Share →

péritonite infectieuse féline

La péritonite infectieuse féline ,surnommée “PIF” est une maladie virale , très souvent fatale pour le chat atteint.

Dans cet article , je vais vous donner des informations de base sur cette maladie , mais si beaucoup d’entre vous désirent plus d’informations sur ce sujet , je publierai un rapport sous forme d’ebook beaucoup plus complet sur la péritonite infectieuse féline .

La PIF fut décrite la première fois au début des années 1960 et ce n’est qu’en 1998 que l’on identifiera le virus responsable du PIF comme étant un virus mutant appartenant à famille des coronavirus .


Agent causal de la péritonite infectieuse féline

Chez le chat, on a deux types de virus appartenant à la famille des coronavirus :

1) Le Fecv : virus très présent dans la population féline(95%) surtout dans chatteries,refuge,….provoquant de petits passages d’entérites(diarrhée) ,sans gravité ou même parfois sans symptômes apparents.


2) Le FIPV : virus responsable du PIF et qui est  un mutant du virus commun de l’intestin (le Fecv)


La transmission du Fecv se fait par voie orale – matières fécales , les bacs à litière sont les premiers vecteurs de cette contamination .

Le virus responsable de la PIF n’est,en fait, qu’un virus mutant de la souche bénigne du coronavirus forme entérique ( Fecv) et cette petite mutation permet à ce virus de pénétrer ,non pas dans les cellules du système digestif, mais dans des cellules impliqués dans l’immunité c’est à dire les monocytes et les macrophages . Et là les dégâts sont beaucoup plus graves !

Je vais vous faire grâce de tout le processus immunologique complexe qui se met en branle lorsque ce virus muté est entré dans ces cellules du système immunitaire  ( macrophages,monocytes) mais sachez qu’il déclenche des réactions inflammatoires qui endommagent les vaisseaux sanguins et les organes que ces vaisseaux irriguent.

Sachez AUSSI que la combinaison anticorps Fecv – virus muté( FIPV0 ( antigène) ne fait pas bon ménage et est très NOCIF pour le chat provoquant même des décès.

Vous commencez , je pense, à comprendre les dangers de la vaccination !.Non? ok,on poursuit la lecture.

Comment se déclenche la péritonite infectieuse féline ?

Les conséquences de toutes ces réactions immunologiques aboutissent à deux formes de PIF :

1) la forme humide de la péritonite infectieuse féline .

2) la forme sèche de la péritonite infectieuse féline .

Ce sont souvent les chats ,dont le système immunitaire est déficient, qui seront contaminés par le virus de la PIF.

En fait, il faut deux conditions pour que la PIF se déclenche :

1 ) être contaminé par le virus muté du Fecv(forme banale du virus coronavirus enterique)

2) avoir un terrain propice à la propagation de ce virus muté ( pour avoir la présence d’anticorps Fecv):

Le stress, le surpeuplement, la mauvaise hygiène, le parasitisme et les maladies concomitantes (FeLV et FIV) affaiblissent le système immunitaire et sont des éléments qui peuvent accroître les chances de contamination par le virus de la PIF.

Vous comprenez maintenant pourquoi ,les chats vivants en collectivité ont plus de chance d’être touché par cette maladie? Dans ce type de milieu , on a un maximum de conditions pour que le terrain soit propice à la déclaration du PIF.


 

Alors résumons nous :Nous savons que beaucoup de chats sont contaminés par le coronavirus Fecv qui produit chez ceux ci de petits problèmes digestifs ( diarrhée – vomissement) qui régressent très vite sans traitement ,voir même on ne constate aucun symptôme . MAIS Ces chats vont développer naturellement des anticorps Fecv .!

On ne sait pas pourquoi ,mais certains chats vont mal réagir à l’infection de ce virus banal ,et celui ci va  muter(FIPV) , pénétrer dans des cellules de vaisseaux sanguins ( Monocytes) et provoquer la péritonite infectieuse Féline .


 

la Forme aiguë du PIF se traduit par une atteinte importante des vaisseaux et une sécrétion importante ( exsudat) dans les cavités à partir de ces vaisseaux endommagés .
Alors on a soit

  • de l’ascite ( Accumulation de sérosité dans la cavité péritonéale)
  • soit un épanchement dans le thorax —> difficulté à respirer

—> on est donc face à un PIF HUMIDE

La forme chronique du PIF se traduit par une atteinte moins importante des vaisseaux , c’est la raison pour laquelle le système de défense de l’animal va retarder les lésions provoqués par la péritonite infectieuse féline.
On aura pas les épanchements et c’est la raison pour laquelle on l’appelle la PIF SÈCHE.

Symptômes des deux formes de la péritonite infectieuse féline .

Forme Humide :

ASCITE :le ventre du chat gonfle avec du liquide .


ÉPANCHEMENT PLEURAL : Lorsque les vaisseaux sanguins dans le thorax sont endommagés, il y aura fuites de liquide dans la poitrine, ce qui va compromettre la capacité respiratoire du chat ( dyspnée)

Forme Séche :

Amaigrissement – poil terne
Ictère ( jaunisse) : couleur jaune au niveau des paupières ,nez,des muqueuses .
Signes oculaires : iris change de couleur / Présence de sang dans l’oeil


Signes neurologiques: démarche difficile, tremblements de la tête, crises convulsives , Nystagmus.

Mais tous ces signes cliniques ne sont pas spécifiques de la PIF ,d’autres maladies peuvent occasionner les mêmes symptômes .

Maintenant ,vous comprenez aussi ,le difficulté de diagnostic de la péritonite infectieuse féline .

Nous allons voir comment diagnostiquer , prévenir et traiter la péritonite infectieuse féline dans un prochain article . J’espère que cet article vous a plu et éclairé .

METTEZ VOS COMMENTAIRES AU BAS DE CETTE PAGE DANS LA CASE PREVUE POUR CELA MERCI .

Share →

58 Responses to La péritonite infectieuse féline (PIF) : comment elle se déclare?

  1. Dominique Fortier says:

    Merci Patrick pour ce site extraordinaire et pour cet article très développé ! Quelles compétences ! Et une grande disponibilité pour donner de précieux conseils ! Merci, merci et encore merci !

  2. Je vous remerçis de ce paragraphe.Je me trouves avec une chatte.Qui a la diharée depuis 9 mois.Jais consultée un vet.Il m’a dit qu’il a deux possibilitées.Soit qu’elle est des verres .Ou une iiritation des intestins.Elle m’a prinscrit un vermifuge.Mais je l’ais fini vendredi.Il était en trois étapes.Jais deux chats.Alors jais dû traîte les deux.Jais fini le traîtement.Mais mon autre chat a poigné la diharée une fois .Je vois que celle qui a la diharée.Elle est sur une diette id.Elle m’a dit que ça se pourrait qu’elle soit obligée de prendre ça à la vie.Mais elle a une tâche dans l’oeil.Comme un point .Je ne sais pas s’il y a un traîtement.Car il m’ont dit que ça.Jaimerais en savoir plus sur ce problème.Jais déjà eu un autre chat.Qui a été en contacte avec un chat contaminé.Il avait le vih de chat.Jais été obligé de le faire euthanésier.Pour protèger ma chatte actuelle.Car le teste disait qu’elle ne l’avait pas.Mais elle a été en contacte pareil avec mon chat qui l’avait contracté auparavant.Mais peut-être que le teste était négative dans le passé.Mais je dois dire que c’est compliqué tout ça.Elle a bien maigris.Mais mange beaucoup,boit et joue.Je dois dire qu’à part la diharée elle va bien.Mais c’est mon autre chat qui est plus jeune qui m’inquiette.J’ais peur qu’il tombe malade lui aussi.Donnez moi des nouvelles svp.Merçis.

    • buddica says:

      un chat fiv n’est pas contagieux et ne mérite pas d’être euthanasié. il peut parfaitement vivre avec des chats négatifs sans jamais leur transmettre le fiv même s’il faut que son extérieur soit sécurisé afin qu’il n’entre pas en contact avec des chats extérieurs.

      • Dr patrick says:

        Bonjour ,

        assez contradictoire votre commentaire …… On est d’accord sur le fait de ne pas euthanasier systématiquement un chat FIV positif même vivant avec d’autres chats au sein de la maison.par contre , il faut prendre des précautions et affirmer qu’il n’est pas contagieux est une hérésie . Je vous conseille d’en discuter avec votre vétérinaire pour qu’il vous sensibilise bien sur ce point.

        Bien à vous

        Patrick N

        • buddica says:

          bjr

          un chat fiv n’est absolument pas contagieux. vs devez confondre avec le felv.
          le fiv est juste transmissible et ce, très difficilement par morsures profondes jusqu’au sang et si plaies buccales.
          aucun chat fiv ou felv, déclaré ou porteur sain ne doit être euthanasié de même qu’aucun chat atteint de PIF ou de troubles neurologiques etc.

          si vs préconisez le contraire et confondez transmissibilité et contagiosité, vs devriez retourner à l’école véto.

          ttes les dernières
          recherches véto et ts les meilleurs vétos, notammt des chv et des chvu pourront vs débrieffer sur vos graves lacunes.

          cdt.

          • Dr patrick says:

            Bonjour , chèr(e) ” buddica” (?)

            Alors ,je vous rassure …non je ne confonds pas entre FIV et FELV , et je constate que vous souhaitez nous faire une leçon de français entre contagion et transmission .Il est dommage que vous n’avez pas été jusqu’au bout de votre raisonnement et nous définir ces deux termes .

            Il est vrai que ce n’est pas si facile à bien les distinguer et pour beaucoup de personnes ,il sont synonymes.Alors , je vais tenter de faire cette distinction.

            Les maladies transmissibles se transmettent uniquement par des voies très spécifiques (exemple : voie sexuelle )
            Une maladie contagieuse est une maladie transmissible c’est à dire transmission ou propagation d’agents infectieux(parasite, virus, bactérie, prions…) par différents modes de contact direct ou indirect.

            Dans la cas du FIV , il est vrai que la principale source de transmission est la morsure profonde( salive) mais on ne peut pas écarter complètement l’hypothèse d’une transmission par contact direct ( léchage mutuel par exemple) tout en sachant que le virus du FIV est très peu résistant dans le milieu extérieur( quelques minutes). Donc on peut affirmer que le FIV est une maladie contagieuse transmissible .

            AIS-JE DES LACUNES ? oui certainement et heureusement :) ….. des graves ???? …. ben j’espère pas trop mais certainement plus que vous et je n’arrive pas à la cheville de votre compétence cher(e) Buddica …. tiens dites moi , pour me cultiver un peu plus , quel est l’origine de ce nom ou surnom,?

            Je ne préconise pas du tout l’euthanasie pour les chats fiv séropositif , vous faites une fixation sur ce point ( pourtant j’écris en Français ,non?).Je préconise simplement de prendre des précautions pour éviter une éventuelle transmission par le chat positif vivant avec d’autres chats sains ou allant à l’extérieur .Cela me parait essentiel d’informer les propriétaires à ce sujet.

            Auriez vous la grande AMABILITÉ de me donner vos références pour me ” débrieffer” sur le sujet et remédier ainsi à une de mes grosses lacunes . Je vous en remercie cher maître ou maîtresse .:)

            Veuillez accepter mes salutations les plus respectueuses .

            Patrick N

            ps: ce sera ma seule réponse à ce sujet , je n’ai vraiment pas envie de rentrer dans une polémique sans intérêt d’autant plus que je vous affirmais que j’etais du même avis que vous sur le fond du sujet
            au fond , l’intelligence , c’est contagieux ou transmissible ? ….je vous taquine là , mais c’est un peu mon côté cynique qui ressort …:)

  3. vanou says:

    juste une question vous dites “Vous commencez , je pense, à comprendre les dangers de la vaccination !.Non? ok,on poursuit la lecture.”
    Vous n’êtes pas pour la vaccination des chats?
    Merci pour votre réponse porchaine

  4. Véronique BENNANI-NOGUELOU says:

    Bonjour Patrick,
    Excellent article super clair sur un virus complexe.
    Tu sais qu’Eugénie en est atteinte mais visiblement, il s’agit de la forme sèche.
    Aussi, j’ai espoir qu’elle le combatte avec une alimentation hypervitaminée & surtout l’absorption de pulpe d’Aloé Vera Forever.
    Des analyses début 2012 donneront le verdict…
    Merci encore. Cordialement.

  5. sophie says:

    travaillant dans un refuge, je suis souvent confrontée a la PIF…et malheureusement, les adoptants n’auront pas tous la chance de lire cet article afin de mieux comprendre cette maladie et le mode de transmission…ce qui nuit souvent a la réputation des refuges….

  6. Bonsoir,

    J’ai actuellement dans mon refuge un cas de P.I.F. sèche. Cet article m’a aidée à mieux comprendre la maladie. Car votre article, Patrick, est imagé, et très clair. Merci.

    Le chat atteint de cette maladie au refuge est âgé de 2 ans seulement, il a commencé par avoir des symptôles tels qu’un AVC, et d’après le véto qui l’a ausculté, il aurait perdu la vue.
    Cependant j’ai l’impression qu’il me voit lorsque je m’approche de sa cage. Sa tête bouge en fonction de mes mouvements.

  7. florence teyant says:

    Bonjour,
    Nous avons perdu l’année dernière notre chat de 9 ans que nous avions adopté à l’age de 10 mois de la PIF forme humide, quelques mois plus tard (3 mois) nous reprenons un chaton chartreux , lui aussi meurt de la PIF forme sèche au mois de novembre… il avait 4 mois et demi…
    d’après notre veto nous avions attendu assez longtemps après la mort du 1er chat pour qu’il n’y ait plus de trace du virus dans la maison…mais le fait est là… drôle de coincidence !
    j’avais nettoyé la maison sauf la mezzanine de mes enfants qui servait de grattoir à notre 1 er chat …
    ma question est: combien de temps peux rester ce foutu virus dans un appartement ?
    sachant qu’un chat va partout.. la javel suffit elle à éradiquer le virus?
    merci de votre réponse
    votre site est très intéressant
    Cordialement

    • Patrick says:

      Bonjour Florence ,

      il est vrai que les coronavirus sont réputés d’être résistant dans le milieu extérieur . Il faut compter au moins deux mois de “vide sanitaire” , c’est ce que vous avez fait . mais ce chiffre est une moyenne , car il existe certaines conditions d’environnement qui prolonge ce délai . Alors était ce le cas pour votre deuxième chat ? je ne pourrais pas vous le dire , personne d’ailleurs ….. J’ai pour habitude de conseiller au moins 3 mois de vide sanitaire et effectivement désinfecter l’environnement avec l’eau de javel , c’est un antiseptique efficace face à ce virus .

      je vous remercie pour votre compliment , je suis occupé à rédiger et faire des vidéos sur la question ‘ (PIF) . C’est une maladie pas facile à expliquer , car elle est d’une certaine complexité dans sa pathogénie .

      CORDIALEMENT

      Patrick D.

  8. montoya says:

    bonjour,
    mardi 14 février, triste jour, nous avons dû euthanasier notre chatte “pastelle qui avait 15ans, elle avait une PIF humide parait’il, ma crainte est que nous possèdions un autre chat de 13 ans, j’ai peur pour lui,
    que dois-je faire ????

    • Patrick says:

      Bonjour ,

      je vais peut être vous décevoir , mais il n’ y a pas grand chose à faire . éventuellement désinfecter l’environnement à l’eau de javel Mais je fait que ce soit un chat adulte de plus de 13 ans le met plus à l’abri car la PIF est souvent une maladie qui atteint les jeunes chatons avec une période d’incubation qui peut être très longue .De toute façon il n’y a aucun traitement préventif ! Je souhaite qu’il soit indemne et tenez moi au courant .

      PATRICK D.

  9. Lino Shaper says:

    Regards for helping out, fantastic information.

  10. Jenny says:

    Bonjour
    Il y a quelques jours, alors que je me trouvais dans les bois, je trouve un chaton de 10 jours, tout seul au milieu de rien. Je me dis que la mére ne doit surement pas être loin…qu elle devait déplacer ses petits (ce qui n etait absolument pas le cas). J emporte donc ce petit bout chez moi en vitesse, le dépose dans les bras de mére et pars en trombe chez mon véto pour acheter du lait maternisé. Je reviens et lui donne la tétée, tout se passe nickel. Il est beau comme tout, il me fait des super ronrons, il dors dans mes mains… la nuit tombant je met son petit panier sur mon lit j éteinds la lumiere. Quelque minutes plus tard je l entend pousser des cris de douleurs et il se tord dans tous les sens, bref je passe les horribles détails… il est presque 2h du matin et mon chaton est mort dans mes mains sans que je puisse rien faire et en larmes de voire tant de souffrance.. aprés autopsie le verdict tombe: péritonite, il avait un abcés gros comme sa tête.. voila je voulais partager cette histoire avec vous car j ai du mal a me remettre de ce qu a vécu ce petit.. c était violent.
    J espere qu un jour on trouvera le remède a cette foutue infection ainsi qu a d autres d ailleurs.
    Bravo pour votre site en tout cas il est trés complet et doit éclairer pas mal de lanternes..

    • Patrick says:

      Bonjour Jenny,

      je suis désolé de lire votre mésaventure . j’espère que vous arriverez à ne pas en garder un trop mauvais souvenir … En ce qui concerne le traitement ou prévention pour la PIF , il y a encore du pain sur la planche mais il ne faut pas désespérer…

      Merci pour le petit commentaire de fin :) .

      Bien à vous

      Patrick N.

  11. Sonia says:

    Bonjour,
    Je vous remercie pour votre site et toutes vos explications que vous mettez à notre portée. Tout est clair avec vous.
    Je viens de perdre la semaine dernière un de mes chats âgé de 10 ans, il a été hospitalisé 5 jours. Une longue hospitalisation en cage pour trop de souffrance. Nous avons dû prendre l’ultime et insupportable décision, l’euthanasie. Je n’y étais pas préparée, mon chat a souffert le martyre, et je suis rentrée à la maison sans mon si gentil chat…
    J’ai encore 6 chats, tous des sauvetages, et j’y suis très attachée.
    je redoute la suite, et j’ai bien l’impression que le cauchemar se poursuit.
    Je suis très inquiète et un peu malheureuse, ma petite Vestale (8 ans) me semble présenter les mêmes symptômes, elle n’a pas mangé de la journée, et me semble moins vive… Je ne peux me résoudre à l’isoler (je vis en campagne, au fait, je n’ai pas de caisse, ils vont dehors), elle dort avec moi.
    J’ai très peur pour tous mes chats restants, si vous pouvez me conseiller ou peut être me rassurer, ce serait gentil…
    Merci encore pour tous vos articles.

    • Patrick says:

      Bonjour Sonia,

      je suis désolé d’apprendre ce qui arrive à vos chats . Un conseil? malheureusement pour cette maladie ( PIF) a part l’isolement en prévention il n’ ya pas grand chose d’autreà faire .

      Mais au fait , votre chat de 10 ans est bien décédé de la PIF ? car vous ne le confirmez pas dans votre commentaire .

      Tenez moi au courant

      Patrick N

  12. Sonia says:

    Cher Docteur,

    Oui, c’est cela, mon chat de 10 ans est mort de la PIF (quand je relis votre article, je me demande d’ailleurs si le véto -sans vouloir jeter la pierre à votre confrère- ne lui a pas administré un traitement genre anticorps fecv, qui aurait accéléré le processus car j’ai été très choquée de l’état dans lequel j’ai retrouvé mon chat agonisant…) Qu’en pensez vous ?
    Je n’ai d’ailleurs pas amené mes autres chats (pour le moment) chez le vétérinaire (j’ai avant tout un peu peur, et ensuite j’avoue y avoir laissé une petite fortune la dernière fois).
    Vestale a eu en effet un gros coup de mou, pour le moment, son état s’est amélioré (j’ai une relation tellement forte avec elle que je me suis même demandée si elle ne somatisait pas tellement je stressais pour elle… J’ai un grain avec mes bêtes je sais).
    Je me permet de vous poser une nouvelle question car votre article ne le précise pas. Au sujet des manifestations de la PIF
    , est-ce qu’un encombrement (similaire à un gros rhume)avec quintes de toux, et crachements de “glaires” par la bouche peut être symptomatique de la PIF ?
    Après le rétablissement de Vestale (qui présentait une apathie et une perte d’appétit), notre chat de 2 ans présente progressivement ces symptômes suscités, depuis cette semaine.
    Enfin, je vous remercie vivement d’avoir pris la peine de me répondre.
    Bien cordialement,
    Sonia

    • Patrick says:

      Bonjour Sonia,

      Je ne peux pas vous répondre au sujet de votre première question n’étant pas au courant du type de traitement et de la nature de la maladie diagnostiquée par votre vétérinaire.

      Des symptômes respiratoires peuvent être présents lors de PIF mais ceux que vous évoquez peuvent aussi être constatés pour d’autres pathologies chez le chat.Donc il est impossible de vous confirmer si votre chat est atteint ou pas de la PIF .

      Tenez moi au courant des évolutions .

      Bien à vous

      Patrick N

  13. Laetitia says:

    J’ai hélas rencontré la pif (la version humide) sur deux chatons malades au départ d’un gros coryza pour l’un, d’un gros coryza et d’une chlamydiose pour l’autre, non sevrés, errant dans une cité sensible où les chatons ne font pas long feu car des jeunes les martyrisent, ils ont déclarés la pif pour un 5mois après, pour l’autre 3mois après, pour celle qui n’avait qu’un coryza (les deux étaient guéris de leur maladie quand ils ont déclarés le virus)elle a eu une jaunisse avec des pipis orangés, une fatigue et un ralentissement flagrant de sa croissance, pour son frère, un épanchement pleural (que nous avons ponctionné pour d’une part le soulager et poser le diagnostic)une fatigue et une grosse fièvre impossible à faire tomber, malgré les médicaments mis en place (interféron félin, antibios etc) dans les deux cas, que se soit l’adoptante de la femelle, que moi, nous avons dû nous résoudre à les faire endormir, c’est une maladie terrible qui a laissé un grand vide à la maison…

  14. Martin says:

    Héra, chatonne née le 14 février 2012 est décédée samedi 04 août 2012, à l’âge de 5 mois 1/2, de la PIF humide. Elle était en forme, faisait sa toilette, mangeait, jouait….et d’un seul coup, épanchement dans l’abdomen et les poumons et décès.
    Je suis un simple éleveur. Le véto m’a confirmé que les parents n’étaient concernés par une transmission aux chatons, seulement dans le cas où il n’y aurait pas d’autres décès d’ici un an. J’ose espérer que la petite a contracté la maladie via son frère qui a découché pendant une journée. Le véto m’a conseillé de poursuivre la reproduction et informé que le virus ne venait pas des parents.
    J’espère que mes propos ont été cohérents car je suis très touché par cette disparition.
    Cordialement.

    • Dr patrick says:

      Bonjour Martin ,

      Désolé de lire cette triste issue !…. Votre vétérinaire ,je suppose, vous a donné la conduite à tenir dans le cadre de votre “élevage” ! je parle de prévention et surveillance …. si ce n’est pas le cas , demandez lui …

      Bien à vous ET COURAGE !

      Patrick N

      • Martin says:

        Bonjour à tous,
        Alors comme vous le soulignez Docteur, mon vétérinaire à mis en place un protocole de recherche par écouvillon rectal de l’ensemble des chats. La femelle reproductrice est positif mais inférieur au seuil quantifiable.
        Deux des autres chats sont négatifs. Un seul est positif moyen.
        J’ai donc redoublé ma vigileance en matière de nettoyage des litières (avec un désinfectant professionnel puisque je suis conventionné).
        Il semble que la petite Héra qui est décédée évoluait dans un environnement sanitaire vraiment très moyen (j’ai vu celà après la cession des chatons). Si j’avais eu connaissance de ces conditions délabreuses de vie, bien entendu, je n’aurais pas cédé de chatons.
        Selon mon vétérinaire, la petite puce a attrapé le virus dans cet endroit oû les odeurs de moisis sont prépondérantes.
        Que pensez-vous de ce descriptif ?
        Remerciements Docteur.

        • Dr patrick says:

          Bonjour Martin,

          C’est effectivement une possibilité de transmission ….

          Au niveau prévention , vous avez raison de prendre des précautions avec la litière qui est le principal vecteur de transmission par MF …

          Je vais poursuivre mon article sur cette Maladie très prochainement … c’est prévu dans le planning!

          Merci pour votre témoignage.

          Bien à vous

          Patrick N

  15. OGEREAU says:

    Bonjour,
    Je viens de perdre mon chat d’une PIF. Et votre article m’a aidé à mieux comprendre cette maladie.
    Vous parlez à la fin de cette article que vous allez en publier un autre : “Nous allons voir comment diagnostiquer , prévenir et traiter la péritonite infectieuse féline dans un prochain article .”
    J’aurais voulu savoir si vous l’avez publié car j’aurais voulu en savoir davantage sur cette maladie? D’ailleurs existe t il un vaccin qui aurait pu épargner ça à mon chat? Elle avait 4 ans et je venais de perdre mon chien de 16 ans un mois auparavant? Mon chat était tout pour moi. Merci pour votre réponse.
    Marie

    • Dr patrick says:

      Bonjour,

      non je n’ai pas encore écrit cet article … mais c’est bien de me le rappeler … je vais essayer de le programmer dans les semaines qui viennent.

      Merci pour votre commentaire .

      A bientôt

      Patrick N

  16. Laetitia says:

    pour répondre à Ogereau aux usa ils existent une “vaporisation” pour “prévenir” la pif mais il semble qu’il ne soit pas au point et c’est sans doute pour ça qu’il n’est pas autorisé en france, j’ai beaucoup pris de conseils sur le site du docteur addie

    http://www.dr-addie.com/French/indexfr.htm

  17. pascale says:

    bonjour mon chaton de 5 mois “bengal” viens de mourir de la pif es ce que mon chat de “gputiere” de 4 ans va en mourir aussi. il n’a pour l’insatant aucuns signe. d’autres par notre eleuveuse veux nous redonner un chaton que dois je faire je suis desesperer merci

    • Dr patrick says:

      Bonjour Pascale,

      Votre autre chat n’est pas à l’abri d’être contaminé par le virus du PIF .Un chat en bonne santé qui a été exposé à un chat qui a succombé au PIF doit être étroitement surveillés .

      Le virus du PIF peut rester virulent dans l’environnement pendant plus de 7 semaines. Par conséquent, je vous conseille d’attendre au moins 3 mois avant d’introduire un autre chat dans la maison.

      Bien à vous

      Patrick N

      • pascale says:

        merci de votre reponse donc mon autre chat peut ne pas la contracter? merci a vous de vos reponses

        • Dr patrick says:

          Bonjour Pascale ,

          Oui c’est cela , il se peut que votre autre chat reste indemne du PIF …. Mais ce n’est pas une garantie …

          Suivez les conseils que je vous ai donné dans ma première réponse .

          Bien à vous

          Patrick N

  18. Liette says:

    Bonjour,
    Je viens de perdre mon chaton de 5 mois de la PIF provenant d’un refuge. Je suis tres atteinte par cette perte puisque je suis a la maison constamment avec mes chats. J’ai un autre chatte de 2 ans. Je la surveille constamment pour voir si elle va développer la maladie. Nous avions ce chaton depuis 1 mois et l’adaptation fut assez difficile. Ma chatte lui faisait tout le temps la gueule. Je me sens coupable car je pense que le stress a provoqué
    la PIF de mon chaton. Ce chaton venant du refuge avait déja vécu beaucoup de stress. qu’en pensez-vous? Est-il donc préférable de ne posséder qu’un chat, ce qui évite la maladie? J’en voulais un autre car la mienne est pas tres affectueuse. Ca fait 40 ans que j’ai des chats, toujours un a la fois et je viens de connaitre la PIF. C’est horrible de perdre son chat en quelques jours. Je suis tres inquiete pour mon 2e chat et je me demande combien de temps je dois la surveiller, va-t-elle rester toujours a risque au moindre stress,car c’est le genre de chat qu’on doit endormir pour aller chez le vétérinaire tellement elle devient enragée. J’ai lu que le stress est un facteur déclencheur. Bref, je ne vois plus ou ca va s’arrêter…
    Je vais suivre vos conseils et attendre 3 mois pour en avoir un autre, mais comme ma chatte a été en contact, pourra-t-elle donner le virus PIF a un nouveau chaton s’il est stressé par son adaptation…je me questionne beaucoup, j’aimerais bien en avoir un autre mais pas revivre cette expérience qui m’a brisé le coeur. Merci de vos conseils.
    Une amoureuse des chats tres inquiete.

    • Dr patrick says:

      Bonjour ,

      En tout cas , vous faites bien de suivre cette période de 3 mois sans pendre un autre chat …. Pour votre chatte , il serait bon dans 3 mois , de lui faire passer un test et d’évaluer son statut par rapport à ce virus .

      Ne voyez pas tout en négative, beaucoup de chat ont été mis en contact avec ce virus sans pour autant développer la maladie . Il faut rester vigilant c’est vrai et c’est la raison pour laquelle vous devez assurer cette surveillance en collaboration avec votre vétérinaire .

      Ah le stress !!! … cause de beaucoup de maux , même pour nous être humain ! …

      A bientôt ( dans 3 mois ! :o ) )

      Bien à vous

      Patrick N

      • Liette says:

        Bonjour et merci de votre réponse. Quel test dois-je demander a mon vétérinaire pour ma chatte? Et si elle est positive, dois-je m’abstenir d,adopter un autre chaton…ne risque-t-il pas d’être atteint vu son jeune âge et sa vulnérabilité et le stress qu’engendre l,adaptation?..aussi j,aimerais savoir si il faut tout jeter les jouets, panier en osier dont il se servait comme poteau a griffes? J’ai lavé bac a litiere au javex .On a pas tout lavé les meubles, divan etc simplement passé l’aspirateur…est-ce que le temps va détruire ce virus ou doit-on faire plus?
        Merci beaucoup de votre aide. C’est rassurant car on se sent un peu dépassé.

        • Dr patrick says:

          Bonjour,
          vous demandez à votre vétérinaire de lui faire un test de recherche de présence d’anticorps.
          Il y a beaucoup de chances que votre chatte soit effectivement contaminée par ce virus mais sachez que 1 chat sur cinq contaminés développera la maladie.
          Ce sont surtout les jeunes chatons ou les vieux chats immunodéprimés qui développent cette maladie.
          Il est prudent en effet de jeter les objets utilisés par le chat malade(ou décédé) , mais IL FAUT le faire tout de suite .

          En règle générale le virus reste présent dans le milieu extérieur plus de 7 semaines . Bien sûr il faut tenir compte de la présence d’un chat porteur sain , ce qui est peut-être le cas avec votre autre chat.

          Bien à vous

          Patrick N

        • Martin says:

          Bonjour,
          Pour ma part, je suis éleveur et non professionnel de santé, mais je vous conseille de faire tester votre chat par prise de sang ou prélèvement par goupillon rectal. Si vous intrônisez un autre chat alors que votre chat est positif, je vous déconseille de prendre un autre chat.
          Maintenant, Docteur Patrick sera plus à même de vous conseiller. Ce n’est qu’un avis de ma part.

          • Dr patrick says:

            Bonjour Martin ,

            Tout a fait d’accord pour les tests ….Ne pas prendre un autre chat en cas de positivité , c’est sûr que c’est la solution idéale pour éviter une éventuelle contamination mais il se peut très bien aussi que le nouveau venu ne soit pas contaminé et ce en respectant quelques règles d’hygiène notamment au niveau des litières . Et puis attention aussi à la validité des tests !!

            Bien à vous

            Patrick N

  19. juliette says:

    Bonjour, Je suis inquiète et j aurais besoin d’etre éclairé. Le vétérinaire soupçconne que nos chatons soient atteint de la PIF ou de la leucémie. Ma situation est assez compliqué. Mon copain a adopté deux chatons il y’a 2 mois (dans des annonces classées). Dès le lendemain ils avaient la diarhée. On est allé plusieurs fois chez le vet. Tout d abord pour les vaccins et analyse de selle plus vermifuge. On a changé de nourriture souvant + d autre visite chez le vet mais la diarhée persistait. Moi, entre temps j ai acheté un chaton d un autre endroit. Je n habite pas avec mon copain, donc le chaton n a pas été en contact avec ses chatons avant un mois et mon chaton petait le feu!! Mais, j ai décider d échanger mon chaton avec un des sien et a peu pres 24h apres son arrivé chez lui il a commencé la diarhée et des vomissemens.Mon chaton avait eu son 1er vaccin mais il avait 2 ou 3 semaines de retard pour son rappel.Là, les trois chez mon copain on encore la diarhée et cetain vomisse mais ils semblent bien s amuser malgré tout!on est retourné au vet et donné des antibiotiques. Celui qui est chez moi n a plus de diarhée mais a commencé a faire de la fièvre 41c(il ne mangeait plus et ne fesait que dormir). Je suis retouré au vet et il lui on donné un autre médicament le 2e antibiotic). Il joue, mange et boie.

    Je me demndais si vraiment la PIF ou la leucémie se transmetaient si rapidement considérant que mon chaton que j ai emmené chez mon ami est tombé malade dans les 24h à 36h suivant. Je souhaite de tout coeur qu il est un simple virus mais ca regarde très mal! le vet a vu mon chaton y a 3 jours et m a dis que la prochaine étape serait les prise de sang pour la leucémie. Pour le PiF il parait qu il n y a pas de test??? Il n a rien dis au sujet du son bedon mais apres avoir lu votre article je trouve qu il a un peu le ventre gonfé.
    Bref, tout ca me rend malade..il y a beaucoup de maladie, virus, parasites et bactérie. Je veux savoir lesquels serait plus plausibles…Compte tenu la rapidité des symptômes et qu un des chats a eu un vaccin et aussi du fait qu ils paraissent en forme par moments.

    le comble dans tout ca c est que j’ai deux chats adultes de 6 et 7 ans que j adore et ils sont peut etre aussi en danger. Merci

    julie

    • Dr patrick says:

      Bonjour Julie ,

      D’après ce que vous décrivez , je ne suis pas du tout certain qu’il s’agisse de la PIF . En effet , il n’existe pas de test spécifique pour la PIF par contre il existe une série de tests hématologiques et d’examens cliniques ( signes cliniques évocateurs ) qui peuvent fortement évoquer cette pathologie .

      Votre vétérinaire doit pouvoir vous en expliquer les modalités s’il juge nécessaire de les faire .

      Effectivement , la décalration des symptômes du PIF n’est pas aussi rapide après une éventuelle contamination .

      Ce qui est positif , c’est que vous constatez un mode de vie plus ou moins normale de la part des chatons mise à part ces symptômes digestifs .Il peut s’agir d’une banale contamination par le virus coronavirus qui comme expliqué dans l’article est relativement fréquent …. mais attention à sa mutation !

      Votre vétérinaire va surement se pencher sur les autres causes :les parasites ( notamment les vers , giardia, …) ….en vous proposant aussi une analyse de matières fécales fraîches ….Le ballonnement abdominal peut être aussi un signe de verminose intestinale ,MEME SI CELA A DEJA ETE FAIT , quel vermifuge avez vous utilisé ?

      Bien à vous

      Patrick N

      • juliette says:

        Bonjour, je vous remercie beaucoup de votre réponse.

        Mes chatons ont eu du fenbendazole durant 5 jours et un autre dont je ne me souvient plus du nom quelque semaines avant. je vais vérifier. Ils ont aussi eux les gouttes révolution depuis une semaine.

        En effet, cela pourrait être un parasite mais ce qui me fait douter c est que mon chaton éternue à l’occasion et maintenant une de mes chattes aussi. Ils n’ont aucun écoulement nasal et ni aux yeux.

        Les chatons chez mon copain ont à tour de rôle des vomissements et des diarhées mais ils ont l’air en forme malgré tout. Quand un arrête un autre commence.

        Chez moi, je croyais avoir réglé le problème avec les antibiotique que j ai donné à mon minet car depuis, il déborde d’énergie… Mais ce matin , j ai trouvé du sang sur l’anus d’une de mes chattes adultes.

        Alors le cauchemar recommence. Je ne croyais pas m’y perdre autant. J essais d’éliminer des possibilité de maladie. Mais avec tout ses symptômes qui ne sont pas les mêmes chez nos chatons, je m’y perd Je me console en me disant que si c’était quelque chose de très grave mon chaton ne se serait pas remis aussi rapidement. Mais en même temps j’ai vraiment hâte de savoir pour bien les soigner.

        Je me demandais si je pouvais éliminer le sida et la leucose vu que les chatons ont probablement contracté le virus dès la naissance et qu’ils n’auraient pas survécu de se que j’ai lu?
        J’ai relu sur le thyphus mais, là aussi il semble que les chatons dégénèrent très rapidement.

        Je vais aller au veto avec ma chattes adultes encore!

        je vous remercie encore de votre attention. C est très apprécié dans ses moments pénibles! :)

        Julie

        • Dr patrick says:

          Bonjour Julie ,

          Je pense que vous faites bien d’aller chez votre vétérinaire à nouveau …… parlez lui bien de tous les traitements que vous avez déjà faits …..

          Tenez moi au courant

          Bien à vous

          Patrick N

          • juliette1 says:

            Bonjour et merci encore pour vos réponses!

            Je suis retourné au Véto avec ma chatte adulte (Blanche)pour les traces de sang que j ai trouvé et je n ai eu aucune réponse. J ai tenter de savoir si on pouvais ecarter des maladies. Mais elle ne me disait pas grand choses à part des possibilités que je trouvais insignifiantes du genre : certain chatons pouvais avoir des intolerances alimentaires, que le chatons que j ai emmené chez mon copain a peut etre vomi a cause du stress… Vraiment! Je ne suis pas vétérinaire mais tout de meme! il me parait clair que se qu ils ont se transmet d un chat à l’autre. Je lui ai tres bien expliqué que tout les chatons ont vomi et eux la diarhée pas seulement le nouveau arrivé. avec tout se que je lui ai expliqué…comment elle peut me parler d autre chose que de quelque chose contagieux?? Une chose est certaine je ne retourne plus à cet endroit Elle M’a donné du Métronidazole 125 mg pour 4 jours. J’avais donné le meme médicament à tout les chatons et ca été un enfer. Les chatons écumaient et on devaient se battre pour leur faire avaler. Je lui ai quand meme donné les 4 jours, malgré mes crainte pour se médicament.
            Je ne comprend pas pourquoi elle m a prescrit ca que 4 jours tandis que pour mes chatons c etait pour 15 jours? Elle m a aussi prescrit des antibiotiques pour la Rhino mais je ne l ai pas encore donné. Ils ont des symptomes de la rhino mais tres légers(2 chats sur 3)mais vu qu ils ne font qu’éternuer et pas trop de sécretions je vais attendre avant de les traiter. J ai entendu dire qu ils pouvaient se guérir par eux même ? J ai passé un autre analyse de selle et toujours négatif.

            Donc, on ne sait toujours pas pourquoi les chatons on et certain on eux la diarrhée et certain du sang. Chez mon copain c est pire..on dirait que les chatons se recontaminent l’un l,autre et la diarrhées ne cesse pas.

            Ici , mon chaton a des belles selles Mais tres malodorantes. il est tres actif et mes chattes adultes semblent correct à part que je soupconne Blanche d etre constipé.Je n ai pas vu de selle depuis une semnaine à part celle de mon chaton et Blanche n est presque pas sortie dehors.
            Je voulais savoir si je peux lui donné un laxatif? Je n ai pas osé du fait qu elle avait du sang et qu elle est peut etre irrité. Je la fais boire à la seringue et je lui ai donné un peu d’huile d’olive.

            Je vais attendre de voir si tout ca se stabilise et j irai voir dans une nouvelle clinique si se n est pas le cas. J ai entendu parler d une vétérinaire qui utilise aussi la medecine douce. je trouve ca interessant. J avais eu l ‘idée de commencer un peu avec l’argile dans leur eau.

            Je vous remercis encore de votre attention

            Julie :)

          • Dr patrick says:

            Bonjour Julie ,

            Si vous constatez de la constipation , vous pouvez donner un laxatif léger ( genre LAXATONE, LAXAGEL ,…) vous ne risquez pas d’aggraver la situation …

            Pour l’historique et les décisions qui ont été prises , je n’ai pas de commentaires à ajouter car je n’ai pas tous les éléments …. mais effectivement, prendre conseil auprès d’une autre clinique me parait judicieux car l’approche du problème peut être différente et concluante sur le diagnostic .

            Tenez nous au courant

            Bien à vous

            Patrick N

  20. benziada says:

    bonjour, je viens vers vous car j’ai adopté à deux mois un chaton qui a maintenant 5 mois. Il y a environ deux mois il a eu des vomissement avec convulsions et diarrhée incontrôlée,et un symptome comme s’il se grattait la gorge, j’ai été chez le vétérinaire qui a diagnostiqué une gastro (en l’examinant deux minutes) et a donné des antibiotiques, les symptomes sont partis sauf que depuis un mois voir plus il a toujours la diarrhée,tout en faisant ses besoins dans la litière pas en urgence, je lui ai pris du vermifuge en pharmacie de milbemax, mais il a les selles toujours aussi liquides et ca commence à m’inquiéter d’autant plus que (là j’étais partie quinze jours et en revenant) je trouve que son ventre a continué a beaucoup grossir pour sa taille,
    alors je me dis soit ca va être un gros chat (mais sa mère en tout cas était toute menue) soit j’ai peur qu’il soit malade, même si autrement il se porte trés bien, réclame à manger, joue, est peut être parfois un peu agressif quand il cherche à me mordre en me chopant les mains (je me suis dit que c’était son coté ado mâle), mais doux en général, curieux, et qu’il a l’air en forme
    je lui prends de la nourriture bon marché boites et croquettes, car je n’ai pas beaucoup d’argent, mais je suis prête à faire l’effort de lui donner ce qu’il faut,
    que me conseillez vous pour ses “symptomes”, (diarhée depuis plus d’un mois et maiatenant gros ventre)
    que me conseillez vous pour la nourriture notamment des choses que je pourrais cuisinier ou préparer moi même (c’est moins onéreux peut être)
    ou une marque de croquettes (le problème c’est aussi qu’il n’a pas l’air d’aimer les croquettes, même quand je lui prends des marques, il en mange mais réclame autre chose et donc je lui donne des boites bon marché matin et soir)

    je suis tombé sur votre site, merci de vos informations, j’aurais aimer trouver la suite de l’article, et je m’inquiète pa rrapport à une pif humide

    dans l’attente de votre réponse,
    chaleureusement
    Karina

  21. benziada says:

    j ‘ai continuer mes recherches et aussi en retrouvant davantage mon chat et en le touchant car je viens de rentrer je vois que son ventre est vraiment anormalement gros et ca fait comme des masses bizarres surtout au niveau du bas de son ventre, je me dis que peut être aussi c’est pour cela qu’il est devenu plus agressif depuis un mois environ (?) avec un reagrd énervé parfois, alors que avant il n’était que doux, et il réclame à manger et je lui laisse tout le temps des croquettes mais il n’aime pas beaucoup alors ce n’est pas parce que il est trop nourri, maintenant je culpabilise car on a vécu nos premiers quinze jours collés l’un à l’autre, car j’étais en voyage sac à dos, puis quand je suis arrivée chez moi de retour de vacances je l’ai laissé une première fois cinq jours avec un ami qui passait lui donner à manger, et à mon retour je le sentais pas bien, un peu déprimé, et puis là je suis repartie quinze jours travailler et là je dois repartir à nouveau,
    y a ’til un moyen sur de savoir si mon chat à la pif,
    est ce plausible au niveau temporel ce que je vous décris
    que dois je faire
    si il a cette maladie (mais là je crois que c’est la cas…?) combien de temps va t’il se passer avant les symptomes douloureux?
    et autrement quand à sa respiration j’ai aussi remarqu” qu’il respirait plus fort, (mais je ne m’en inquiétais pas, car je me suis dit que c’était pas ce qu’il grandissait), merci de vos réponses,
    et de votre attention
    karina

    • Dr patrick says:

      Bonjour Karina ,

      Je comprends votre inquiétude , mais le signe “gros ventre ” n’est pas significatif de PIF uniquement . Pour diagnostiquer la PIF, il n’ y a pas de test spécifique et fiable à 100% pour l’instant …. Néanmoins ,un vétérinaire en examinant le chat , par les signes cliniques, certains tests effectués peut suspecter la PIF ,voir même la confirmer par certains résultats .

      Alors dans votre cas , il faut aller consulter un vétérinaire rapidement pour dans un premier temps qu’il détermine la raison de cet abdomen “gonflé ” …. est-ce du liquide , de l’air, ou un organe hypertrophié ? …..

      En même temps , il ferra une analyse des matières fécales pour là aussi déterminer une cause éventuelle

      Même s’il y présence de liquide dans l’abdomen ( ascite) , ce n’est pas encore sûr à 100% que ce soit la PIF …. Votre vétérinaire ferra une ponction pour déterminer la nature de cet épanchement .

      Voilà Karina, vous l’avez compris …… pour connaître la pathologie , il faut consulter un vétérinaire … je ne peux pas vous donner plus d’explications et encore moins de “diagnostic” par le biais d’un blog .

      Tenez moi au courant

      Bien à vous

      Patrick N

      pS / Pour la suite de l’article , il va être publié dans un avenir proche , ….. j’ai besoin d’avoir du temps :o (

  22. kecho says:

    Bonjour,

    Tout d’abord, comme beaucoup d’autres internautes, je trouve votre blog très net et précis. J’ai un chaton (femelle) de 7 mois et la semaine dernière, je l’ai emmenée chez le vétérinaire pour une ovariectomie. Quand je suis allée la récupérer, le véto m’a annoncé qu’il n’avait pas de bonnes nouvelles, en incisant le ventre, du liquide (ascite) est sorti de son abdomen. Du coup, au lieu de la stériliser, il a fait une vidange complète et lui a fait des injections (baytril,clavaseptin, delmipred). Pour lui, mon chat (qui allait très bien pourtant) à la PIF, mais il n’a fait aucune analyse du liquide, et c’est le seul symptôme qu’elle a pour le moment (elle a toujours été très joueuse, bonne vivante, sans montrer des signes de fatigue). Depuis son opération, elle reprend doucement mais dort un peu plus souvent (ce qui peut être normal après sa lourde opération) ses selles qui étaient avant normales sont un peu plus molles qu’avant, mais ce n’est pas non plus une diarrhée. Elle prend des antibiotiques (CLAVASEPTIN+DERMIPRED 5)et peu à peu, elle reprend du poil de la bête.
    Existe -t-il d’autres maladies moins graves que la PIF avec comme symptôme l’épanchement abdominal? car je trouve que le vétérinaire à peut être fait un diagnostique un peu trop hâtif étant donné qu’il n’a fait aucune analyse du liquide? merci encore pour votre réponse.
    Bien à vous

  23. elo says:

    bonjour

    voila mon chat de 2 ans a des mouvements involontaire et répétitif de la tête, de plus il n’est pas en grande forme: dort bcp et ne bouge presque pas.

    il avait déjà fait cela il y a environ 1 an,jai penser a un problème neurologique mais le lendemain il n’avait plus rien ,mais cette fois ça fait déjà 2 jours qu’il n’est pas bien

    je ne sais vraiment pas quoi, es qu’il a mal ? et es qu’on peut le soigner ? merci

  24. Adélaïde says:

    Bonjour,
    J’ai un chaton de 4 mois qui n’a jamais réellement en grande forme, lors de l’adoption il avait coriza, puces et vers. Il a très mal supporté les médicaments pour le coriza ce qui l’a rendu malade et très déshydraté, heureusement il s’en est sortit. Il y a 15 jours il a été vacciné (tout ce qu’il faut sauf rage et FIV), et depuis il fait de la température (40°C) qui ne passe pas malgré la prise de méthacam. Comme autre symptôme il a une conjonctivite et des selles pas très durs, sans pour autant que ce soit liquide (mais ça déjà depuis son adoption quasiment). Mais il n’a pas d’ictère, ni de signes neurologiques, il ne perd pas de poids, il en prend même un petit peu (100g en 7 jours), par contre il alterne des moments d’apathie totale avec des moments ou il joue comme un petit fou.
    J’ai consulté un vétérinaire qui a fait test FIV et leucose qui sont négatif et on attend les résultats pour PIF et toxoplasmose. D’après ce que j’ai pu comprendre même si le test PIF est positif cela ne me dit pas avec certitude si c’est bien ça.
    Voici donc ma question : qu’est ce que cela pourrait être d’autre ? Il n’a pas eu ni d’antiobiothérapie, ni d’examens d’imageries, dois-je les réclamés ?
    Merci de votre réponse

  25. Adélaïde says:

    Ah oui j’ai oublié de précisez que ses analyses de sang sont tout à fait normales et qu’il n’a pas d’ascite, ni de signes de pleurésie.
    merci

  26. Tremblin says:

    Bonjour, mon chaton de 6 mois est mort de la Pif, quelques semaines après son second vaccin aux environs des 4.5 mois il a présenté des signes comme de l’anorexie et asthénie puis ensuite quelques troubles de la coordination, des périodes avec de la fièvre ou sans, et sur la fin des tremblements importants, il a du être euthanasier pour abréger sa souffrance et l’autopsie a révélé des granulomes ainsi que quelques épanchements liquidiens en provenance de différents organes.
    J’ai 2 autres chats dont 1 femelle de 14 ans et un mâle de 7 ans tous deux stérilisés, je voudrais savoir si reprendre un chaton présente un risque, je ne voudrai spas revivre cette situation très difficile ni faire prendre de risque à cet éventuel bb…
    Mes deux autres chats ne sont pas vaccinés et sortent autour de nôtre maison, celui-ci l’était car c’est un siamois et il avait eu sont premier vaccin par l’éleveuse à l’âge de 8/9 semaines donc sur ses conseils nous avons effectué le deuxième rappel. Cette maladie est terrifiante.
    Mes questions : si je reprends un autre chatons, le risque qu’il attrape une Pif est-il important ? Me conseillez-vous de le vacciner ? Puis-je le laisser sortir ? Faut-il tester mes autres chats ?
    Merci à vous pour votre réponse

  27. Tremblin says:

    J’ai oublié de vous demander :
    si nous pouvons reprendre un chaton combien de temps préconisez-vous d’attendre pour réintroduire un chaton et faut-il faire une quarantaine avec mes autres chats ?
    Nous avons également 2 bichons frisés.

  28. Geoffrey says:

    Bonjour docteur, j’ai perdu il y a quelques jours ma petite bengal d’un an et demi…quelle tristesse! elle avait du mal à respirer et et morte d’elle même chez le vétérinaire. Après lui avoir fait une ponction le vétérinaire m’a dit avoir trouvé un liquide jaunâtre au niveau des poumons et a suspecté la PIF. Cette petite chatte avait des problèmes respiratoires depuis toute petite, elle faisait des sortes de “crise d’asthme” qui duraient quelques instants et qui se calmaient en la caressant. Ma question était est ce que ce liquide trouvé dans les poumons était synonyme de PIF ou bien si cela pouvait venir aussi d’une autre maladie? J’ai deux autres chats, elles ont l’air d’aller bien mais nous faisons attention…on se rassure en se disant qu’il reste rare que le virus initial mute en celui de la PIF mais forcément nous en avons peur…en espérant une réponse de votre part! Merci

  29. woodstock says:

    Bonjour,
    J’ai un petit chaton de 4 mois, Woodstock, qui présente un ascite fébrile. Notre vétérinaire soupçonne fortement une PIF mais afin d’en être totalement sur, il lui a fait une ponction d’ascite qui va être analysée en PCR pour vérifier si il y a effectivement la présence du virus FIPV. L’annonce de cette hypothèse de diagnostic a été un choc, nous ne nous attendions pas à probablement perdre un chaton si petit.
    Maintenant on attend le résultat de la PCR (encore plusieurs jours) et on a commencé le traitement d’anti-inflammatoire et corticoïde hier (jour de la ponction) mais pour l’instant ça ne le soulage pas du tout. Il ne s’arrête plus de gémir et je n’en peux plus de le voir souffrir, surtout qu’il y en a encore pour quelques jours. Cependant, l’euthanasie avant les résultats ne paraît pas acceptable non plus. J’aimerais savoir si il y a un moyen de le soulager pour les prochains jours.

    Merci de votre réponse

    • Dr patrick says:

      bonjour,

      Si le diagnostic de PIF est confirmé , il faut malheureusement vous attendre à un mauvais pronostic avec une décision d’euthanasie proposée. Les traitements proposés sont très souvent inefficaces et l’animal peut “agoniser” dans des souffrances importantes.
      Le traitement mis en place par votre vétérinaire est classique ( immunosuppresseurs et anti-douleur) , on pourrait encore proposer d’autres molécules ( La thalidomide,interféron oméga, vitamines,les antioxydants,ampicilline ( antibiotiques),stéroïdes anabolisants,…) .Pour la douleur, on peut mettre le chaton sous dérivés morphiniques ….

      Mais j’insiste sur le fait qu’il ne faut pas laisser votre chaton dans une phase d’agonie et savoir prendre la décision nécessaire pour le bien de l’animal.

      Bien à vous

      Patrick N

Add Comment Register



Leave a Reply

Plugin from the creators ofBrindes :: More at PlulzWordpress Plugins