.

5) En cas de séjour à l’étranger, assuré ou pas ?

SI vous voyagez avec votre animal dans des pays étrangers, assurez-vous que sa police d’assurance santé fonctionnera dans le pays où vous allez séjourner. Ayez cette confirmation écrite par la compagnie ou votre agent.

 

 

6) délai de carence : période d’attente

Un animal assuré n’est pas couvert immédiatement pour ses frais vétérinaires.

Souvent un délai de 30 à 60 jours est imposé par la compagnie, période durant laquelle les frais vétérinaires ne vous seront pas remboursés.

Ce délai a été mis en place pour s’assurer que l’animal était en bonne santé au moment de la souscription.

Certains propriétaires tentent de contourner cette clause en demandant au vétérinaire de trafiquer la date de l’intervention chirurgicale ou du début de la maladie.

Mais les vétérinaires se doivent de rester honnêtes dans leurs déclarations et rédactions de documents, sous peine d’être à leur tour sanctionnés. A chaque demande de ce genre, mon refus est catégorique et sans appel.

7) liste des exclusions : ce qui n’est pas pris en charge

Bien sûr, il existe une liste de maladies ou de chirurgies qui ne seront pas prises en charge par l’assurance santé pour animaux de compagnie, telles que :

– maladies qui auraient pu être évitées par une vaccination.

– maladies dues à des malformations ou affections congénitales.

– certaines chirurgies de convenance auprès de certaines compagnies : stérilisation…

Je vous conseille de bien lire cette clause dans le contrat d’assurance et de bien vous renseigner auprès de votre vétérinaire si vous avez un doute sur  la présence ou pas d’une de ces maladies, auquel cas il sera inutile d’assurer l’animal.

 

8) choix entre la formule simple ou complète (accident ET maladies)

La plupart des compagnies offrent la formule complète (maladie – accident), qui est, certes, la plus chère, mais la plus sécurisante.

Certaines compagnies offrent encore la formule simple (accident) qui a l’avantage d’être moins chère (7 -8 euros par mois) mais qui ne couvre l’animal qu’en cas d’accident uniquement.

C’est souvent à l’occasion d’un accident que les frais vétérinaires peuvent être les plus importants (chirurgie et hospitalisation) , mais certaines maladies chroniques peuvent également occasionner des frais importants et le propriétaire est bien heureux d’avoir cette assurance pour le soulager financièrement  dans ces moments-là.

Assurance santé pour animaux de compagnie : avantages.

Meilleur suivi médical de l’animal assuré

Un animal de compagnie assuré pour les frais vétérinaires permettra de faire un meilleur suivi tant au niveau préventif que curatif.

Un propriétaire d’un animal assuré ira beaucoup plus facilement chez un vétérinaire en cas de problèmes de santé (2 fois plus)

Meilleure qualité de soins de la part des vétérinaires

En cas de problèmes de santé sur un animal assuré, le vétérinaire pourra proposer les meilleurs soins ou actes chirurgicaux, libéré des limites financières du propriétaire.

Mais le praticien se doit de garder une éthique et ne pas abuser de tarifs exagérés sous peine de compromettre la pérennité de ces contrats d’assurance de santé.

Assurance santé pour animaux de compagnie : INCONVENIENTS

Le coût

Assurer son animal de compagnie coute de l’argent, c’est un budget qui doit être étudié et qui devrait, à mon sens, faire partie des réflexions antérieurs  avant d’acquérir un animal de compagnie.

Les propriétaires d’animaux de compagnie  sont de plus en plus soucieux de l’état de santé de leurs animaux de compagnie, pour preuve l’argent dépensé chez les vétérinaires a augmenté de plus de 70 % en 10 ans.

Mais les structures vétérinaires, selon les régions, doivent faire face de plus en plus à des propriétaires qui ont des difficultés financières en cas de traitements lourds ou de chirurgies importantes.

Je suis persuadé que les assurances santé pour animaux de compagnie peuvent être une solution à cette difficulté et c’est pour cette raison que j’encourage les propriétaires à souscrire ce type d’assurance.

Pour cela, il faut que les propriétaires des animaux de compagnie Français aient une autre ouverture d’esprit envers ces produits et les perçoivent différemment.

On trouve normal nos cotisations mensuelles pour assurer nos propres soins de santé, pourquoi ne pas le concevoir pour nos compagnons ?

Mais j’insiste sur la nécessité de bien étudier les différents critères cités plus haut,d’être très vigilant et sachez qu’il existe des bonnes solutions en matière d’assurance-santé pour animaux de compagnie.

N’hésitez pas à comparer les conditions et les tarifs de différentes compagnies et pour vous aider dans cette tâche, vous pouvez remplir ce formulaire qui vous permettra d’avoir, gratuitement et sans engagement, une étude comparative auprès d’une dizaine de compagnies d’assurances proposant une assurance-santé pour animaux de compagnie en France.

Vous verrez par exemple qu’il existe une formule “accident ” pour chiens à un tarif de 7,50 euros par mois, avec un pourcentage de remboursement à 80%, sans franchise et un plafond annuel de 2000 euros !Intéressant,non ?

Il existe même certaines compagnies qui remboursent une partie des vaccins.

Remplissez ce formulaire et vous aurez un comparatif gratuit et sans engagement de plus de 10 compagnies différentes en France ( SantéVet, AssurOpoils ,Animaux Santé,….)

Assurance Sante Pour Animaux De Compagnie

Commentaires Facebook

11 Commentaires

  1. merci pour l info c est vrai qu avec certains cabinets on peut negocier et c est tant mieux mais triste de voir que certains tout en acceptant des delais s arrangent pour que l animal revienne !!!je m explique suite a un grave accident de voiture nous avons du faire amputer notre petite chatte de son anterieur gauche mais le vet n a pas assez coupé l os aussi la peau n arrivait pas a cicatriser et nous avons du la ramener 3 fois en desespoir de cause je suis allée dans un autre cabinet elle a ete reoperee et bien cette fois et la les bords n ont pas cédés et ça a bien cicatrisé!il faut tjs se mefier je pensais que ce vet aimait les animaux qu est ce qu il a pu la faire souffrir…………………..!

  2. Bonjour, oui l'assurance est très importante.A titre d'exemple pas plus tard que lundi pendant une promenade avec Ingel , j'ai remarqué qu'il portait anormalement l'oreille droite et secouait fortement la tête.J'ai contacté mon vétérinaire puis il s'est avéré qu'Ingel avait un épillet profondément dans le canal auditif.Heureusement que l'on a agit rapidement, anesthésie puis extraction de l'épillet puis gouttes dans l'oreille matin et soir pendant 6 jours contre toutes infections éventuelles.Coût plus de 207 euros mais prise en charge par assurance à hauteur de 80 %.Cela fait plus de 20 ans que j'ai des chiens et c'est la première fois que cela arrive.Sincèrement selon moi il est indispensable d'assurer l'animal au m^me titre que cela doit se faire pour l'humain.

  3. Bonjour, je vous avais contacté pour ma chienne Chance qui avait eu un traitement pour une grossesse nerveuse qui portait question, alors quelle n'était pas gestante, le vétérinaire lui avait fait un traitement pour avortement pour l'instant à se sujet rien de nouveau. mais pour ces douleurs articulaires arthrose, elle geint souvent, j'ai acheté de l'harpagophytum procumbens, en gouttes, en flacon de 125 ml, avec pompe doseuse: ma question est, puis je lui diluer dans l'eau dans une pipette et lui faire avaler, sans crainte de la rendre malade, elle fait 56kg, la pression sur la pompe doseuse est de 50 gouttes, si oui il faut combien de gouttes, et combien de fois par jour, je pense quelle se laissera faire, car quand elle prend un médicament, elle à une récompense. Mais vous qu'en pensez vous, car j'avoue que la solution pour moi serait idéal, car du fait de son poids les traitements reviennent beaucoup trop chère, mais je voudrais la soulager, son premier traitement, qui au poids nous revenait beaucoup trop chère (previxoc) un nom comme ça. J'ai bien vu votre document sur l'assurance santé des animaux, malgré tout, nous ne pouvons assurer, tout nos animaux, i chienne, 2 chattes, nous faisons face, au moment difficile, car, nous n'avons pas les moyens, vu notre petite retraite de les assuré. Un chien, un chat, peut on les soigné par homéopathie etc… sauf bien sur quand il faut l'intervention chirurgicale, certains le pense et vous. Par avance merci de votre réponse, et bien amicalement.

  4. Bonjour Annie , non si le chien a été assuré avant l'âge limite , cellui-ci pourra toujours être assuré jusqu'à sa mort .Ce qui peut arriver chez certaines assurances, c'est une diminution du taux de remboursement ( par exemple au lieu de 80%, cela peut descendre jusqu'à 60%) .C'est la raison pour laquelle il faut bien lire et comparer les différents contrats . Bien à vous Patrick