Share →

Acné Du Chat

acné du chat

Dans l’article précédent , on a défini ce qu’est l’acné du chat , ses facteurs déclenchant et les signes cliniques de cette pathologie .( pour ceux qui n’ont pas lu la première partie , voici le lien )

[adrotate banner= »20″]

Nous allons voir, à présent , les différents possibilités de  diagnostic mis à la disposition du vétérinaire pour confirmer l’acné du chat .

Acné du chat : les moyens de diagnostic+ diagnostic différentiel.

Les signes cliniques décrits ,dans l’article précédent, ne sont pas spécifiques à l’acné du chat et peuvent être aussi présents dans de nombreuses pathologies. Le diagnostic de l’acné du chat n’est pas si évident et si aisé .

C’est pourquoi le vétérinaire, en présence de ces lésions, doit s’assurer de faire un diagnostic différentiel et d’écarter les pathologies suivantes avant de conclure à l’acné du chat :

  • dermatophytose (teigne)
  • démodécie ( gale)
  • granulome éosinophile (maladie auto-immune)
  • allergie à la puce (présence également de points noirs ,mais qui sont du sang digéré(= les « crottes » de la puce)).Il existe un petit test pour s’assurer que ces « points noirs » soient bien du sang digéré : il suffit de déposer quelques-uns de ces « points noirs » sur de l’essuie-tout et de les humidifier. Si ces « points noirs » deviennent rougeâtres (sang), vous avez la confirmation de la présence de puces
  • point_noir_puce
  • dermatite à Malassezia
  • mycosis fongoïde
  • tumeur : carcinome épidermoide (maladie de Bowen, surtout chez le vieux chat)
Pour cela, le vétérinaire dispose des moyens de diagnostic suivant :
le raclage cutané : permet de mettre en évidence les parasites.
demodex_vue_microscopique
Demodex au microscope après un raclage cutané
L’examen cytologique : permet de mettre en évidence la présence de bactéries, signe d’infection (Staphylococcus, streptocoques alpha-hémolytiques,…)
L’examen du poil plus sa mise en culture : mettre en évidence les champignons (teigne)
biopsie : recherche de maladies auto-immunes, de tumeur,…
Si une suspicion d’allergie alimentaire est évoquée, une diète avec des aliments hypoallergéniques sera prescrite pour au moins trois mois avant de conclure sur son efficacité ou pas.
[box color= »green » icon= »information »]Comme vous pouvez le constater, le vétérinaire se doit de faire un examen clinique complet + des tests avant de confirmer ce diagnostic d’acné du chat.[/box]

Acné du chat : traitement et prévention

  • une des premières étapes du traitement et qui sera valable aussi pour la prévention, c’est de mettre à la disposition du chat une gamelle en céramique pour la distribution de son alimentation et de son eau .

Même si votre chat n’est pas suspecté d’avoir une allergie au plastique, je vous conseille, malgré tout, de ne mettre que des gamelles en céramique, plus hygiéniques et plus faciles d’entretien.

Voici une série de gamelles en céramique pour chat ( cliquez sur la photo pour aller sur le site )

gamelle_ceramique  gamelle_ceramique  gamelle_céramique
 gamelle_ceramique  gamelle_ceramique_chat  ceramique heartbreaker

[box color= »red » icon= »eye »]Note : cette  gamelle doit être nettoyée tous les jours pour garantir une bonne hygiène.[/box]

  • Traitement pour les formes légères d’acné du chat

En présence d’une inflammation, de croûtes et de sébum en excès, voici le traitement conseillé

  1. Désinfectants :

– Nettoyer le menton et /ou le pourtour de la lèvre tous les jours avec  un produit contenant de la Chlorhexidine

PYODERM* : contient de la Chlorhexidine à 3% qui est un excellent antiseptique. Nettoyer localement 1 fois par jour

 pyoderm

LINGETTES CHLORHEXIDINE* : à utiliser tous les jours (permet aussi d’éviter une prolifération des Malassezias (vous vous souvenez ?… les levures présentes, non pathogène en petit nombre  au niveau de la peau)

 

 lingette

–         Vous pouvez aussi utiliser la BETADINE Dermatologique (iode) MAIS diluée  (la teinte doit être « brun-clair »), car cela peut être irritant pour la peau si utilisé à l’état pur ou pas assez dilué.

2. Shampoings anti séborrhéique : 1 shampoing par jour

Lotion ou shampoing contenant du peroxyde de benzoyle (3% maximum    chez le chat),cette molécule  diminue la sécrétion de sébum mais doit être utilisé au % indiqué au maximum car peut être irritante .

PAXCUTOL * : régule la sécrétion du sébum et a une action antibactérienne

Paxcutol_Shampoing

Shampoing spécifique pour chat contre la séborrhée et la peau grasse :

SEBOLYTIC* : shampoing pour les peaux grasses avec présence d’exsudat noirâtre ( 2 à 3 shampoing par semaine)

SEBODERM* : formation d’un film protecteur à la surface des poils et de la peau, régule la production de sébum

 seboderm

3. Topique local (pommade, lotion)

 Ces pommades ou lotions contiennent bien souvent un anti-inflammatoire (corticoïdes) et un antibiotique et sont administrés pour éviter une infection

Il y a deux molécules à privilégier en cas d’acné de chat :

L’acide fusidique : molécule intéressante car elle se concentre très bien dans la peau et n’est pas inactivée par la présence de pus. Très bonne activité contre  Staphylococcus et de plus on constate rarement des résistances à cette molécule

Spécialité vétérinaire : Forudine ND pommade à 2 %* ( application matin et soir pendant au moins 1 semaine)

La mupirocine : encore une molécule intéressante pour l’acné du chat car elle a aussi une bonne activité locale contre les staphylo.

Spécialité humaine : MUPIDERM*2% pommade à appliquer matin et soir.

[box color= »green » icon= »eye »]

Je souhaiterais faire une petite parenthèse :

L’utilisation des topiques (pommade ou lotion) à base d’antibiotique  ne doit pas se faire de manière exagérée, sous peine d’engendrer des résistances et d’avoir des tableaux cliniques beaucoup plus grave.

Son usage doit se faire sous conseils vétérinaires et selon un protocole bien défini.

Trop de propriétaires d’animaux domestiques font de ces topiques une utilisation anarchique et sont déçus des résultats ….. et pour cause, ils n’ont pas été utilisés dans une bonne indication  (surtout pour les topiques avec l’association corticoïde+ antibiotique)

[/box]

 

  • Si  forme légère d’acné du chat  +présence d’une infection (pustules, suintement de pus,…)

 

En plus du traitement décrit  pour la forme légère, une antibiothérapie par voie générale sera entreprise  et sur une durée assez longue (jusqu’à deux mois après la fin des symptômes !)

SOIT :

– association amoxicilline-acide clavulanique :CLAVAMOX* ,SYNULOX*,…(12,5 mg/kg matin et soir )

 Synulox

–  clindamycine : ANTIROBE* 25MG , CLINACIN* (5,5 mg/kg matin et soir )

AntirobeCapsules_25mg ClinacinTablets_100x25mg

–  Céfalexine : THERIOS* , RILEXINE* (15 mg/kg matin et soir)

therios

 

[box color= »green » icon= »accept »]

Note :

La doxycycline, molécule souvent prescrite pour sa remarquable efficacité en cas d’acné chez l’être humain, semble ne pas avoir la même efficacité chez le chat .Les résultats sont décevants !

[/box]

  • En cas de forme grave d’acné du chat

En plus des traitements déjà décrits plus haut, on peut ajouter les molécules suivantes :

  1. Une corticothérapie par voie générale : prednisolone ou méthylprednisolone

(1 à 2 mg / kg / par jour)

2.Les rétinoïdes de synthèse (isotrétinoïne)

Ce sont des dérivés de la vitamine A qui ont la propriété d’éviter la formation des comédons (points noirs) , le pore, en quelque sorte, ne se bouche pas.

Ils diminuent l’activité des glandes sébacées

De plus ils augmentent l’efficacité des anti-inflammatoires …

Alors vous me direz : »mais c’est la molécule idéale ? « …… Et bien non, car il y a beaucoup d’effets secondaires et le traitement ne doit être entrepris que sous une surveillance stricte du vétérinaire et lors de cas vraiment rebelles ou dramatiques.

Effets secondaires :

–         Conjonctivite

–         sécheresse de la peau et des muqueuses

–         vomissements et diarrhée

–         Peut provoquer des lésions au niveau du foie (car c’est une molécule métabolisée au niveau de cet organe)à contre indiqué chez un chat insuffisant hépatique.

La posologie : 2mg/kg/jour  pendant 1 mois, puis 1 jour sur deux jusqu’à nette amélioration des signes cliniques et ensuite 2 /semaine en dose d’entretien.

Spécialité : CURACNE®,Roaccutane®,CONTRACNE®,

Ces molécules ont fait l’objet de beaucoup de controverses en médecine humaine pour ses effets secondaires  dans traitement de l’acné, mais il faut admettre qu’il y a eu d’excellents résultats sur des cas réfractaires

Traitements complémentaires ou suite à l’isolement d’un facteur prédisposant à l’acné du chat

  1.  Nettoyer systématiquement  le menton des chats « sales » après avoir mangé et ce à l’aide des lingettes.
  2. Préférer l’alimentation sèche plutôt qu’humide pour les chats sujets à l’acné (moins salissant)
  3. Détartrage/polissage pour les chats souffrant d’un tartre + gingivite
  4. FELIWAY* (spray ou diffuseur) pour les chats trop stressé,anxieux  ayant tendance à marquer leur territoire de manière trop obsessionnelle avec leur menton  (pour les sécuriser, apaise)r.
feliway_diffuseur FELIWAY-SPRAY 

5.  Acides gras Omega : complément alimentaire qui a une activité anti-oxydante protégeant ainsi les cellules de la peau. Molécule très intéressante pour la  prévention de l’acné du chat.

OMEGA AID

PREVENTION :

Voici des « Remèdes naturels  » que je conseille d’administrer à titre préventif .

Fucus vesiculosus : algue qui a la propriété de favoriser une peau saine, il existe des aliments qui contiennent cette algue, que je vous recommande.

Je vous en parlerai très prochainement.

Spiruline : cyanobactérie qui la capacité de stimuler le système immunitaire. Je vais également vous parler de cette cyanobactérie dans un article vidéo très prochainement.

Note:

Pour démarrer ces soins et devant un grave tableau clinique, le vétérinaire peut être amené à tranquilliser le chat pour pouvoir nettoyer la zone atteinte (douleur trop intense) et il en profitera pour faire les examens, notamment les biopsies.

Conclusion sur l’acné du chat 

Voilà on arrive au bout de cet article consacré à l’acné du chat et  comme vous le constatez cette pathologie peut devenir pour les propriétaires un véritable cauchemar avec beaucoup de récidives ou de non guérison.

[box color= »blue » icon= »information »]

Mon conseil est d’agir dès l’apparition des premiers signes cliniques, d’aller consulter votre vétérinaire traitant et d’être persévérant dans le traitement.

N’oubliez surtout pas les mesures de prévention de l’acné du chat décrites plus haut,… car ne dit-on pas «  mieux vaut prévenir que guérir » ! ….. 

[/box]

 

Acné Du Chat

Share →

4 Responses to Tout savoir sur l’acné du chat: diagnostic et traitement ( Part II)

  1. Pandore Nicolas dit :

    Mon chat a une Infection très légère . d'acnée ( Point noir, poil qui s'en vont .. ) leVétérinaire ma immédiatement dit de l'operé ainsi que de lui faire des Injection de ****.. il ma pas précisé .. voyant sur ce site que finalement ce n'est pas très grave .. je me dit que les Véto de chez moi sont vraiment une bande de connard..

  2. Connaissez-vous l'ARGENT COLLOIDAL? à boire ou en lotion. Pour les humains comme les animaux, cela fonctionne vraiment et dans beaucoup de pathologies (gastro, abcès etc)et de contextes (fatigue, dermatites etc)

  3. Pandore Nicolas dit :

    je vien de me renseigné pour L'AC .. en effet c'est très interessant. Merci de l'info

  4. moi c'est c'est seulement un shampoing local,je vais voir ce que ça donnne dans une semaine

Laisser un commentaire