Share →

La Rage

la rage

L’idée de parler de la rage m’est venue suite à une lecture d’un cas de rage humaine très rare. En effet, en juin 2011, une fillette de huit ans a récupéré de la rage qu’elle avait contractée suite à une morsure par un chat sauvage.

Cela se passe en Californie, et c’est le troisième cas constaté aux États-Unis. On peut parler d’une véritable résurrection.

Cet enfant de huit ans n’a reçu aucun traitement contre la rage (sérothérapie et/ou vaccin). Dans un premier temps, elle a été vue par un médecin traitant qui a  diagnostiqué un syndrome grippal.

Les parents, constatant une aggravation, se sont dirigés vers une structure hospitalière dans laquelle l’enfant a été suivi par une équipe médicale. Celle-ci n’a jamais pensé à une infection par le virus de la rage,mais il faut dire que l’enfant n’avait pas mentionné qu’elle avait été mordue par un chat errant.

Quand le diagnostic de la rage fut enfin établi, il était trop tard pour mettre en place le traitement à base de sérum (immunoglobulines). Le virus avait déjà fait ses dégâts au niveau du système nerveux central.

Pour les médecins, Precious (c’est son prénom) était condamnée…. car  il y a très peu de chance qu’un être vivant atteint de rage en réchappe.

En désespoir de cause, ils mettent la jeune fille sous un traitement bien particulier qui s’appelle le protocole de Milwaukee

En quoi consiste ce protocole de Milwaukee ?

Ce protocole consiste à mettre l’être humain atteint de la rage dans un coma artificiel afin de mettre au repos son cerveau et d’administrer des antiviraux. Ce schéma thérapeutique a été conçu par un médecin américain, le Dr Rodney Willoughby, pour soigner une jeune fille de 15 ans dans le Wisconsin (en 2004)  qui était atteint aussi de la rage par morsure de chauve-souris.

En utilisant ce protocole, ce médecin espérait  protéger le cerveau suffisamment longtemps pour que le traitement à base d’antiviraux ait le temps de produire les anticorps pour combattre le virus de la rage.

Ô miracle, six jours après le début du traitement, l’adolescente est sortie du coma avec une  amélioration et 31 jours après le début du traitement elle est définitivement déclarée indemne du virus de la rage.

Il a fallu plusieurs mois de rééducation, mais actuellement, en 2012, cette jeune femme est diplômée en tant que biologiste avec comme thèse….. je vous le donne en mille …. « Les maladies affectant les chauves-souris » (on peut dire qu’elle n’est pas rancunière). 😉

Par contre, il lui reste des séquelles neurologiques au niveau de l’équilibre et de la course.

Ce protocole est encore actuellement controversé par une certaine partie de la gente médicale, mais il faut savoir que sur 35 personnes atteintes de rage et  traitées avec ce protocole, quatre ont survécu!

Ce même protocole a été couronné de succès pour Precious: dans cette vidéo en anglais, elle nous prouve sa bonne récupération .Certes, il reste certaines séquelles neurologiques, mais j’ai été très sensibilisé et heureux pour cet enfant  ….

Visit msnbc.com for breaking news, world news, and news about the economy

Actuellement on connaît six cas de rage humaine qui ont  survécu sans n’avoir reçu aucun traitement antirabique préventif (sérum et/ou vaccin). 

Il faut savoir qu’il n’existe aucun traitement spécifique contre la rage.

J’en profite  pour  faire un petit rappel sur la rage.

La rage est donc une maladie provoquée par un virus le plus souvent à la suite d’une morsure par un animal atteint. Le virus de la rage vit dans la salive des animaux infectés, c’est la raison pour laquelle il a été constaté (rarement) des cas de rage par léchage de muqueuses (yeux,  bouche, nez,…)  ou d’une plaie ouverte.

Il a été rapporté aussi des cas de rage par inhalation (gouttelettes infectées), c’est le cas notamment au niveau des grottes habitées par les chauves-souris. Les battements des ailes dispersent ses microgouttelettes de salive infectées et peuvent ainsi être respirées.

 Les morsures dues aux chauves-souris sont extrêmement petites et peuvent passer inaperçues. C’est la raison pour laquelle tout contact avec une chauve-souris doit être pris au sérieux et doit être signalé à votre médecin traitant.

la rage par une chauve souris

Le virus de la rage provoque des lésions au niveau du système nerveux central et de la moelle épinière. Il se déplace le long des nerfs pour atteindre le cerveau. La période d’incubation peut prendre une dizaine de jours jusqu’à plusieurs mois ! En moyenne cette période est d’une trentaine de jours.

Tout dépend de l’endroit de la morsure : au plus près elle sera de la tête au plus vite on aura l’apparition des symptômes de la rage.

Le virus de la rage provoque une encéphalopathie (une pathologie du cerveau) avec des grandes répercussions neurologiques aboutissant à la mort dans la plupart des cas.

On distingue deux grandes formes de rage : la forme furieuse et la forme muette.

La forme furieuse

L’animal apparaît stressé,agité,agressif et surtout on constate un changement de comportement.

Par exemple un animal sauvage qui se laisse approcher n’a pas un comportement normal et peut être suspect. Un animal d’habitude nocturne que l’on voit le jour a aussi un comportement anormal. 

La forme muette

Cette forme est caractérisée par des paralysies de certaines parties de muscles ou tout le corps.

L’hydrophobie (peur de l’eau) en est une caractéristique: la paralysie des muscles masséters et du larynx entraîne une douleur à la déglutition ce qui provoque une aversion envers la prise de boisson. L’animal ne peut plus avaler et bave. C’est cette forme qui est la plus dangereuse pour l’être humain car les symptômes peuvent être trompeurs ou discrets.

Dans nos régions, ce sont surtout les renards et les chauves-souris qui sont les réservoirs de cette maladie. Mais la vaccination préventive des renards  par des appâts a fait reculer cette maladie dans nos  régions et nous pouvons affirmer qu’en France, Belgique et Suisse nous sommes, en 2012, indemnes de rage sauf cas isolés (animaux importés de pays extérieurs à l’UE)  décrits plus loin.

Le seul diagnostic fiable est l’analyse du tissu cérébral au moyen de tests spécifiques et ne peut se faire que sur l’animal défunt. Sur un animal vivant il est très difficile de donner un diagnostic définitif de rage.

En matière de prévention, nous avons à notre disposition d’excellents vaccins, efficaces pour nos animaux domestiques (chiens, chats, Furets)

Je souhaiterais rappeler quelles sont les obligations en matière de vaccination antirabique dans nos régions 

En France :

Depuis 2001, la France est déclarée indemne de rage(le dernier cas remonte à 1998 et c’était un chat en Moselle). Au cours de ces 10 dernières années, il y a eu neuf cas de rage diagnostiqués mais ce sont tous des animaux qui ont été importés illégalement en France.

Rappelez-vous de la dernière affaire du chiot enragé en Vendée durant l’été 2011(août 2011). Ce chiot, venant du Maroc, a été introduit en France illégalement et a provoqué le traitement préventif d’au moins huit personnes plus l’euthanasie de plusieurs animaux qui ont été en contact avec cet animal.

Pour introduire un animal en France à partir d’un pays qui ne fait pas parti de l’union Européenne , il faut respecter les conditions suivantes :

1) l’animal doit être identifié par une puce électronique ou un tatouage classique lisible et effectué avant le 03 juillet 2011.

2) l’animal doit être vacciné contre la rage .Il faut rappeler que la vaccination antirabique ne peut pas être pratiquée avant l’âge de trois mois sur un chiot ou chaton.

3) il faut faire un titrage, c’est-à-dire un comptage des anticorps antirabiques dans le sang et ce 30 jours minimum après la date de vaccination antirabique. Cet examen doit se faire dans des laboratoires agréés par l’union Européenne et au moins trois mois avant son importation en France.

4) il faut un certificat sanitaire original établi par un vétérinaire officiel du pays de provenance.

Si on compte le total des délais exigés pour satisfaire les conditions d’introduction d’un animal en France (par exemple un chiot venant du Maroc ) et bien cet animal ne pourra pas rentrer en France avant l’âge 7-8 mois!

Certains pays hors communauté européenne sont dispensés de cet examen de titrage (voir la liste sur le site du ministère de l’agriculture)

En France, la vaccination antirabique n’est plus obligatoire  sauf :

1) pour les chiens, les chats et les furets sortant du territoire national

2) pour les chiens de première et deuxième catégorie où la vaccination antirabique est obligatoire pour leurs détentions.

La vaccination antirabique n’est plus obligatoire lors des rassemblements d’animaux ou pour circuler dans les campings.

Attention: renseignez-vous bien sur les modalités d’accueil lors de manifestations, de rassemblement ou d’une introduction dans un camping, car l’organisateur d’un événement ou le propriétaire d’un lieu  peut exiger la vaccination antirabique avant d’accepter l’animal.

Nous avons eu le cas d’une propriétaire d’un caniche qui a été refusé dans un camping en Gironde parce que son chien n’était pas vacciné contre la rage. C’était dans les clauses particulières d’acceptation d’animaux de compagnie pour ce camping.

Depuis le 01 janvier 2008, les vignettes du vaccin antirabique doivent être mises uniquement que  dans le passeport européen de l’animal de compagnie. 

Le passeport européen pour animal de compagnie sera l’unique support accepté pour la certification antirabique officielle.

En  Belgique – Luxembourg

La situation est identique à celle de la France, à savoir que la Belgique est indemne de rage depuis 2001. Elle a connu aussi des cas de rage isolés  suite à l’importation illégale d’animaux venant de pays à risque (en 2007 et en 2008).

La vaccination antirabique pour animaux de compagnie, en Belgique, est obligatoire :

1)  dans les régions situées en dessous du sillon Sambre et Meuse.

2) Pour séjourner dans TOUS les campings de Belgique.

3) Pour tout animal de compagnie sortant du territoire national.

Pour voyager, l’identification des animaux de compagnie est obligatoire soit avec la  puce électronique ou le tatouage classique pour autant que celui-ci soit lisible et effectué avant le 3 juillet 2011.

Attention le Royaume-Uni, l’Irlande, Malte et la Suède n’acceptent que la puce électronique comme  moyen d’identification.

En Suisse

La Suisse est également un pays indemne de rage. La vaccination antirabique n’est pas obligatoire mais elle le sera pour les animaux de compagnie sortant du territoire.

La différence que l’on peut noter en Suisse, c’est que le rappel ne se fait que tous les trois ans.

Mon conseil :Je vous encourage à maintenir la vaccination antirabique en suivant ce protocole : – Primo vaccination à trois mois ( Rabisin*) – Rappel un an plus tard – Puis un rappel tous les trois ans ( ce qui est largement suffisant pour maintenir une immunité efficace, il n’est pas nécessaire de survacciner!).Mais si vous voyagez régulièrement  avec votre animal hors du territoire, il faudra lui faire un rappel annuel !On n’est jamais à l’abri d’un retour de la rage dans nos régions, aussi le fait de maintenir l’immunité antirabique de votre compagnon lui évitera peut-être une euthanasie en cas de déclaration de cette maladie dans votre région .

Voilà j’espère que ce petit rappel au sujet de la rage vous a été utile et si j’ai un dernier conseil à vous proposer, il sera le suivant: méfiez-vous des comportements bizarres de la part d’animaux sauvages ou errants, évitez tout contact même s’il est blessé. 

Avertissez les services compétents et  éduquez vos enfants pour qu’ils respectent cette petite règle.

 

 

La Rage

Share →

2 Responses to La rage : cas insolite de guérison et petit rappel sur la législation .

  1. Truwant dit :

    Merci pour toutes ces bonnes infos.

  2. laine cathy dit :

    J ai fait vaccinée ma chienne Ketty pour plus de sureté elle à son passeport

Laisser un commentaire