Accueil suspicion MICI chat décelée par véterinaire

    suspicion MICI chat décelée par véterinaire

    3876
    Questions-Réponses-ConseilsCatégorie: Chatssuspicion MICI chat décelée par véterinaire
    Miniconi Martine asked 3 ans ago
    Bonjour Docteur

    J’ai une minette de 3 ans que j’ai adopté à l’age de 7 semaines seulement c’est une chatte de gouttière vaccinée et stérilisée .Elle a été nourrie aux croquettes royal canin depuis ses sept semaines ,avec du poisson blanc et des boites de thon schesir*, du melon qu’elle adore et quelques crevettes de temps en temps .

    Ayant lu pas mal de livres sur la toxicité des croquettes avec ou sans céréales ,j’ai continué malgré tout et à contre cœur à les lui distribuer à volonté en bi nutrition

    Puis aux alentours de ses 18 mois ma minette en surpoids a commencé à avoir de la diarrhée avec vomissements et la vétérinaire a d’abord pensé à une giardiose sans examen de selles car je dois vous dire qu’elle ne se laisse pas examiner .

    Elle a été traité au metrobactin avec fortiflora et emeprid ponctuellement et passée aux croquettes hill’s ID .Tout était rentré dans l’ordre mais a continué à prendre du poids.

    Après 4 à 5 mois de croquettes hill’s ID , la vétérinaire la trouvant obèse l’a passée au Hill’s’RD jusqu’à fin septembre 2018 ,date à laquelle ma minette s’était remise à vomir .

    la vétérinaire lui a réalisé ,sous anesthésie ,une écho abdo pensant me rassurer et persuadée ne rien trouver car me disait que ma minette, au regard de son comportement était probablement stressée du fait ne pas avoir été sevrée socialement .

    Le choc au résultat :ma minette avait un épaississement de la musculeuse du grêle et donc vu son âge la véto opta plus pour une MICI que pour un lymphome digestif mais ne pouvait l’affirmer car le seul examen permettant de différencier les deux ,serait une laparo avec biopsies profondes et même la véto ne me l’a pas conseillé

    Une autre marque de croquettes virbac hypoallergenique lui a été donné mais sans transition malgré mon questionnement ,la vétérinaire m’a dit que ce n’était pas nécessaire.

    Catastrophe: ma minette est partie en diarrhée profuse non stop que j’ai fini par stopper avec du smecta et du fortiflora. A partir de ce moment ,nous avons dû passer à une ration ménagère (lapin courgettes sans amidon ni féculent avec un complément Vit little ca et de l’huile de colza) préconisés par le Dr Blanchard de » cuisine à crocs ».

    Depuis lors, elle vomit une fois par semaine et ne va à la selle qu’une ou deux fois par semaine ,deux jours consécutifs . Les vomissements arrivent toujours le lendemain de ses selles ;ils ne sont pratiquement jamais alimentaires mais mousseux rosés ou liquides teintés de sang, idem pour les selles qui sont quelquefois moulées avec des filaments de sang, quelques rares fois ,normales et d’autres fois molles voire diarrhéiques avec ou sans mucus.

    Cependant malgré ma patience et mes essais répétés d’introduction à petites doses du complément et de l’huile de colza, ma minette n’a toujours pas accepté la quantité prescrite afin que sa ration soit complète et équilibrée .Elle reste très tonique et continue de jouer malgré ses épisodes .Elle a un excellent appétit voire boulimique sauf avant les vomissements. c’est d’ailleurs le signe qui m’annonce qu’elle va vomir soit dans la journée ou la soirée .

    Elle a perdu 2 kg 200 en en 8 mois et même si la véto est contente, je ne suis pas du tout rassurée car c’est énorme pour un chat en si peu de temps. D’autre part elle reste à la diète une fois par semaine ,le jour où elle vomit car elle prends très peu d’ulcar et de phosphaluvet (environ 1 cc d\’ulcar et 2 de phosphaluvet quand je parviens à lui donner) et j’évite l’émeprid car je ne veux pas l’intoxiquer chaque semaine avec tout ces médicaments.

    Je ne sais plus quoi faire pour que ces vomissements stoppent et que son transit redevienne comme avant lorsqu’elle avait ses croquettes.De plus, dès que je veux alterner avec du thon dont elle raffole et conseillé par le Dr Blanchard , elle part en diarrhée ,idem avec le melon dont elle raffole aussi et conseillé dans les recettes du Dr Blanchard.

    Elle ne supporte plus non plus ni le poulet bio ni le boeuf du boucher.La vétérinaire voudrait lui faire une endoscopie et une écho de contrôle mais je crains une troisième anesthésie d’autant qu’elle est peut être anémiée .Pour finir c’est une chatte qui ne sort pas , a l’accès à deux grands balcons sécurisés par filet ,elle joue beaucoup ,et possède deux arbres à chat dont un sur balcon mais a un comportement prononcé de chasseuse et n’est pas très sociable avec tous les visteurs.

    J’ai été longue mais je voulais vous donner le plus d’éléments possibles afin que vous puissiez éventuellement me conseiller. Je souhaiterais essayer l’homéopathie ou des thérapies naturelles .D’autre part je vis en Corse et il n’y a pas de vétérinaire spécialisé en médecine interne .La vétérinaire de ma minette a dix ans d’expérience mais est très à l’écoute et une des seules qui aime ma minette même si cette dernière n’est pas très sociable avec elle.

    Je vous remercie par avance des conseils que vous pourriez m’apporter

    Bien cordialement Martine Miniconi

    Lfa
    replied 1 an ago

    Est ce que vous avez réussi à trouver un modus vivendi avec votre minette ? Je vous réponds un peu tard mais j’ai eu le souci pour moi même du combo mici et pancréatite, et la cortisone m’a soulagée mais tapait sur l’estomac il fallait baisser les doses au maximum. C’est à cause de l’inflammation qui gagnait le pancréas que je ne supportais plus le thon…mon régime en crise peut être celui du chat avec poisson blanc et blanc de poulet maigre ou de dinde, j’ai même trouvé des tranches de charcuterie à zéro pour cent de matière grasse, et yaourts pareil. Il faut beaucoup de courage pour réussir à accompagner un chat aussi malade. Bravo en tous cas pour tous vos efforts quel qu’en soit le résultat.

    1 Réponses
    Dr patrick personnel answered 3 ans ago
    Bonjour,

    Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin ( MICI) chez le chat sont des pathologies difficiles à traiter car les causes sont bien souvent multifactorielles ou inconnues .

    Bien de cas de MICI chez le chat sont diagnostiqués par suspicion ou parce que c’est le diagnostic le plus probable compte tenu des symptômes.

    Un diagnostic de certitude ne peut être fait que par une biopsie ( endoscopie ou laparotomie ) .

    Des examens complémentaires ( bilan biochimique, hormonal, hématologique,analyses des matières fécales,… ) sont nécessaires pour écarter d’autres maladies avec les mêmes symptômes .

    D’après votre commentaire, il y a eu une échographie qui a conforté cette hypothèse de MICI . Mais vous ne mentionnez aucun autre examen, notamment ceux que j’ai cité plus haut.

    Votre vétérinaire vous propose une endoscopie gastro intestinale avec biopsies pour confirmer cette suspicion . C’est une démarche logique pour pouvoir déterminer quelle type de MICI ( si c’est confirmé ) et proposer un traitement plus précis. En même temps , votre vétérinaire pourrait aussi faire les prélèvements nécessaires pour faire les examens biologiques cités plus haut . Comme je vous l’ai précisé , la MICI est rarement dû à une seule cause .

    Dysfonctionnement du système immunitaire.flore intestinale déséquilibrée provoquant une réaction immunitaire inappropriée, pancréatite,cholangite , problèmes de la thyroïde,manque de vitamines B12 … sont des facteurs qui peuvent être responsable des signes cliniques .

    Actuellement vous avez reçu que des traitements symptomatiques . Avec un diagnostic plus précis et confirmé , vous aurez un traitement plus adapté .

    Cela peut passer par :

    Un régime alimentaire stricte et d’éviction( par exemple éviter toutes sources de gluten )

    Un traitement immunosuppresseur : corticoïdes , la Sulfasalazine, l’Azathioprine.

    Un traitement antibiotique : metronidazole ( sur une période longue)

    Injection de vitamines B12

    Probiotiques et prébiotiques : au moins 10 jours de cure par mois et le Fortiflora* que vous avez mentionné est un excellent produit .

    médicaments pour luter contre l’acidité de l’estomac

    En conclusion, la biopsie endoscopie peut apporter un diagnostic plus précis avec un traitement mieux adapté. Comme votre chatte n’est pas très coopérante ,profiter de cette intervention ( anesthésie) pour faire les autres examens biologiques .

    Vous aurez déjà une vision plus clair de la situation avec possibilités de traitements mieux adaptés.

    Les médecines naturelles ( homéopathie , phytothérapie) pourront vous être suggérées avec un diagnostic plus précis .

    Bonne continuation .